Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Solitude nocturne -Finie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alex



Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Jeu 1 Avr - 20:40

Superbe ta suite
Je suis en mode sadique moi !? non .... c'est seulement juste.
Elle attendait quoi Samia ? Que Boher se mette à tisser son linceul comme Pénélope en attendant son retour, non tu as bien fait. lol

Plus sérieusement, j'attends la suite avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 0:08

Merci les loulous Wink
Allz ce soir petite séquence émotion avant la grosse tempête... quoique je vais peut etre attendre pour la tempete je vais voir...



- C’est sympa s’avoir accepté de dîner avec moi !

La jolie voix de Klara résonnait comme un chant d’oiseau dans le petit restaurant qui bordait le port. La soirée avait bien commencé, et le brigadier oubliait peu à peu ses soucis en présence de Klara.

- Pourquoi j’aurai refusé ? demanda Boher avec courtoisie et humour.
- La jolie brune du bar, peut être…

Klara observa Boher avec minutions…Il Resta muet.

- Mélanie, m’a un peu raconté ce qu’il s’est passé entre vous… avoua Klara mal à l’aise.
Boher regarda Klara avec étonnement, un rictus se dessina sur son visage.
- Décidément les nouvelles vont vite… répondit Boher avec humour.
- Elle vous aime ! affirma Klara sans aucune crainte.
- Je ne crois pas non, répondit Boher sur un ton semi mélancolique.
- Oh si, croyez moi c’est le genre de chose que je sens très vite… Elle était folle de jalousie quand je vous ai proposé de diner avec moi !

Boher s’empara de son verre, mit mal à l’aise par la discussion qui devenait personnel, avait-il vraiment le courage de partager avec une inconnue ce qu’il avait du mal a partager avec ses proches ?

- Vous savez, on oblige pas quelqu’un a nous aimez…
- Pourquoi elle est revenue ? coupa Klara avec aplomb.
- Pardon ? demanda Boher étonné devant la question audacieuse de la jeune brunette
- Pourquoi elle est revenu à Marseille ? Si elle ne vous aimait pas ? Si c’est vraiment ce type qu’elle aime ? Alors pourquoi elle est là …
Klara tentait de repousser Boher dans ses propres retranchements, lui faire comprendre une situation qui le dépassait beaucoup trop pour avancer avec lucidité.
- Je… je lui ai pas demandé…
- C’est bien le problème, lança Klara avec sérieux. Il y a un gros manque de communication entre vous…
- Vous êtes psy peut être ? demanda Boher fébrile et légèrement irrité.
- Excusez-moi, j’ai tendance a me mêler de ce qui ne me regarde pas, reconnu la jeune femme.
- Je me suis un peu emporté, pardon…
- Vous savez, reprit mélancoliquement la jeune femme, j’ai été dans cette situation de non dits pesants, de sentiments trop fort pour être exprimés, de peur aussi… et j’en ai souffert, je sais ce que vous vivez, et lorsque je vois deux personnes s’aimer très fort, comme une évidence, je m’emporte parfois, je m’immisce un peu dans leur vie espérant pouvoir les aider, remédier à un problème auquel je n’ai pas su moi même faire face, esperant peut être évité a d'autre d'en souffrir.

Le brigadier ému par le discours de la jeune femme jouait machinalement avec la petite cuillère posé devant lui. Il adopta un ton étonné

- Pourquoi vous me dites tout ca ?
- Il y a parfois des mots qu’on s’interdit de dire, alors qu’ils pourraient être la solution de tout… et vous devez le comprendre. Dans l’amour, il n’y a pas de place pour l’orgeuil, pour la rancœur, ou quoi que ce soit, dans l’amour, il ne doit y avoir que de l’amour et seulement de l’amour, vous me suivez ?
- Heu… pas vraiment, souffla Boher un peu dépassé.
- Lorsque vous verrez Samia, pensez à ce que je vous ai dis, je pense que vous comprendrez mieux de quoi je veux vous parler …


Assise sur le canapé du salon, Samia fulminait, elle était resté la un long moment, et rien ne suffisait a apaiser énervement. Lorsque Mélanie poussa la porte de l’appartement, elle lui jeta un regard à la fois noir où se dissimulait une lueur de désespérance.

- Tu m’en veux pour toute à l’heure ? demanda Mélanie avec gentillesse…
Samia ne répondit pas.
- Si tu n’étais pas une tête de mule, peut être que ce soir au lieu de diner avec Klara, ca aurait été avec toi qu’il aurait diné !
- Il y a quelque chose entre eux, déclara Samia dans la paranoïa.
- Tu sais, je te l’ai dit, qu’est ce que tu attendais exactement, qu’il se jette dans tes bras après ce que tu lui as fait ?
- Non, mais je m’attendais a un peu plus d’enthousiasme tout de même, fit-elle d’une voix serrée. Et de délicatesse…
- De délicatesse ? demanda Mélanie, sur le ton de l’absurde, parce que t’as été délicate toi avec lui ? Tu l’as laissé tomber comme une vielle chaussette… fit-elle en haussant le ton. Et derrière qui l’a aider a retrouver le sourire ? Tu ne t’ai même pas rendu compte a quel point tu avais de la chance d’avoir un homme qui pouvait t’aimer a ce point là … Cette chance inespéré d'avoir un homme pret a n'importe quoi pour ton bonheur.
- Mais…qu’est ce que tu racontes ? hurla Samia, la dispute aussi violente fut-elle semblait nécessaire pour rétablir la paix au sein de l’appartement. Si vraiment, il m’avait aimé, jamais il ne m’aurait laissé partir avec Yanis, voilà tout. Les cris finalement étranglés par les larmes s’étaient estompés. Mélanie était venu s’asseoir prés de la jeune femme, comprenant sa détresse, et la culpabilité qu’elle ne voulait pas avouer. Elle l’a prit dans ses bras, l’aidant a retrouver un peu du réconfort dont elle avait tant besoin. L’heure n’était pas aux reproches…
Revenir en haut Aller en bas
marion

avatar

Féminin
Age : 38
Localisation : la dreamroom du gd nord
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 0:54

love et coeur
cette fic est un vrai petit rayon de soleil.
Mary, tu nous enchantes par tes écrits si vivants. Je me représente les scènes et tu décris admirablement les personnages.
Je me réjouis déjà de lire le prochain chapitre.
C'est super. Félicitation, mamzelle


[i]L'amour dure autant que durent les reproches (prov arabe)
Quand on est aimé, on ne doute de rien. Quand on aime, on doute de tout (Colette)
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 0:58

Ce sont encore de très belles suites que tu as écrite.
Quand Samia dit " Si vraiment, il m'avait aimé, jamais il ne
m'aurait laissé partir avec Yani", elle a tord, c'est justement
parce qu'il l'aime plus que tout qu'il la laissé partir,
c'est parce qu'il veut qu'elle soit heureuse, avec ou sans lui.
C'est une belle preuve d'amour qu'il l'ai laissé partir
avec Yanis.

Vivement la suite, j'adore.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 8:53

bien , Samia qui apprend ...j'adore !!! lol!


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Pam

avatar

Féminin
Age : 34
Localisation : yport en seine - maritime
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 9:42

j'adore

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 11:00

Merci pour vos com Wink

Mini suite du matin, et une autre dans la journée, car ce week end ca va etre juste pour écrire !!!

Au bar du Mistral ce matin là, Boher prenait le petit déjeuner avec Klara, ce jour ci, les nuages avaient eut raison du soleil radieux qui régnait depuis quelques jours sur la place. Les quelques gouttes de pluies qui tombaient laissait entrevoir quelque rayon de soleils qui tentait cependant de ce faire une place parmi toute cette armée de nuages.

- Je dois vous avouer quelque chose, Brigadier ! fit Klara avec un sourire léger.

Jean-Paul, leva le tête et observa la jeune femme attendant qu’elle continue.

- En réalité, je ne suis pas ici pour des vacances ou pour voir Mélanie…
- Ah, et vous êtes là pour quoi ?

La jeune femme mal à l’aise par le mystère qu’elle avait su garder jusque la, eut une moue dubitative…

- En fait, c’est moi la nouvelle flic …
- L’agent Hatier ? C’est vous ? s’étonna Boher

La jeune femme hocha la tête en riant, son visage était resplendissant ce matin, mais Boher n’était pas là pour remarquer la beauté de Klara.

- Vous avez bien gardé le mystère, souria Boher, en montrant qu’il n’avait aucune rancune envers le pseudo mensonge de Klara…

Dans un élan, Klara saisie tendrement la main du Brigadier, il ne l’a retira pas de peur de vexé la jeune femme mais se sentit profondément mal à l’aise. Il lui jeta un regard interrogatif auquel elle répondit par un léger coup de tête en direction d’une rue devant la place.

- Vous allez voir qu’elle est jalouse…
- Je n’aime pas faire ce genre chose, répondit Boher qui s’apprêtait a retirer sa main, mais Klara déposa sa seconde main au dessus de celle du Brigadier l’emprisonnant entre ses paumes.
- Je vous assure qu’il n’y a rien de mal ! N’abusons pas des pouvoirs de l’amour, mais amusons-nous avec… fit elle avec un large sourire complice.

Dans le même temps, Samia poussa la porte du Mistral, Boher l’a regarda quelque seconde et remarqua le visage triste de la jeune femme, il ne put s’empêcher de se sentir triste avec elle.
Samia n’avait pas remarqué Boher, ni Klara, elle se dirigea vers le bar, et commanda un café.

- Samia ! salua Klara à haute voix pour attirer son attention alors qu’elle tenait toujours entre ses mains délicates, celle du brigadier. Venez vous asseoir avec nous !

Boher lui jeta un regard profond, à la fois culpabilisant et accusateur. Elle le lui rendit par un sourire. Décidément songea-t-il, cette fille avait de l’audace a revendre !

Samia s’approcha de la table, lorsqu’elle avait vu la main du brigadier enfermé dans celle de Klara, son cœur avait manqué un battement, et elle avait cru voir des étoiles un peu partout. Elle tenta malgré tout de se contenir, gardant un sourire crispé aux lèvres et faussement joyeux. Klara qui songea, que la plaisanterie avait assez duré, retira délicatement ses mains, et regarda Samia.

- Je ne me suis pas vraiment bien présenté à vous Samia, je suis Klara Hatier, la nouvelle flic.

Samia regarda Klara avec un étonnement non caché, la situation était pire encore quelle ne le pensait. Elle l’a détestait déjà !

- Ohhhhhh, c’est génial, fit elle en tentant de cacher sa peur… Quand est ce que vous prenez du service ?
- Normalement demain, si tout va bien… et vous ? J’ai cru comprendre que vous aviez démissionné …
- Heu… oui, répondit-elle gênée en évitant de croiser le regard de Boher, je… je… enfin, je vais voir toute à l’heure pour récupérer une place… si c’est toujours possible…

L’amertume sur laquelle elle avait prononcé cette phrase n’avait pas été camouflé. Elle était déçue et triste, de voir que le commissariat avait finalement réussit a la remplacer. Par une jolie fille de surcroit !

- Bon bah… je vais vous laisser…
Un sourire léger se dessina sur ses lèvres, elle jeta un regard furtif en direction de Boher, s’empara du croissant que lui avait servi Mélanie et sorti du bar a vive allure.

De son coté, Klara adressa un regard victorieux et malicieux à Boher...
Revenir en haut Aller en bas
Clémentine

avatar

Féminin
Age : 34
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 12:20

C'est sur que la jalousie ça marche toujours, en plus Samia s'est rendue compte des sentiments qu'elle éprouve pour Boher, ça sera d'autant plus facile...

J'adore ta fic

Vivement la suite...


suite
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 15:50

Allez une nouvelle suite, c'est un peu du réchauffer lol!


Les jours passaient, et ni Samia, ni Boher n’avait brisé le silence accablant qui régnait entre eux. Au commissariat, Samia avait finalement pu retrouver sa place, mais formait son binôme avec Bouckrane alors que Boher et Klara, semblaient en parfaite harmonie. Sa jalousie ne s’était pas éteinte, et les jours qui se succédaient, devenaient pour elle de plus en plus insupportable. Boher et elle n’avait eu aucune discussion réellement constructive depuis son retour à Marseille. Ils se contentaient de vivre dans la courtoisie, sans complicité aucune. C’était avec la mélancolie de ce qu’ils avaient construit ensemble que Samia s’endormait chaque soir, regrettant chaque minute d’avoir tout gâché entre eux, mais trop fière pour avoir la force de lui dire.

- Nassri, Hatier et Boher… s’écria la voix du Capitaine qui vint briser le vacarme routinier du commissariat.

Les 3 jeunes flics vinrent se planter devant le bureau du capitaine, l’air étonné.

- Bon, j’ai une mission pour vous ! s’exclama Léo avec un petit sourire.

Boher regarda le capitaine avec une méfiance non dissimulé. Il connaissait bien le capitaine et ce regard là, il le connaissait mieux que les autres…

- Vous vous souvenez de Myriam Vincelot ? demanda Léo a l’attention et Samia et Boher. Samia acquiesça avec surprise d’un signe de tête.

- Bon, on a une affaire similaire… j’ai besoin de vous 3 pour un flagrant délit.

A ce moment là, Boher, et Samia sentirent leur cœur se serrer, revivre ce qu’ils avaient vécu à l’époque du faux mariage ? Jamais, cela serait bien trop douloureux…

- Boher, et Hatier, vous jouerez le faux couple… Et j’espère Boher que vous serez aussi crédible que la dernière fois.

La phrase résonna comme un écho dans l’esprit de Samia qui ne cligna même pas des yeux regardant Léo avec une amertume dissimulée. Elle joua machinalement avec un pan de son pantalon, nerveuse.

- Quant à toi Samia, tu joueras la meilleur amie de l’agent Hatier…
Alors là c’en était trop… Non seulement Boher allait jouer les faux couples avec une femme aussi belle qu’adorable, mais Samia devrait en plus jouer la meilleure amie. L’étrange complicité qui était né entre Boher et Klara avait déjà le don de l’énerver, les voir s’embrasser, même pour de faux, serait pour elle un véritable supplice.

- Des questions ? demanda Léo, s’amusant intérieurement des mines déboussolées des trois jeunes flics.

- Heu oui, fit Boher en passant machinalement la main derrière sa nuque, on va devoir aller jusqu’où ?

- Au mariage !

- Hein ? s’écria Samia avec stupeur sans faire attention. Klara lui jeta un regard malicieux avant de se retourner vers le brigadier et de lui adresser un large sourire vainqueur.

- De toute façon, toi Samia, je vois pas où est le problème, tu joue la meilleure amie, c’est pas toi la mariée cette fois ! J’ai pas envie que ca se passe comme la première fois, fit Léo avec professionnalisme. Alors on change les couples ! Désolée Boher, ca ne fera que votre deuxième mariage… des objections ?

- Bah… c'est-à-dire … que … commença Boher mal à l’aise.

- Un mariage, a coté de votre infiltration au sein d’un groupuscule extrémiste, c’est un cadeau que je vous fais là… coupa Léo.

Le jeune homme ne trouva finalement aucune objection, et permit à Léo de leur communiquer les premiers objectifs et éléments de l’enquête.

- Alors, pour demain, vous devez trouver où logera le couple…
- Bah c'est-à-dire que mon studio est très petit… fit Boher
- Et moi je vis au Select, ajouta Klara…

Léo se retourna vers Samia.

- Dis moi Samia, ton appartement est plutôt spacieux, tu crois que c’est possible de l’utiliser pour l’enquête ?

La jeune femme regarda Léo avec une amertume qu’il ne vit pas. Son cœur se serra a l’idée que Boher et Klara puisse partager son appartement, comédie ou pas comédie. Elle prit sur elle, esquissa un sourire faussement convainquant avant de répondre.

- Bah je vais voir avec Mélanie et Abdel… mais ca pourrait être possible.
- Bon sinon, vous fixez la date du mariage, au plus vite, négociez une date pour fin juin, grand maxi, ca va être juste, mais je sais que vous trouverez les bons arguments. Ensuite vous vous mettez d’accord tout les 3, pour vous créer une histoire solide, et vous venez me l’ a raconter demain matin … fit-il avec autorité.
- Et pour la personne à coincer ? demanda Boher sans perdre de vue le principale objectif.
- Clara Dunos, 35 ans, sans enfants, wedding planneuse pour très grand mariage… Apparement derrière elle se cache un réseau assez bien organisé.
- Du type ?
- Usurpations d'identités...
- Leur mode opératoire ?
- Quasiment le même qu’utilisait l’amant de Vincelot ! Ils vont chez leur clients, repèrent, les mettents en confiance puis se débrouillent pour dérober les objets de valeur, bien souvent avant le mariage... Dans cette affaire, il va falloir être prudent ! D'après les informations, la wedding planneuse n'organise en fait pas grand chose pour le mariage, elle demande une avance sur le paiement, les clients en confiances payent... Elle fait essayer des robes à la mariée, s'occupe d'envoyer les faire- part mais rien de plus...
- Le jour du mariage, les mariés un peu trop confiants se retrouvent comme des cons avec des centaines d'invités sur le bras et rien a manger...coupa Boher avec lucidité.
- Exactement ! Vous devez tout faire pour piéger Clara Dunos, on a des suspicions, mais rien d’assez concret pour l’arrêter ! Elle change d'identité a chaque fois, et le réseau est très bien organisé, un travail de pros ! Essayer de l'appater avec des objets de valeur, débrouillez vous, mais il faut absolument qu'elle s'occupe d'organiser votre mariage... Aller au boulot !

De retour derrière son bureau, Boher jeta un regard furtif à Samia, qui le lui rendit pas un léger sourire timide.
Revenir en haut Aller en bas
aphrodite
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 17:07

alors là dans le dernier chapitre tu commence le sadisme
faire un faux couple boher klara devant les yeux e Sampia et en plus ils vont habiter chez elle

la souffrance va être énorme pour elle

la suite


Revenir en haut Aller en bas
http://laromantique72.skyrock.com/
marion

avatar

Féminin
Age : 38
Localisation : la dreamroom du gd nord
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Ven 2 Avr - 23:22

Oh Mary, tu ne peux pas t'imaginer comme ton petit côté sadique me fait naître un immense sourire.
Bien fait pour Samia.
Elle va un peu morfler. c'est pas trop grave, puisque c'est pour de faux (comme disait Estelle! à l'époque)
J'aime Castelli qui défend (tout innocemment Boher) en prenant cette enquête comme prétexte.
Me réjouis d'en savoir plus. Wink


[i]L'amour dure autant que durent les reproches (prov arabe)
Quand on est aimé, on ne doute de rien. Quand on aime, on doute de tout (Colette)
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Sam 3 Avr - 3:25

Ah ben la, Samia en a pris plein les dents.
Bon il faut dire qu'elle l'a bien cherché.
J'ai hâte de voir comment va évoluer cette enquête.
J'imagine que Samia va être plus que jalouse.

J'ai déjà hâte de lire la suite.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
k-roleen

avatar

Féminin
Age : 26
Localisation : Valenciennes / Lille
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Dim 4 Avr - 1:53

Muhahaha Samia, c'est ce qu'on appelle le karma ( en plus ça fait une rime! lol)
A part ça, j'aime, j'adhère, j'adopte Smile


" Pour Boher et Samia, it ain't over 'till it's over!! donc.."
Karim T
Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Dim 4 Avr - 15:40

et bien perso , j'ai tellement pas aimé la Samia de la tv , que ton histoire me convient bien lol!

allez ....continue!!!


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mar 6 Avr - 11:05

Merci les filles Smile
Petite suite, j'ai essayer tout le week end de l'écrire ca allait pas, puis j'ai eu un déclic en lisant un roman ... ouffff lol

Fiévreuse, Samia tourna les pages d’un roman dont elle ne connaissait même pas la fin. Une histoire d’amour dramatiquement tragique d’une femme trop orgueilleuse, et fière pour avouer au monde ses sentiments. Elle devait l’avouer, voir cette femme souffrir au fil des pages pour une action aussi simple que de dire « Je t’aime » avait le don de l’énerver, ou peut être, ce qui l’énervait le plus, est qu’elle savait très bien, qu’a la fin, les héros se retrouveraient, comme dans a peu pres tout les films et les romans qu’elle lisait. « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » . Elle ferma prestement le dernier roman de son auteur favoris puis le balanca avec agilité sur la table basse juste devant elle. Elle fixa longuement le livre, comme s’il venait de la mettre au défi ! Non ! Elle n’avouerait jamais qu’elle aimait Boher… Non, elle était trop fière pour avouer ses erreurs… Elle plissa des yeux, continuant d’observer le roman, hésitant entre achever la lecteur, ou laisser le livre à l’abandon. Savoir comment Sarah, l’héroine, orgeuilleuse et fière avait reconquiert le cœur de l’homme qu’elle aimait, n’était peut être pas une bonne chose. De toute façon, songea-t-elle, elle et Sarah était bien différente. Ou peut être pas...

Elle s’allongea sur le divan, le regard fixé sur les poutres qui maintenait le plafond, entremêlant fébrilement ses dix doigts. Elle souffla, se retourna, avec agitation tentant de trouver une positivions confortable. Aucune ne lui convenait, son esprit trop agité ne lui permettait pas de trouver la quiétude qu’elle recherchait depuis quelques semaines. Les images de la journée lui revenaient a l’esprit, et tout les soirs depuis que la mission « faux couple » avait commencé, elle tentait de s’endormir sur des rétrospective de la journée qui lui donnait des nausées. Voilà, ce qu’elle avait gagné, ou plutôt ce qu’elle avait perdu : sa complicité avec Boher n’existait pratiquement ou même plus du tout. Leur longues discussion d’antan s’arrêtait a présent a un « salut », « au revoir » et leur journée était parfois jonché de quelques sourires affectifs mais extrêmement furtif.
Malgré l’accalmie qui régnait dans l’appartement, Samia, sembla plus agité que jamais. La relation qu’entretenait Boher avec Klara, n’était pas vraiment très clair a ses yeux, était-il amoureux d’elle ? Il aurait raison songea-t-elle, elle avait tout pour plaire, sa gentillesse, son humour, et sa beauté. Elle ne cacha pas ce soir la la jalousie qui s’emparait d’elle a chaque fois que Klara se saisissait avec une certaine plaisance de la main protectrice de Boher sous ses yeux. Jouer sa meilleure amie devenait pour elle chaque jour un supplice, leur prêter le jour son appartement relevait plus de l’affliction qu’un simple plaisir. La communication avec Boher, elle devait se l’avouer lui manquait cruellement. Elle regrettait amèrement leur disputes, ou là, au moins, bien qu’originale, la communication passait a merveille. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, lutter ou renoncer ? Mettre son orgeuil de coté, aller lui parler lui, cette idée semblait dresser devant elle un mur d’obstacle difficilement franchissable… Elle ferma les yeux, sur le visage souriant du brigadier, puis sur le baiser passionné qui lui avait procuré volupté et bonheur. Contre ses lèvres, elle s’était pour la première fois senti aimer, et c’est ce qui lui avait fait peur. Il l’avait embrassé passionnément avec un fougue délicate qu’elle n’avait jamais connu avec personne, le baiser avait durer quelques minutes furtives, mais il avait marqué son esprit à jamais. Bien qu’elle eut soupçonné Boher de ne rien vouloir entreprendre avec elle, elle revint très vite à la réalité : elle avait peur… Aimer Boher, c’était aimer pour la vie, avait-t-elle pensé, Aimer Boher, c’était l’aimer pour de vrai, du plus profond de son cœur, elle ne savait pas à l’époque si elle était vraiment prête a s’offrir toute entière à un homme. Pouvait-t-on demandé ca a une femme de 22 ans, grandissant dans une époque moderne, où les couples divorcent et se déchirent à la vitesse de la lumière ?



- Pourquoi tu souris ? demanda Boher assis devant un verre de lait, face à Klara. Ce soir là, Boher et Klara s’étaient donné rendez-vous pour mettre au point quelques détails sur l’enquête. Elle avait bien commencé, et ils allaient bientôt pouvoir piéger la wedding planneuse. La discussion professionnelle dévia très vite sur des sujets plus intime.
- Moi je souris ?
La voix malicieuse et claire de Klara résonna dans la pièce avec une certaine volupté.
Boher hocha de la tête.
- Non mais… je me disais, cette enquête est tombé a pic, moi qui voulait rendre jalouse Samia, et Castelli qui nous propose la mission le jour même, c’est plutôt, pas mal…
Le visage de Boher se crispa sous des ridules de crulpabilité.*
- Je t’ai dis il y a deux semaines, que je n’aimais pas ce jeu, c’est de la manipulation…
- Oh, rendre jaloux quelqu’un ca n’a jamais tué personne, a condition de pas en abuser, et puis là … c’est professionnelle. Un petit sourire satisfait orna le visage lumineux de Klara.
Elle saisit son verre de jus de fruit, en bus une gorgée admirant le visage pensif du brigadier. Son regard ne signifiait pas 36 choses, non, elle y lisait l’amour, un amour puissant et indestructible songea-t-elle.
- En plus… reprit elle en déposant le verre sur la table, avouons-le , ca marche… Tu devrais aller discuter avec elle. Tu ne sais même pas pourquoi elle est revenue, depuis son retour à Marseille, vous n’avez pas eu une seule discussion… et … elle est malheureuse, ca se voit.
- C’est pas de ma faute si elle est malheureuse, fit amèrement Boher qui lui aussi souffrait intérieurement.
- Peut être, acquiésca la jolie brunette… Mais c’est pas une raison pour la laisser morfler encore et encore…
- Je l’a laisse pas morfler, se défendit Boher, j’ai rien a lui dire… ce qui est différent.
- RIEN A LUI DIRE, s’exprima Klara en haussant le ton avec malice, TU TE FOUS DE MOI ?
Boher jeta un regard génée par le chahut causé par Klara, et lui fit comprendre d’un geste de la main et d’un regard sombre de baisser d’un ton. Elle reprit son discours en chuchotant avec toujours autant de conviction.
- Vous êtes deux têtes de mules, j’ai jamais vu ca de ma vie…
Boher se leva bouillonant, il en avait assez entendu pour la soirée, il jeta un regard accusateur en direction de Klara, lui signifiant par des paroles, qu’il fallait qu’elle se mêle de sa vie. Furieux, il sorti du bar laissant Klara, malgrès la dispute, avec un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 21
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mar 6 Avr - 11:59

pinaise, qu'est ce que j'adoooore
samia qui morfle, je kiff, la klara qui ouvre les yeux a boher je kiff, en gros je kiff tout quoi
la suiteeee teuplé mzelle
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
Pam

avatar

Féminin
Age : 34
Localisation : yport en seine - maritime
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mar 6 Avr - 13:10

j'aime beaucoup

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mar 6 Avr - 13:11

toujours aussi bien
suite


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
marion

avatar

Féminin
Age : 38
Localisation : la dreamroom du gd nord
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mer 7 Avr - 0:45

Je l'aime vraiment bien cette Klara.
Il faudrait ça dans PBLV, de sorte que cette chère Samia morfle encore un peu, mais se rende compte à quel point Boher compte pour elle.
Merci mamzelle pour ce chapitre


[i]L'amour dure autant que durent les reproches (prov arabe)
Quand on est aimé, on ne doute de rien. Quand on aime, on doute de tout (Colette)
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mer 7 Avr - 0:52

Ah j'adore cette fic. Le bouquin que lit Samia ressemble
étrangement à l'histoire de Samia. lol
Samia souffre de plus en plus du fait que Boher et la brunette
doivent jouer au faux couple. Elle se demande même si Boher
n'est pas en train de tomber amoureu de cette fille. Je me demande
comment elle peut même penser une seconde qu'il aime une autre
fille qu'elle. Il n'y a quelle qui compte à ces yeux, quelle
qui fait battre son coeur, quelle qui le fait autant souffrir.
Son coeur lui appartient à tout jamais. Et alors cette Klara
je l'adore, elle met Boher face à sa vie, elle lui dit
sans aucun détour ce qu'il devrait faire. Mais comme elle le dit
si bien Samia et Boher sont aussi têtus l'un que l'autre.
Il part énervé contre Klara, parce qu'elle lui a mit la réalité
en face des yeux. Et on sait bien qu'il n'y a que la vérité qui
fache comme le dit le proverbe.

Vivement la suite, j'aime beaucoup cette fic et cette vision
des choses.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mer 7 Avr - 14:35

Merci pour vos com's, c'est presque la fin, finalement j'ai pas été très sadique dans l'ensemble, j'avais prévu pire, mais entre temps je me suis calmé Laughing

Le soleil perçait enfin les voiles blanc qui s’abattaient devant la fenêtre du petit studio. Il avait a peine fermer les yeux, et la lueur douce et paisible ne suffisait pas a apaiser les craintes du jeune flic. Jugeant qu’il ne servait a rien de s’imposer le sommeil, il se leva, et enfila avec impétuosité le premier bas de jogging qu’il avait pu saisir dans l’armoire. Affublé d’un tee-shirt noir un peu trop grand pour lui, il chaussa une paire de basket puis s’en alla courir avec élan sur la grande plage qui longeait Marseille. Les larges foulées semblaient lui faire oublié quelque instant tous ses déboires, il ne pu s’empêcher cependant de repenser a ce que lui avait dit Klara, la veille. Peut être avait-elle raison, Samia et lui étaient deux têtes de mules, et ce n’était surement pas une femme arrivée d’il ne savait pas ou qui allait y changer quelque chose ! S’énervant, il accéléra ses foulées avec une véhémence non contenue. Son cœur s’affolait dans sa poitrine, tandis que ses jambes commençaient a lui faire mal, la respiration accélérée commençait a présent a lui manquer. Il s’arrêta progressivement pour ne pas brusquer son métabolisme, plus tellement habitué aux marathon digne d’un grand sportif.
Il s’installa quelque minute sur le sable humide, laissant les vagues venir trempés ses pieds, puis songea encore une fois à la discussion de Klara. Elle n’avait pas totalement tord, il ne faisait pas grand-chose pour améliorer la situation chaotique qu’il entretenait avec Samia et semblait se délecter de la voir souffrir. Ce n’était pas le cas, lui aussi était malheureux, lui aussi voulait retrouver la complicité qu’ils avaient mit tant de temps a construire ensemble, lui aussi voulait être avec elle. Mais après ce qu’ils avaient vécu, pouvait-il vraiment prétendre qu’elle l’aime encore ? Pouvait-il accepter de l’aimer une nouvelle fois de toute ses forces prenant le risque de la perdre à nouveau ? Il ne le voulait pas ! Il avait trop souffert… La perdre encore, serait trop dur a vivre pour lui. Il songea cependant avec une certaine ignominie que ni lui, ni Samia n’avait eu de comportement digne d’un adulte. Aucun d’eux n’avait discuter clairement de leur situation. Peut-être parce qu’ils avaient espérer naïvement que ne pas évoquer le passé suffirait à le faire disparaitre. Hélas, l’action n’était pas si simple, si faire disparaitre les éléments du passé était une illusion, c’était parce que leur sentiment eux n’en était pas une. Ils s’aimaient. Au fond, il le savait, il l’aimerait toujours, parce qu’il l’avait dans la peau depuis le premier jour où il l’avait vue, et même si la relation du début était plutôt cataclysmique, ils avaient su finalement se construire un petit monde sur les débris qu’avaient causé leur violentes disputes. Ils avaient apprit a s’aimer sans suivre aucune règles, ignorant même, jusqu'à l’échéance l’importance de leur sentiment respectifs.

A l’appartement, ce matin, Klara était venu aider Samia a faire le ménage. Elle passait d’un geste vigoureux du bras, le balai tandis que Samia s’occupait de ranger les quelques magazines qui trainaient encore sur le comptoir de la cuisine.
Klara s’arrêta sur le roman jeté lâchement la veille sur la petite table basse, esquissant un sourire.
De ses mains délicates elle s’empara du livre comme s’il remportait les plus incroyable secrets que la Terre ait bercé.
- Tu lis Guillaume Musso, toi aussi… ? fit Klara avec enivrement en feuilletant vivement le roman.
Samia s’arrêta puis lança un regard détaché à la jolie brune. Elle lui répondit par un « Oui » laconique.
- J’adore cet auteur… tu as finis ce livre ?
- Non, fit Samia en s’approchant de la jeune femme puis en s’asseyant brutalement sur le canapé agacée par la répartie de Klara.
- Tu devrais… en plus ca fini bien… Klara eut un sourire victorieux, et indomptable que Samia prenait plus pour de l’insolence que de la sympathie. Elle n’aimait pas la présence de Klara, et elle ne faisait pas grand-chose pour le cacher.
- Merci de me raconter la fin.
Sans s’en rendre compte le ton acerbe de Samia, avait déclenché chez Klara une réelle frénésie. Elle observa Samia avec complaisance et précaution, puis déposa délicatement le roman que la petite table. Elle tourna la tête en direction de la jeune flic qui semblait fulminer dans son coin.
- Je sais que tu ne m’aimes pas… dit Klara avec impassibilité. Et c’est ton droit, d’ailleurs, ajouta-t-elle avec un sourire. Cette enquête est bientôt fini, alors t’en fais pas pour lui…
Samia senti des fourmis envahir ses jambes, et son cœur battait à vive allure, elle détourna un regard faussement interrogatif en direction de Klara, tentant avec mauvaise foi de masquer sa gêne.
- Je vois pas de quoi tu parles… répondit Samia avec une certaine nervosité qu’elle essayait de cacher tant bien que mal.
- De Boher, reprit Klara d’une voix clairvoyante et souriante.
- Je vois pas du tout ce que viens faire Jean-Paul dans cette histoire…
- Ah bon ?
Les mimiques malicieuses et presque moqueuses de Klara ne vinrent pas toucher Samia trop occupé a camoufler sa gêne.
- Entre Boher et moi, il n’y a que de l’amitié, assura Klara.
- De toute façon…. C’est pas mes affaires, mentit Samia, il fait ce qu’il veut, avec qui il veut, ou il veut quand il veut… avait lançé Samia en se levant fébrilement sous les yeux pétillants de Klara.
- Oui oui oui… on connait le refrain…
Klara s’était levé et avait fait un geste rébarbatif avec ses mains que Samia, avait eu bien du mal a déchiffrer, peu importait, la tonalité utilisé par Klara, lui signifiait bien qu’elle n’était pas née de la dernière pluie et qu’elle y voyait plutôt clair dans son « jeu ».
- De quoi tu te mêles ? demanda Samia d’un ton hostile avec la désagréable sensation d’avoir été perçue a nue par une inconnue débarqué de nulle-part.
- C’est vrai, Jean-Paul m’a déjà fait remarqué que je me mêlais de ce qui ne me regardais pas… avoua Klara.
Samia senti son cœur se serrer lorsqu’elle comprit que Boher et Klara avait déjà évoqué le sujet tout comme elle le faisait a ce moment là.
- Je vais te dire une chose Samia, la même chose que j’ai dis à Jean-Paul, hier soir, vous êtes deux vrais têtes de mules, et si vous faites rien, vous allez foutre votre vie en l’air et votre amitié en plus…
Klara, qui semblait pour la première fois énervé se saisit vivement de sa veste puis sorti laissant Samia au milieu du salon abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
*L@UR@*

avatar

Féminin
Age : 24
Localisation : aude 11
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mer 7 Avr - 14:54

oh super , vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mer 7 Avr - 16:01

bravo
C'est toujour aussi beau


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
aphrodite
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Mer 7 Avr - 23:15

deux superbes chapitres
Klara est très bien pour eux, elle va leur ouvrir les yeux, du moins leur faire comprend qu'il faut qu'ils se parlent

la suite


Revenir en haut Aller en bas
http://laromantique72.skyrock.com/
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Jeu 8 Avr - 0:45

Superbe cette suite. La conversation que Boher a eu avec Klara
a fait son petit effet. Il est obligé de constater qu'elle avait
raison sur toute la ligne. Klara a eu quasiment la même
discussion avec Samia, et là encore, elle a eu exactement la
même réaction que Boher, l'énervement, pourquoi ? Parce qu'elle
sait que cette Klara a raison de bout en bout. Et comme
on dit, qui se ressemble s'assemble.

Ah, j'adore cette fic, j'ai hâte de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 21
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   Jeu 8 Avr - 14:14

mais la klara, elle va y arriver, a les caser ensemble les deux tete de mules hein!!!
j'aime beaucoup
la suiteeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude nocturne -Finie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude nocturne -Finie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Solitude nocturne -Finie
» La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano
» Rêverie nocturne
» Nocturne des Coteaux de la Citadelle - Liège - 3 octobre 2009
» Sériephile : vos grands moments de solitude.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: mary-
Sauter vers: