Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 10 minutes pour te l'avouer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
minicalimero



Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 14:52

mais je viend e penser, samia est tomber et cette fois c'est boher,alros est ce que samia va vivre ce qu'a vecu boher scratch
faut j'arrete de reflechir moi avec le soleil, mon cervaux chauffe encore plus
la siuteeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 17:46

Allez 2eme suite pour aujourd'hui

Une lumière douce tentait de s’engouffrer sous ses lourdes paupières. Enfouit dans un noir apaisant, Boher luttait de toutes ses forces pour ne pas céder à l’entêtement quasi insupportable des faisceaux lumineux. Inconscient du lieu où il se trouvait, il se sentait calme et rassurée. Les vif rayons lumineux eurent cependant raison de lui, après quelques longues seconde de lutte, il ouvrit doucement les paupières. La lumière aveuglante l’affubla d’un violent mal de tête, il regretta amèrement d’être sorti de son sommeil. Peu à peu, il reprit ses esprits, scrutant les alentours. Là, il découvrit qu’il était allongé sur une magnifique plage de sable fin, qui flamboyait sous les rayons abrupts du sommeil.
Il se leva, scrutant les horizons à la recherche du moindre signe de vie. Aucun oiseau ne profitait de la liberté que leur conférait le ciel d’un bleu étincelant. Il tendit l’oreille, aucun son ne venait troublé cette accalmie paisible , il n’entendait plus le vacarme ambiant de la vie urbaine… Logique, remarqua-t-il intérieurement… il était mort… Mais alors c’était ca le paradis ? Il se sentirait très vite bien seul s’il devait passer l’éternité sur cette plage… Il regarda l’horizon et songea à Samia… Que ressentait-elle a présent ? Comment vivait-elle ?

Il tourna sur lui-même admirant le paysage. Qu’allait-il faire maintenant ? Il opta pour s’asseoir calmement et fixa son regard sur l’horizon. Certes il se sentait bien, mais il se sentait très seul…

- Comment allez-vous ?
Il ne mit pas longtemps a reconnaitre la voix rauque et rassurante de la vielle dame.
- Vous ? s’étonna-t-il en se levant…Qu’est ce que vous faite ici ? Je suis mort…
La vielle dame le regarda de ses yeux perçants, Boher senti des picotements dans son estomac, il y avait quelque chose qui n’allait pas.
- Alors c’est ça le paradis ? demanda Boher en tournant sur lui-même pour admirer une seconde fois le paysage, avec une pointe de déception.
- Non, fit la voix enjouée de la grand-mère, vous n’êtes pas au paradis…
Boher s’arreta net, puis fixa la silhouette débonnaire.
- Comment ça ?
- Ce n’est pas en vous tuant à sa place que vous l’avez sauvé
- Quoi ? s’inquiéta Boher…Vous m’avez donné la chance de sauver Samia, et elle est en vie…non ?
La vielle dame adopta une allure décontracté, son regard compatissant en disait long. Boher s’inquiéta, son cœur se serra.
- Vivante, oui, mais malheureuse…
Il senti son estomac se nouer. Peut être vivait-elle le même enfer qu’il avait vécu en la perdant, mais il n’en était pas sur, il ne savait même pas si Samia l’aimait vraiment. Avec le temps, pensa-t-il, elle s’y ferait et apprendrait a vivre avec son souvenir… peut être…
- Elle n’arrivera jamais à vivre correctement comme ça… Sa culpabilité est trop forte…
- Qu’est ce que vous vouliez que je fasse, s’énerva Boher, que je l’a laisse mourir une troisième fois ? Ca vous amuse hein ? grogna-t-il en serrant les dents. Je ne pouvais pas supporter encore une fois de la voir mourir, rien que cette idée me rend dingue ! VOUS COMPRENEZ ?
Le ton était monté, mais la vielle dame n’avait pas bronché, d’une oreille attentive elle avait écouter les paroles du jeune flic, elle savait que l’agressivité de Boher n’était en fait que de la douleur et de la détresse.
- Il vous reste une dernière chance… fit la vielle dame d’un air doux et affectif.
Boher leva les yeux, et la fixa du regard. Une 4ème chance ?
- Je ne sais pas où vous voulez en venir… comment l’a sauver ? reprit la voix calme et désespérée du jeune homme… Il avait fait ce qu’il pouvait, il n’avait pas le droit de l’empêcher de travailler, pas le droit de prendre la balle a sa place, alors comment faire ?
La silhouette frêle et débonnaire s’approche de Boher. La vielle dame se saisit de sa main, puis la dirigea sur sa poitrine.
- La réponse est ici… De sa main gauche Boher senti le battement rapide et fragile de son cœur.
Il resta silencieux un moment… puis… comment son cœur pouvait-il battre ?
- Je… je …. Je ne suis pas mort ? Où suis-je ?
La femme âgée, adopta un regard malicieux.
- En principe vous êtes mort… mais disons que vous êtes entre les deux…
Entre les deux ? L’idée était loufoque, en principe on est soit mort, sois vivant, mais se retrouver à cheval entre les deux était…bizarre ! Ceci dit pensa-t-il, l’histoire qu’il vivait était elle-même improbable… alors…il n’était plus à une folie près.
- Je vais vous laissez, on aura l’occasion de se revoir jeune homme… elle déposa une main frêle, ridée mais délicate sur l’épaule de Boher, son regard d’un bleu perçant rassura le jeune homme. Bonne chance… et surtout, ne sous-estimez pas le pouvoir profond qui est en vous !

Le pouvoir profond ? Jusqu'à preuve du contraire, il n’avait aucun pouvoir concret, il ne savait pas remonter le temps, ni voler, ni voir a travers les murs, n’avait aucune force surhumaine, bref aucun pouvoir… Ce qu’il ignorait c’était le pouvoir incroyablement fort qui l’habitait, un pouvoir extrêmement humain.


Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 21
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 20:13

bon bah moi j'me demande toujours comment qu'il fera pour la sauver!
peut etre aurai-je la réponse dans la suiteon va avoir une 3eme suite aujourdui?
la suiteeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
Voëltjie

avatar

Féminin
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 23:46

Moi je pense qu'il va lui dire qu'il l'aime et que je ne sais comment cela va changer le comportement de Samia, enfin je pense que la réponse est dans l'amour qu'il lui porte.
Toujours super vivement la suite !! bravo
Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 0:42

bon coucou !!!....tu es là ?


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 3:27

Ben moi je pense toujours que le pouvoir profond qu'a Boher,
c'est l'amour qu'il a pour Samia. Seul la pureté de son
amour peut la sauver et les rendre heureux. Et puis
la vieille dame prend la main de Boher et la pose sur
sa poitrine et lui dit que la réponse en somme se trouve
au fond de lui, dans son coeur, et le coeur renferme
tout l'amour qu'il a pour Samia.

J'ai hâte de lire la suite, cette fic est passionnante
et très intriguante, j'adore.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 9:02

Merci les filles, bravo pour vos spéculs !!! cheers
Allez longue suite pour comprendre mon smilblick !


Mardi 1er juin – 2010- Marseille.

Ce matin, les rayons lumineux du soleil transpercent les voiles qui ornaient les fenêtres du minuscule studio de Boher. La fenêtre entrouverte, laisseait le chant des petits oiseaux venir s’entremêler à la violente sonnerie du réveil. Boher ouvrit les yeux sans peine, et fixa le plafond. Perplexe il tapota sur ses jambes, ses bras, son visage pour s’assurer qu’il était bien en vie. Il ne savait pas vraiment comment il était arrivé là. La veille sois disant, il flottait un quelque par entre le ciel et la terre, quelque part entre la vie, et la mort. Son flirt avec la mort lui donna un long frisson qui parcouru son corps des pieds jusqu’a la tête. Essayant de rassembler ses esprits, il posa un pied au sol, puis attrapa la télécommande avec nonchalance. Il vérifia la date du jour, puis constata que pour la quatrième fois il était revenu dans le passé. Cette fois c’était sa dernière chance de sauver Samia… La veille, il avait longuement réfléchi sur la façon dont il allait la sauver. Au final le destin ne lui laissait pas grande marge de manœuvre, il ne pouvait pas empêcher Samia de se rendre sur les lieux, ni se sacrifier et mourir à sa place. Un peu désespéré il avait fini par s’endormir sur cette plage abandonné, a son réveil par magie il s’était retrouvé dans son lit.

Il se rendit dans sa salle de bain, puis constata pour la quatrième fois son visage terne et fatigué. Des sentiments contradictoires venaient l’envahir alors qu’il observait les nouvelles petites ridules venues s’incruster pendant la nuit sur le coin de ses yeux. Il se sentit à la fois soulagé de savoir Samia en vie, mais l’angoisse profonde de la perdre une nouvelle fois était très présente. Avoir une seconde chance était inespéré, en avoir trois, puis quatre était un cadeau exceptionnel que lui offrait le ciel. Cette fois il ne pouvait pas la perdre, car si elle mourrait, il ne l’a reverrait jamais.

Dans la voiture, la tension était à son comble, seul les grésillements incessants et agaçants du talkie-walkie venaient faire vivre l’intérieur du véhicule. Boher gardait les yeux fixés sur la petite pendule digitale de la voiture, comme obnubilé par les chiffres qui s’y mouvaient. Il tenta le moins possible de croiser le regard doux et tendre de Samia.

- Tu vas bien Jean-Paul ? demanda Samia pour briser le mutisme pénible et lourd qui régnait entre eux.

Boher fut prit d’un léger sursaut, puis sans regarder Samia, acquiesca d’un signe de tête. La jeune femme senti un picotement parcourir son cœur, l’ignorance de Boher lui était insupportable.

- Parles-moi ? fit Samia avec une pointe de réprobation dans la voix.
- Qu’est ce que tu veux que je te dises ? agressa Boher.
Samia eut un mouvement de recul, elle croisa le regard peiné et vide Boher, il semblait perdu. Jamais elle n’avait lu un pareil mélange de sentiment dans son regard, et elle en fut particulièrement touchée.
- Qu’est ce qui t’arrive ?
- Excuses-moi, souffla Boher navré.
Samia ne répondit rien, elle ne le dirait pas, mais au fond d’elle, elle était profondément inquiète pour lui.

L’esprit du jeune flic était en ébullition, depuis son réveil, il cherchait le moyen de sauver Samia, voyant l’échéance approcher, il sentit un boule d’angoisse envahir son estomac, ses mains furent prise d’un tremblement frêle et perspectible. Il repensa à ce que lui avait dit la vielle dame, la réponse était en lui…

Il posa un regard accusateur sur le talkie-walkie attendant les ordres. Dans quelques secondes ils allaient sortir de la voiture, il allait devoir trouver une solution et vite. Sa concentration fut difficile tant la douleur dans son estomac était lancinante. Les grésillements répétitifs du petit haut-parleur se brouillèrent dans son esprit. Il jeta un regard rempli d’espoir à Samia. Elle ne le vit pas, trop concentré sur les informations concernant le braquage. Boher regarda le ciel, le suppliant intérieurement de l’accompagner et de sauver celle qu’il aimait.


Le groupe de flic formèrent le guet-apens, et la scène se déroula comme dans le passé. Lorsqu’il vit Samia s’approcher. La tension était à son comble, la douleur fut encore plus brutal, il comprit qu’il ne l’a sauverait pas…

- Samia, hurla Boher avec force…
Le corps léger et délicat de la jeune femme s’était écroulé sur le sol dans un bruit lourd et sourd. Boher se dirigea en hâte vers elle, croisa son regard encore abondant de sentiment. Il l’avait vu vide si souvent, il s’écroula près d’elle, en signe de désespoir, lui prit la main. Il avait échoué.
- Samia… je t’aime ! Il faut que tu te battes… souffla Boher au creux de l’oreille de Samia. Très vite le désespoir avait prit la place de son combat contre la mort.

Samia avait clairement entendu les paroles du brigadier, elle aurait voulu lui répondre, mais ses mots se confondaient en bruits quasi inaudible. Très vite, elle fut éblouie par une lumière blanche aveuglante, sentant toujours la main délicate du brigadier dans le sienne, elle serra le poing, luttant pour ne jamais la lâcher. Le vacarme autour d’elle s’épaissit, mais elle n’arrivait plus a distinguer aucun bruit, a présent, elle se retrouvait consciente dans un environnement sombre mais apaisant. Sa main dans celle du brigadier.

Au loin, un fin hâlo de lumière dégageait l’amour et la paix. Les faisceaux lumineux semblait rempli d’apaisement et de douceur. Elle semblait indéniablement attiré par la petite lumière blanche, mais elle peinait a avancer. Derrière elle, l’ombre et l’obscur, et son amour pour Boher. Son corps attiré par la fine lumière continuait de s’approcher de son point de non retour. Elle pensa au paroles de Boher, a son regard et son désespoir si fort. Avait-elle le droit de le laisser comme ça ? Elle observa la lueur blanche attirante et séductrice. La bas, l’amour, la paix, le bonheur…Laisserait-elle s’échapper ce monde parfait au profit d’un monde plus sombre, plus faible habité par les guerres, et la violence ?

Elle ne savait pas comment, elle sentait la présence de Boher près d’elle, elle ne le voyait pas, pourtant son amour habitait a présent tout son corps. Elle observa une dernière fois la lumière, puis lutta contre l’attirance forcé qu’elle lui procurait bien décidé de retourner à la vie. Cette lumière blanche, elle aurait l’occasion de la revoir une seconde fois… Elle ne laisserait pas Boher, seul. Elle affronta la nimbe pure avec toute les forces qu’il lui restait, peu à peu, elle perçu une chaleur dans sa main, puis senti la paume de Boher enfouit dans le sienne. La lueure blanche avait disparue, a présent dans un noir complet, elle entendit le tumulte des ambulanciers autour d’elle...Elle mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits, elle avait vécu la « near death experience » comme l’appelait ceux qui comme elle avait côtoyé la mort. Elle avait toujours cru impossible de lutter contre la fatalité qu'imposait la mort, aujourd’hui force était de constater qu’elle était revenu à la vie consciement et volontairement. Elle ouvrit les yeux faiblement et remarqua le visage ébranlé de Boher.

- tu... tu es vivante… fit Boher en jouant délicatement avec une méche de cheveux brune qui tombait sur le visage de Samia. Les 10 minutes de réanimation qu’il avait vécu déjà quatre fois, avaient été les plus longues minutes de sa vie… mais cette fois, le cœur de la jeune femme était repartie.

Elle acquiesca d’un léger sourire, trop faible pour prononcer le moindre mot, alors que les ambulanciers s’apprêtait a la transporter à l’hôpital. Boher lacha sa main a regret, en lui promettant qu’il viendrait la voir dés que possible.

Il resta, un moment, immobil, debout, sur la chaussée regardant les ambulancier emporté le corps de Samia : elle était en vie … il l’avait sauvé ! Mais il ne savait toujours pas comment elle était revenu à la vie. Le désarroi qui l’avait habité s’en était allé, habité par une forme d’espoir en la vie qu’il croyait avoir perdu pour toujours.


Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 11:23

c'est beau Mary !!!!

bon la fin est proche je suppose ...
alors j'attends mais avec impatience Very Happy


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
pblv13

avatar

Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 14:18

c'est magnifique !!!!
superchouchou a sauvé samia !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 17:49

C'est beau merci pour ces moment de bohneur
que tu nous apporte en lisant ta fic
prosterne


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 21
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Jeu 22 Avr - 19:57

il lui a dit "je t'aime", voila pourquoi elle s'est battu contre la mort!
hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 23 Avr - 1:20

C'était magnifique encore une fois Mary.
En ne cherchant pas comment sauver Samia, la solution
lui est venu naturellement. Et enfin en croyant la perdre
définitivement cette fois-ci, il lui a dit ce fameux
"je t'aime" qui la sauverai de la mort. J'ai adoré le passage
ou Samia doit se battre contre cette mort quelle pense
certaine. Le choix au début pour Samia est cornélien,
la facilité, ou l'amour. Puis petit à petit, l'amour
de Boher l'habite totalement et elle lutte avec toutes
ces dernières forces pour rester en vie, pour rester aux
côtés de l'homme quelle aime. Elle a lutté par amour pour
Boher. C'est très beau. Boher se demande toujours comment
il l'a sauvé, je pense que quand Samia ira mieux, elle lui
racontera ce quelle a vu et ressentit en se sentant glisser vers
la mort et c'est là que Boher comprendra que c'est son amour
qui l'a sauvé. Si c'est pas beau, je ne sais pas ce que c'est.

Magnifique, tout simplement magnifique,
j'ai déjà hâte de lire la suite.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 23 Avr - 16:16

Merci les filles, et bravo à Lucky et quelques unes d'entre vous il me semble qui avait trouvé la solution Laughing

Avant dernière partie


Installé face à la mer, le jeune flic contemplait pour la première fois depuis le début de son incroyable aventure, le monde qui l’entourait. Lorsqu’il avait vu Samia mourir, il s’était cru condamné a une solitude perpétuel, vivre dans un monde où chaque moment de bonheur perdait toute sa saveur. Il jeta son regard profond dans le ciel, où il redécouvrit la volupté et la légèreté d’un bonheur quasi-retrouvée. Il gouta aux plaisirs de l’harmonie avec la nature, comme si c’était la première fois. Emu, ses yeux embués de larmes témoignait de toute sa peur, il avait cru la perdre pour de bon… Il fixa l’horizon admira le bleu du ciel se confondre avec celui de la mer comme s’ils ne faisaient plus qu’un. Ses mains enfouies dans le sable chaud prenaient plaisir a sentir les petit grains frotter leur peau. Il revivait. Son cœur battait à nouveau…

- Coucou…

La silhouette frêle et angélique de la petite fille blonde se dessinait juste derrière Boher, il se retourna et lui adressa un large sourire, puis avec enthousiasme se leva et l’a prit dans ses bras. La fillette se laissa faire, partageant avec allégresse le bonheur du jeune homme au rythme de ses éclats de rire encore insouciant de son jeune age. Le vent qui venait se briser contre sa silhouette lui donnait une impression de liberté a laquelle il n’avait encore jamais gouté. Pour la première fois de sa vie, il se sentait vivant.

- Elle est vivante, souffla Boher ému, alors qu’il gardait la petite fille dans ses bras…Elle intensifia l’étreinte avec compassion et affection.

Il ne connaissait pas cette petite fille pourtant il l’aimait déjà beaucoup. Elle était attachante et sensible, il avait confiance en elle.

- Vous l’avez sauvé…

La silhouette débonnaire de la vielle dame l’observait a quelque mètre avec un large sourire aux lèvres. Boher laissa la petite fille s’échapper de ses bras, puis vint se poser juste en face de la vielle dame.

- Merci…
- Ne me remerciez pas, c’est vous qui l’avez sauvé pas moi, reprit la vielle dame souriante et heureuse.
- Je… je n’ai rien fait pour l’a sauver…avoua Boher, un peu dépassé.

La vielle dame adopta un air malicieux, observa Boher de ses yeux bleus pétillants et légers.
- Si…

Boher regarda alternativement la fillette et sa grand-mère à la recherche d’une réponse.
- Vous avez laissé parler votre cœur.
La vielle dame s’était approché du jeune flic déposant sa main ridée et délicate sur la poitrine de Boher sentant ainsi, sous ses doigts, battre son cœur. Le jeune homme garda les yeux perdus dans le regard azur de la vielle dame où il put lire toute la pureté de son âme.

- Expliquez-moi une chose, demanda la vielle dame en prenant un air plus sévère…pourquoi a-t-il fallu qu’elle meurt 3 fois, pour que vous lui disiez tout cela ?

Elle avait raison, songea-t-il… Trop orgueilleux, il n’avait pas su lui dire a quel point il l’aimait, pourtant après la mort de Samia son regret le plus profond était qu’elle ne sache pas combien elle comptait pour lui.

- Je… je n’en sais rien, avoua Boher dépité.
- Ne sous estimez jamais le pouvoir de l’amour…
Boher lança un regard tendre vers la petite fille, qui glissa sa main fragile dans la large paume protectrice de Boher.

- Revenir dans le temps, changer le cours des choses…ce ne sont que des dons matériels et futiles, continua la vielle dame. Le seul vrai don que nous possédons tous, c’est celui qui habite notre cœur...

Boher continua d’écouter avec attention la vielle dame, ses paroles sages lui donnait foi en la vie. Peu à peu, dans son esprit, les projets qu’il avait évoqué puis détruit avec le départ de Samia, se reconstruisaient pierre par pierre.
- Je ne vous oublierais jamais, s’exclama Boher en observant attentivement la petite fille puis la vielle dame, le regard plein de gratitude.
Celle-ci eut une moue dubitative puis adopta un sourire malicieux en hochant la tête de gauche à droite.
- Avez-vous, dans ce monde déjà entendu quelqu’un dire qu’il était revenu dans le passé pour changer le cours des choses ? demanda-t-elle
Boher hocha la tête en signe négatif puis comprit où la vielle dame voulait en venir, avant même qu’il n’ouvre la bouche pour parler, elle s’expliqua.
- Dans quelques heures, vous serez au chevet de la femme que vous aimez, et vous reprendrez votre vie comme avant, vous oublierez tout de cette incroyable aventure que vous avez vécu, votre désespoir, et votre détresse ne seront même plus un souvenir.
Boher senti son cœur se serrer, même si cette aventure avait été éprouvante il ne voulait pas l’oublier.
- Pou…Pourquoi ? bredouilla le jeune homme.
- Pour que l’existence des anges reste secrète…fit elle avec un sourire.
La vielle dame accompagné de la petite fille commencèrent à s’éloigner. Boher couru pour les rattraper.
- Attendez… cria-t-il essoufflé…pourquoi moi ?

Mais déjà les silhouettes semblaient disparaitre au loin… ne devenant plus que deux petit infimes point presque invisible...il n’aurait jamais la réponse…


Revenir en haut Aller en bas
pblv13

avatar

Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 23 Avr - 18:01

je sais c'est joséphine ange gardien la petite blonde !!!!! loooooooooool

non mais c'est très joli comme suite et j'ai failli avoir une larme... vivement la dernière pour un bisou peut être !!!
Revenir en haut Aller en bas
lutintaquin

avatar

Féminin
Age : 40
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 23 Avr - 18:39

coucou

Mary elle est tout simplement magnifique ta fic ! j en ai pleurer plusieurs fois ! tellement c est bien ecrit !

Ca m a fait penser au jour sans fin avec Bill Murray.

Aller la suite stp !!!!
Merci c est vraiment tres beau !
bises


Nathalie alias Lutin taquin
Revenir en haut Aller en bas
http://petition-antiprescription.net/
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 21
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 23 Avr - 18:43

c'est rés boh!
sa me rapelle une histoire, ou c'etait un peu le meme cas, amis mon cervau detruit par le bus, ne serrai mettre de nom sur cette histoire
hate de lire la suite
surtout les retrouvaille entre chouchou et chouchoute
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 23 Avr - 23:35

pourquoi lui ?....parce que !!!!

c'est notre chouchou , et il ne doit pas être malheureux , voilà pourquoi ...

Mary ...hop! hop ! hop! la suite .


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 24 Avr - 3:13

Que dire, cette suite était magnifique et très émouvante.
Boher se demande pourquoi lui ? Et moi je dirai et pourquoi
pas ? Tu trouves toujours les mots qu'il faut, c'est extra.

J'adore cette fic, vivement la suite, c'est magique et magnifique.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
leptitrucroz

avatar

Féminin
Age : 29
Localisation : dans la poche arriere du jean a Boher
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 24 Avr - 6:08

ta fic est sublime!
Je l'aime énormement! Vivement la suite


« J’ai toujours su que je finirais par prendre ce chemin, mais hier je ne savais pas que ce serait aujourd’hui. »
Narilvia
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 27
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 24 Avr - 11:10

Merci les filles, contente que cette fiction vous ait plus !!! et merci pour vos commentaire Wink

La fin :


La grande chambre stérile et impersonnelle de l’hôpital était légèrement éclairé par les quelques faisceaux lumineux que laissait passer les stores. Allongé dans son lit, Samia, endormie, reprenait les forces après l’opération éprouvante qu’elle venait de subir. Paisible, seul le bip du monitoring venait rompre le lourd silence qui régnait dans la petite pièce.

Boher poussa calmement la porte et s’ avança doucement prés du lit. Il resta immobile quelque instant admirant le mouvement léger et lent de la poitrine de Samia sous sa respiration douce. Il en fut profondément soulagé. Dans sa main gauche, une magnifique rose rouge qu’il posa sur la table de chevet près du lit. La rose aux pétales fines et délicates semblait s’épanouir progressivement, et il ne cacha pas sa profonde passion pour l’éclosion si soudaine et harmonieuse de la fleur.

Il s’installa sur le fauteuil prés du lit où Samia était allongé, puis la regarda longuement, constatant chaque courbes de son visage, effleurant du bout des doigts la peau douce de son visage apaisée, puis passant une mèche rebelle derrière son oreille. Un profond sentiment d’amour l’envahissait, le bonheur était la près de lui. Il aurait tellement aimé pouvoir partagé son aventure avec elle, mais il le savait, dans quelques minutes, lorsqu’elle se réveillerait, il oublierait tout de ces incroyable péripéties.

Le bip fort et puissant du monitoring semblait avoir l’effet d’un relaxant, le cœur de Samia battantà un rythme régulier, Boher se leva, puis se posta devant la fenêtre. Du 3ème étage de l’hôpital il pouvait constater de ses yeux émus le vaste parc dans lequel les patients recevaient avec bonheur leur proche en ce jour de grand soleil. Il posa son regard sur une petite fillette blonde, dont la silhouette fine et frêle lui faisait penser à la petite fille de la plage. Il admira la gestuelle insouciante de la petite fille qui tentait avec difficulté de capturer un petit oiseau, il esquissa un sourire, lorsqu’il vit, l’oiseau prendre son envol, alors que la petite fille chutait doucement au sol, se relevant, avec les mimes d’éclats de rire qu’il imaginait de derrière la vitre.
Cette aventure était douloureuse…
Eprouvante…
Mais incroyable…
Il senti son cœur se serrer comme si le destin le prévenait de l’échéance…
Il allait tout oublier…
Les yeux perdus sur la vie qui se mouvait dans le parc, Boher n’avait pas vu Samia ouvrir faiblement les paupières.
- A quoi tu penses ? demanda la voix faiblarde de la jeune flic.
Boher sursauta, et croisa le regard fatigué mais plein de vie de Samia. Il se dirigea sur elle en hâte et s’empara de sa main.
- Comment vas-tu ? s’inquiéta-t-il.
- Ca va…répondit-elle en tentant de masquer la douleur sur son visage crispé en voulant se redresser.

Boher l’aida pour apaiser sa douleur puis garda sa main dans la sienne. De l’autre il effleura son visage avec une douceur que Samia ne lui connaissait pas. Perturbée elle sentit son corps éprit d’un long frisson, puis esquissa un sourire sous les yeux tendre de Boher.

- J’allais oublier…Boher se retourna et s’empara de la rose qu’il tendit à Samia.

Elle attrapa la jolie fleur que lui tendait Boher, puis l’admira un long moment.
- Merci, elle est magnifique… et elle sent bon !
Un large sourire se dessina sur le visage de Boher, puis il reprit un air plus sévère.
- Tu m’as vraiment fait flipper ! Plus jamais tu me fais ca ! ordonna Boher d’un air autoritaire mais plein d’amour.
Samia passa sa main sur la joue de Boher, sentant sous ses doigts se creuser les quelques ridules fines et délicates de son visage. Elle lui adressa un regard tendre, pleins de promesses qu’elle ne savait pas si elle pourrait tenir : leur métier les mettaient perpétuellement en danger, mais la lueur qui brillait dans le regard de Boher la rassura. Avec lui elle se sentait en sécurité. Et c’était ca l’amour.
- Quand ton cœur s’est arrêté j’ai vraiment cru que jamais je ne te reverrai…avoua Boher sans pudeur.
- Tu sais…c’est bizarre ce que j’ai ressenti…
Il lui était impossible d’exprimer concrètement ce qu’elle avait vécu dans ce qu’on appelait communément le « couloir de la mort » mais elle se promit qu’un jour elle tenterait de partager ce moment avec lui.
Un long silence s’installa entre eux, Samia posa son regard sur la rose, et Boher la suivit. Elle le regarda d’un air malicieux.
- Qu’est ce que ca veut dire ? fit-elle avec un large sourire en arborant fièrement la rose rouge devant les yeux de Boher.
Il entremêla ses doigts dans les siens, prit un air sentencieux et s’approche lentement de son visage. De là, il s’empara délicatement de ses fines lèvres, lui offrant un baiser furtif mais intense.
- Ca veut dire que je t’aime…souffla-t-il avant de la serrer dans ses bras.
- Tu m’as sauvé la vie… murmura Samia à l’oreille du flic.
A présent Boher ne se souvenait de rien, il recula son visage pour plonger son regard dans les yeux de Samia. Interrogatif, il l’a regarda longuement.
- C’est parce que tu es là, que je me suis battue… avoua Samia

Tout lui avait semblé si pur, si beau qu’il aurait été facile de céder a l’emprise de la mort. Cette vaste lumière blanche pure et séductrice possédait tout les atouts pour préféré passer de l’autre coté, pourtant elle en avait la conviction, l’amour de Boher et le sien avait assez de force pour vaincre la fatalité qu’imposait la mort. Grâce a lui elle avait choisi de vivre, et a ce moment précis de son existence, elle ne regrettait pas son choix…

Lorsqu’il croisa le regard noisette de Samia, Boher ne put s’empêcher d’y déceler une lueur qu’il n’avait jamais vu chez personne. Le petit éclat si pur qui habitait ses pupilles lui signifiait tout l’amour qu’elle lui vouait et tout l’espoir qu’elle avait en la vie. A ce moment Boher ne savait pas pourquoi il se sentait si différent, la sensation étrange de partager avec elle ce qu’était la mort l’habitait… Il ne l’avait perdu que 10 minutes, mais le sentiment qui brulait en lui était plus intense et plus profond… Il était sûr d’une chose il ne voulait pas la perdre. S’il n’était pas de ses hommes d’un romantisme absolue aux phrases toutes faites dégoulinantes d’amour et de verbes poètes, il possédait la profonde envie de construire un monde dont elle ferait intégralement partie. Un monde rien qu’a eux pour partager égoïstement l’amour qu’il éprouvait l’un pour l’autre…


Ils avaient tout les deux vécus une aventure extraordinaire, attaché l’un a l’autre par un lien invisible fusionnelle et complice, il n’avaient plus besoin de mots pour se comprendre. Boher ne se souviendrait certainement jamais des péripéties incroyable qu’il avait vécu, mais sans le savoir il en garderait une trace indélébile…*


FINNNN


Revenir en haut Aller en bas
poucinet17

avatar

Féminin
Age : 33
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 24 Avr - 11:38

J'ai adoré Magnifique
Revenir en haut Aller en bas
lutintaquin

avatar

Féminin
Age : 40
Localisation : Québec
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 24 Avr - 18:59

waaouhhhh !!!

trop boh' !!!

merci !


Nathalie alias Lutin taquin
Revenir en haut Aller en bas
http://petition-antiprescription.net/
pblv13

avatar

Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 24 Avr - 19:20

c'est sublime...bravo vraiment
en plus la fin rappelle le pourquoi du titre
non mais c'est très bien écrit
j'ai adoré ta fic
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Dim 25 Avr - 1:49

Ah, mais que dire après cette fin remplit d'un amour certain,
et de beaucoup d'émotions. Tu as écris cette fic avec
beaucoup de justesse. Elle a été passionnante du premier
au dernier mot. Au final, cette épreuve les as rapprochés
et à renforcer leur amour. Ils sont liés désormais
à tout jamais comme tu l'écris si bien "par une lien invisible
fusionnelle et complice."

J'ai adoré cette fic elle était extraordinaire et
écrite avec beaucoup de talent.

Vivement la prochaine.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
marion

avatar

Féminin
Age : 38
Localisation : la dreamroom du gd nord
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Dim 25 Avr - 2:37

tu nous a concocté une petite merveille sortant de l'ordinaire pour notre plus grand bonheur.
Félicitation mamzelle
bravo


[i]L'amour dure autant que durent les reproches (prov arabe)
Quand on est aimé, on ne doute de rien. Quand on aime, on doute de tout (Colette)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Dim 25 Avr - 13:34

Bravo pour cette magnifique fic, j'ai adoré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
10 minutes pour te l'avouer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blu-Ray] 58 Minutes pour Vivre (Import US)
» 10 minutes pour te l'avouer...
» Internet hyper lent 3 minutes pour ouvrir Google.
» Comment avez trouvé le site? Prends 5 minutes pour le dire
» 58 minutes pour vivre - Édition Collector

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: mary-
Sauter vers: