Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 maître ou maîtresse (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Samia Nassri



Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Jeu 13 Mai - 17:12

Armelle est plus qu'insupportable !!!

La suiteeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://prerana88.skyrock.com/
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Jeu 13 Mai - 17:13

Euh Samia le traite de lâche mais elle se barre sans attendre ses explications ....... c'est pas lâche ça ? Rolling Eyes
Chouchou retrouve-la vite et mets les choses au clair avant que ça ne devienne un véritable fiasco !
Décidément cette Armelle grrrrrrr !!!


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 1:01

Oula, c'est de pire en pire, il faut vraiment que Boher retrouve
Samia et qu'il lui explique la situation, d'ailleurs, c'est ce qu'il aurait
du faire dés le début, ça aurait évité ce malentendu. Armelle est
une véritable peste.

Vivement la suite, c'est super.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 1:09

Il voulait rester avec Samia et se battre pour avoir un droit de garde pour sa fille. Quand il dirait ça à Samia elle le croirait et elle reviendrait. Il en était sûr sinon il en mourrait de ne plus la voir, la toucher, sentir sa peau, l’embrasser…

Ch.6 Où est passé Samia ?

Boher fila vite à l’appart dans l’espoir de rejoindre Samia avant qu’elle ne parte. Il n’y trouva que Barbara et Abdel. Il leur expliqua qu’il s’était disputé avec Samia.
-Pendant que je pars la chercher, vous restez ici, et si jamais elle revient vous la gardez, de force s’il le faut et vous me prévenez aussitôt, leur implora Jean-Paul.

Boher partit à pied d’abord faire le tour du mistral, le bar, l’appart de Benoît et Mélanie, celui de thomas, celui de Ninon même s’il n’y croyait plus trop. Puis il reçut un SMS de Léo lui demandant de rappliquer le plus vite possible au commissariat. Il pensa aussitôt qu’il était arrivé quelque chose à Samia.
-Qu’est-ce qu’il y a ? C’est pour Samia ? Où est-elle ? Vous avez de mauvaises nouvelles à m’annoncer, questionna Boher.
-Non, au contraire, lui répondit léo, Samia est arrivé au poste très abattue pour se mettre en disponibilité. J’ai essayé de l’amadouer et de la raisonner. Mais rien n’y faisait alors je voulais vous prévenir pour que vous parliez ensemble. Mais comme elle commençait à comprendre ce que je tramais. Je l’ai enfermé dans mon bureau et je vous ai appelé pour ne pas qu’elle s’échappe.

Ce n’était pas la première fois que Boher et Léo jouait ce coup à Samia. Elle aurait dû se méfier.
-C’est elle qui criait aussi fort quand je suis arrivé tout à l’heure, demanda Boher.
-Oui, là elle s’est calmée mais ça faisait dix minutes que vous en preniez pour votre grade et moi et les collègues aussi. Je savais qu’elle avait un langage fleuri mais à ce point chapeau ! s’étonna léo.

Boher s’approcha du bureau de Léo. Elle avait dû reconnaître sa voix et écouter sa conversation avec Léo car elle s’était tue.
-Samia, il faut qu’on discute, commença Boher. Tu me reproches d’être lâche mais c’est toi qui l’aies en ce moment à vouloir partir sur un coup de tête. Je t’ouvre, on sort d’ici ? On va à l’appart et on met les choses à plat.
Après que Boher ait débloqué la porte, il l’ouvrit et il laissa passer une Samia décontenancée, déboussolée. Elle suivit malgré elle Boher.

Arrivés à l’appart, Barbara et Abdel s’éclipsèrent discrètement hors de l’appart pour les laisser seuls. Samia attaqua Boher de suite :
-C’est quoi ce plan foireux que tu m’as fait ce soir. Tu te remets avec Armelle et le bébé. Mais comme tu voulais passer une dernière nuit avec moi, tu ne me l’aurais annoncé que demain matin avec une lettre, un SMS peut-être. Je ne te reconnais plus là. Tu me déçois, ajouta Samia.
-Tu as tout compris de travers, lui rétorqua Boher.
-Alors explique toi une fois pour toute, insista Samia.

-Hier, Armelle m’a expliqué qu’elle avait été assez gravement malade et qu’elle s’était inquiétée de laisser notre fille seule au monde. C’est pour ça qu’elle est revenue tout m’avouer et me présenter ma fille, raconta Boher.
Il n’osait pas lui dire la suite car il savait déjà comment allait réagir Samia.
-Elle m’a aussi expliqué qu’elle tenait toujours à moi. Elle m’a demandé de vivre avec elle et notre fille. Avant que tu t’énerves, réclama Boher, j’ai refusé en lui expliquant que j’avais trouvé la femme de ma vie et que j’étais le plus heureux des hommes avec toi.

-Alors c’est quoi ce message qu’elle t’a envoyé ce soir, questionna Samia.
-Elle m’a posé un ultimatum, soit je te quitte pour créer une famille avec elle et jeanne soit je ne revois plus jamais ma fille, avoua Boher.
-Ca ne m’étonne même pas d’elle, c’est une vraie garce. Et toi qu’est ce que tu lui as répondu ? demanda Samia avec un peu d’anxiété.
-Je n’ai pas eu le temps de lui répondre qu’elle était déjà partie avec ma fille lui répondit Boher.

Samia s’assit sur le canapé, abasourdie par tout ça. Boher hésitait à s’asseoir auprès d’elle mais le regard qu’elle lui posa dessus, le convainquit de le faire. Il lui prit les deux mains
-Ne doutes jamais de mon amour pour toi, l’implora-t-il. On est ensemble et c’est ensemble qu’on trouvera une solution.
Et il l’embrassa d’abord du bout des lèvres et puis leur baiser s’enflamma. Et le reste n’existait plus. Au petit matin, rien n’était réglé bien au contraire.

-Je veux aller voir Armelle avec toi et qu’on lui explique ensemble qu’il est hors de question que je me remette avec elle. Mais que je veux tenir mon rôle de père le mieux possible auprès de Jeanne. C’est grave comme je l’aime alors que je ne l’ai vu qu’une seule fois. Tu sais, je l’ai tenu dans mes bras et je n’arrive même pas à mettre des mots sur ce que j’ai pu ressentir. C’était à la fois une explosion de joie, de plénitude, de crainte, de responsabilité, de bonheur. Toutes les sensations à la fois. Je ne pouvais pas lâcher ses yeux du regard. C’est MA fille, la chair de ma chair, mon sang coule en elle. C’est indescriptible.

Samia en entendant Boher évoquer ainsi sa fille en avait les larmes aux yeux. Elle avait toujours su qu’il serait un père formidable.

- D’accord, je t’accompagne voir Armelle. Mais tu sais ça va être une épreuve. Je ne sais pas si je serais capable de le supporter.
- On ne va pas se lâcher nous deux. C’est à la vie à la mort. Depuis 5 mois qu’on est ensemble, on a dû en affronter des choses entre les collègues et tes copains, Ca n’a pas toujours été rose. Mais je suis sûre que notre couple va ressortir de cette épreuve, grandi et encore plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 1:27

C'est un florilège de suite aujourd'hui et autant te dire
que c'est pas moi qui vais m'en plaindre, bien au contraire.
J'aime cette discution entre Boher et Samia. Il lui explique tout
sans ommettre de détails, il l'aime ça se voit à la façon dont il
se comporte avec Samia et les mots qu'il lui dit.

J'adore, vivement la suite.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 8:04

lucky a écrit:
C'est un florilège de suite aujourd'hui et autant te dire
que c'est pas moi qui vais m'en plaindre, bien au contraire.
J'aime cette discution entre Boher et Samia. Il lui explique tout
sans ommettre de détails, il l'aime ça se voit à la façon dont il
se comporte avec Samia et les mots qu'il lui dit.

J'adore, vivement la suite.

bravo

j'étais inspirée par tous vos messages et en plus je fais le pont et il pleut alors quoi faire d'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Pam

avatar

Féminin
Age : 33
Localisation : yport en seine - maritime
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 9:43

c'est vraiment magnifique

j'adore

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Clémentine

avatar

Féminin
Age : 34
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 11:19

J'ai eu un peu peur quand Samia est partie, mais Merci tonton Benji d'avoir enfermée Miss Nassri dans votre bureau pour qu'elle puisse enfin s'expliquer avec le Brigadier Boher...

C'est super comme fic...

Vivement la suite...


suite
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 16:29

- On ne va pas se lâcher nous deux. C’est à la vie à la mort. Depuis 5 mois qu’on est ensemble, on a dû en affronter des choses entre les collègues et tes copains, Ca n’a pas toujours été rose. Mais je suis sûre que notre couple va ressortir de cette épreuve, grandi et encore plus fort.

ch.7 : la confrontation

Boher appela Armelle pour lui donner rendez-vous à 14h à son hôtel sans lui dire que Samia venait avec lui car il savait d’avance comment elle allait réagir et ce fut le cas quand elle leur ouvrit la porte de sa chambre d’hôtel :
-Qu’est ce qu’elle fait là ? Elle n’est pas la bienvenue, attaqua d’entrée Armelle.
- On est ensemble, et c’est ensemble qu’on est venu voir ma fille et discuter avec toi, lui rétorqua Boher en prenant la main de Samia et en rentrant tous deux dans la chambre.

Boher s’approcha du berceau où dormait le bébé.
-Samia je te présente Jeanne ma fille. Tu ne trouves pas qu’elle est magnifique, lui demanda Boher.
-Tu as raison c’est un amour, lui répondit Samia.

Pour l’instant, tout allait bien mais les hostilités n’allèrent pas tarder à commencer.
-Je t’avais expliqué mes conditions pourtant, invoqua Armelle à Boher sans regarder une seule fois depuis qu’ils étaient arrivés la femme qui l’accompagnait.
-Justement, j’ai tout raconté à Samia. Mais tu n’arriveras pas à nous séparer. Je veux jouer mon rôle de père auprès de Jeanne, avoir des relations normale et posées avec toi et c’est tout, lui rétorqua Boher.

Il sentit qu’Armelle bouillait sur place, mais elle sut garder son calme et continua la conversation.
-Je t’ai déjà tout dit l’autre soir. Soit tu vis en famille avec nous, soit tu n’auras aucun droit sur ta fille, se répéta Armelle.
-J’avais bien compris mais il y a une troisième solution. Tu t’installes à Marseille. Je vois ma fille un week-end sur deux et la moitié des vacances. Elle grandira entre une mère et un père aimant c’est bien ce que tu voulais, non, la questionna Boher.
-Tu n’as aucun droit sur elle. Tu n’apparais même pas sur le certificat de naissance, claqua Armelle.
-Il suffit que je fasse un test de paternité, ajouta Boher.

-J’aurais essayé, dit Armelle avec regret. Tu n’en as pas besoin. Tu as raison, Il est important pour moi aussi que Jeanne te connaisse c’est bien pour ça que je suis revenue. On va s’arranger. Si tu veux, je peux te laisser notre fille le week-end prochain j’ai une grosse affaire en charge. On passe le samedi ensemble et je t’explique tout. Puis tu pourras l’amener chez toi jusqu’au dimanche soir où tu me la ramèneras vers 17h.

Boher était tellement surpris par la métamorphose d’Armelle qu’il ne put rien lui répondre. C’est Samia qui le fit.
-Armelle, vous avez bien fait, c’est Jeanne qui compte avant tout. Nos relations d’adultes passent bien après. Est-ce que vous pouvez nous faire la liste de ce qu’il faut qu’on achète ? réclama Samia.
-Donnez-moi votre adresse e-mail et je vous envoie tout ça dans la semaine, lui répondit Armelle.

Comme Jeanne dormait encore, Boher ne put reprendre sa fille dans ses bras, mais il alla quand même lui dire au revoir en lui caressant la joue. Ils dirent au revoir à Armelle, étonnés encore, tous deux, de la tournure des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 17:52

hum hum ça ne me dit rien qui vaille ce revirement soudain . Armelle aurait-elle décidé d'agir pour le bien de leur fille ou prépare-t-elle un mauvais coup ?
La suite , vivement !!!


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Samia Nassri

avatar

Féminin
Age : 28
Localisation : Quimper
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Ven 14 Mai - 20:42

Je suis sûr qu'elle prépare un mauvais coup, mais cela reste à voir.

La suiteeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://prerana88.skyrock.com/
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Sam 15 Mai - 1:53

Comme jeanne dormait encore, Boher ne put reprendre sa fille dans ses bras, mais il alla quand même lui dire au revoir en lui caressant la joue. Ils dirent au revoir à Armelle, étonnés encore, tous deux, de la tournure des événements.

Ch. 8 : Une nouvelle vie commence

Le samedi arriva plus vite que prévu. Ils avaient passé leur temps libre dans les magasins pour choisir, un berceau, un siège auto, quelques vêtements, pleins de peluches et pour acheter les couches, le talc….
-Ca y est, c’est le jour J. Si tu savais comme je suis heureux, dit Boher en regardant Samia dans les yeux. Tu vois, Armelle voulait qu’on fonde une famille. Mais la famille que j’ai choisie c’est avec toi et ma fille que je veux la construire.

Boher dût se rendre seul à l’hôtel car Samia travaillait, elle avait pu se faire remplacer demain, mais pas aujourd’hui. Elle avait un peu d’appréhension à le laisser allez seul à son rendez-vous, mais il fallait que chacun fasse des concessions. Et pour l’instant contrairement à ce qu’elle avait imaginé, c’est surtout Armelle qui les faisaient ces concessions. Elle ne l’aurait jamais cru si elle n’avait pas été présente dans cette chambre d’hôtel l’autre jour. Elle embrassa Boher passionnément et lui donna rendez-vous chez Armelle à la fin de son service.

Boher arriva à l’hôtel :
-Jeanne est réveillée, je suis en train de l’habiller si tu veux venir. Tu pourras apprendre à changer sa couche.
Et pour la première fois de sa vie, il s’occupa de sa fille comme un vrai père.

-Tu es plutôt doué, mais j’en étais sûre. Déjà quand j’étais enceinte, tu voulais t’occuper de tout, la maternité, la crèche…De toute façon, si tu as un souci, tu peux me joindre sur mon portable toute la nuit et la journée de demain aussi.
-Je n’ose imaginer ce que tu peux ressentir de te séparer de ta fille même pour 24h. Je sais que tu fais tout ça pour elle, et je t’en suis très reconnaissant.
Armelle lui déposa un bisou affectueux sur la joue.

-Tu sais, je regrette vraiment ce que j’ai pu te faire subir. Alors j’ai beaucoup réfléchi depuis quelques jours. Ca ne sert à rien de se battre. J’ai finalement admis que tu ne m’aimais plus et que tu avais trouvé quelqu’un d’autre. Même si c’est dur pour moi de l’accepter car je suis sûre qu’on aurait fait une famille formidable. Mais c’est moi la fautive, non.

Comme Armelle commençait à pleurer, Boher la prit dans ses bras pour la consoler.
-Merci pour tout, pour Jeanne et pour accepter Samia aussi.
Il ne voyait pas le regard et le visage d’Armelle dans son dos, ce qui lui aurait mis la puce à l’oreille car tout n’allait pas se passer comme il le pensait dans l’avenir.

Ils passèrent tous les trois une très belle journée. Ils firent même une promenade avec Jeanne. Et pendant sa sieste, ils discutèrent de la grossesse d’Armelle, de son accouchement, et de sa vie à Vancouver. Le temps passa si vite que lorsque Samia frappa à la porte de la chambre, il se surprit à ne pas avoir pensé à elle de la journée. Qu’est-ce qui lui arrivait ?

Samia sentit que Boher était mal à l’aise car il la regardait bizarrement. Mais ce qui la choquait encore plus c’était la proximité d’Armelle et de Boher, elle lui avait même posé la main sur l’épaule à l’instant en lui parlant d’une anecdote sur Jeanne qui avait fait sourire Boher. D’habitude, c’était seulement elle qui le faisait sourire comme ça.

-Tout est prêt, on peut y aller, lui demanda Samia.
-Oui, tout est dans la chambre. Vous pouvez tout mettre dans la voiture pendant que Jean-Paul et moi on habille Jeanne et on vous suit, répondit armelle.

Samia était mise au pied du mur. Bon, d’accord la situation n’était pas facile non plus pour Armelle qui devait se séparer pour la première fois de son bébé de deux mois et la laisser à une autre femme. Elle emmena le vanity, la valise et descendit à la voiture les attendre.

Armelle avait beaucoup de mal à se séparer de sa fille. Ce qui était bien normal quand même.
-Finalement, je vais rester ici. C’est un peu dur pour moi, tu sais.
- Je peux comprendre lui répondit boher en l’embrassant sur la joue mais Armelle tourna la tête au même instant et l’embrassa sur la bouche.
Boher fut tellement surpris qu’il la laissa faire avant de reprendre ses esprits et de se reculer.

-Arrête Armelle, ne commence pas
-Excuse-moi, je ne le referais plus, c’était dans l’instant, ce n’était pas prémédité. C’est difficile pour moi. Te laisser Jeanne et à Samia aussi, c’est dur.

Armelle embrassa sa fille un long moment. Elle dut lui transmettre ses angoisses car jeanne se mit à pleurer quand Boher la prit dans ses bras pour l’habiller et la ramener chez lui.
-attend tu oublies son doudou
-c’est le lapin que je lui avais offert quand tu étais enceinte
- oui, elle ne le lâche comme si elle savait le lien qui l’unit à toi et l’importance qu’il a.
Boher était hébété, sans voix.

Il retrouva Samia à la voiture qui les attendait.
-Armelle n’est pas là.
-Non elle a préféré dire au revoir à sa fille en haut. C’est un peu dur pour elle. Mais il avait une drôle de voix.
-Je t’aime tellement. C’est le plus beau jour de ma vie. Et je suis heureux que tu partages ce moment avec moi.
Il attacha sa fille dans le siège auto.
-Ça t’ennuie si tu conduis, je voudrais être assis à côté d’elle pour la rassurer. Et il tendit sa peluche, leur peluche à jeanne.
En levant la tête, Samia vit qu’Armelle les regardait par sa fenêtre. Mais elle avait dû mal voir, car il lui semblait avoir aperçu un sourire sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Sam 15 Mai - 3:05

C'est une grande malade cette Armelle, je sais pas ce quelle a fait
à Boher, mais d'un seul coup il a changé.

J'ai hâte de lire la suite, j'adore.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Sam 15 Mai - 14:14

En levant la tête, Samia vit qu’Armelle les regardait par sa fenêtre. Mais elle avait du mal voir, car il lui semblait avoir aperçu un sourire sur son visage.

Ch.9 : Question de temps et de vengeance

Cela faisait deux mois qu’Armelle était rentrée sur Marseille avec sa fille. Ils se partageaient la garde de Jeanne. Tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Boher était allé récupérer sa fille au nouvel appart d’Armelle, pas loin du leur d’ailleurs. Boher était un papa qui était gaga de sa fille. Elle allait lui en faire baver à l’adolescence. Elle grandissait à vue d’œil. C’était un bébé gracieux qui n’avait pas l’air de souffrir de la situation. Elle était très éveillée pour son âge. Tous leurs amis du mistral l’adoraient. Boher arrivait à la garder un peu plus souvent que prévu en fonction du travail d’Armelle. Les relations entre Armelle et Samia étaient distantes mais on ne pouvait s’attendre à autre chose. Ce qui dérangeait le plus Samia, c’était le rapprochement qui s’était fait entre Armelle et Boher par l’intermédiaire de Jeanne. Elle s’y attendait mais quand un jour elle surprit une dame dire à Boher et Armelle au parc :
-Vous êtes très beau à voir avec votre beau bébé. Vous formez une famille merveilleuse.
Elle eut un pincement au cœur. Elle était jalouse de leur relation.

Boher ramena Jeanne chez sa mère. Il avait l’habitude de le faire tout seul. S’il restait plus longtemps que prévu, Samia commençait à imaginer des choses, à extrapoler. Elle était à bout de nerfs ces temps ci. Un rien l’énervait. Et à d’autres moments, elle fondait en larmes quand elle voyait Boher jouer avec sa fille, lui faire des câlins. C’est sûr, elle filait un mauvais karma, il fallait qu’elle se reprenne.

Tout allait si bien qu’il fallait bien qu’un jour tout explose. La vie était faite ainsi entre Samia et Boher depuis leur première rencontre. Mais cette fois c’est Armelle et sa vengeance, qui étaient la cause de ce cataclysme.

Armelle envoya un mail sur l’ordinateur de Samia : « Tu devais bien te douter que j’avais renoncé trop facilement. Mais il était clair que Boher tenait trop à toi. Alors j’ai su être patiente et attendre en jouant la comédie qu’il s’attache tant à sa fille que maintenant il hésiterait à choisir entre moi et sa fille et toi. Je suis partie depuis Lundi avec Jeanne dans un endroit où personne ne me retrouvera. Si tu tiens au bonheur de Boher autant que je le crois. Tu partiras et tu sortiras définitivement de sa vie sans rien lui dire de ce mail. C’est à cette seule condition que je reviendrais avec Jeanne sur Marseille. Il sera sûrement malheureux sur le coup mais sa véritable famille sera là pour le réconforter et le soutenir et nous serons heureux pour toujours. »

Samia ne sut jamais comment elle arriva à lire ce mail jusqu’au bout. Elle savait qu’Armelle avait trouvé la solution pour récupérer Boher. Jamais elle ne pourrait, elle, le séparer de sa fille. Alors elle se sacrifierait pour Boher et Jeanne.

Samia réfléchit longtemps pour savoir ce qu’elle allait faire. Elle écrivit à Léo pour lui expliquer qu’elle partait en urgence et qu’elle demandait un congé de 6 mois sans solde. Puis elle fit ses valises. Boher terminait son service dans 4h. Elle n’avait plus beaucoup de temps. Enfin, elle fit le plus dur. Elle écrivit une lettre à Boher. Elle ne pouvait pas le quitter en le regardant en face, elle aurait changé d’avis comme la dernière fois. Mais pour leur bien à tous, elle ne pouvait pas reculer.

« Jean-Paul, je ne vais pas bien en ce moment. Ta relation avec Armelle me pèse. Je suis jalouse du temps que vous pensez ensemble. Je m’imagine des choses. Je ne sais pas si c’est vrai mais je ne préfère pas le savoir. Je sais bien qu’un jour vous craquerez à nouveau l’un pour l’autre. Je n’arrive pas à m’intéresser à jeanne et à l’aimer comme je le voudrais car à chaque fois que je la regarde je pense à Armelle. Je préfère prendre du recul et partir. Je ne sais pas si je reviendrais. Sois heureux avec Jeanne et Armelle. »

Elle ne pensait pas un moindre mot de tout ce qu’elle venait d’écrire mais c’était son amour pour Boher et Jeanne qui l’avait guidé. Elle hurla de douleur à l’idée du mal qu’elle allait faire à Boher. Mais c’était la seule solution. Elle était à bout. La situation la rendait tellement malade qu’elle alla rendre tout son petit-déjeuner dans les toilettes.

Certes, elle ne voulait pas partir sans être certaine que tout irait bien pour Boher et Jeanne alors elle imprima le mail avant de l’effacer de l’ordinateur. Elle écrivit une lettre pour Mélanie qu’elle lui enverrait de l’aéroport ajoutant la copie du mail :

« Mélanie, après avoir lu le mail d’Armelle. Tu comprendras que je n’ai pas pu faire autrement que de partir. Je ne peux pas te dire adieu ? Tu essaierais de me retenir et je ne suis pas assez forte en ce moment pour résister. C’est à toi que je confie Boher et Jeanne. Prends soin d’eux et surveille Armelle de près. J’essayerai dès que je le pourrai de prendre contact avec toi pour voir si tout va bien. Je t’aime, tu ne sais pas à quel point ton amitié et ton sourire vont ma manquer. Adieu
P. S. : Prends bien soin d’Abdel. Embrasse-le pour moi.»


Puis elle quitta l’appart avec ses deux valises en laissant ses clefs sur la table. La seule chose qu’elle emmena pour se souvenir d’eux, c’était une photo de d’Abdel, de Boher, d’elle et de Jeanne au parc que Mélanie avait prise. Et la chemise bleue de Boher qu’elle aimait tant pour garder son odeur encore un peu avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Dim 16 Mai - 1:36

Ah mais quelle suite. C'est vraiment très triste.
Armelle est vraiment ignoble, elle n'a pas de coeur.
Samia se sacrifie pour Boher, c'est beau ce quelle fait, elle
sacrifie son bonheur pour que Boher puisse revoir sa fille, elle
l'aime ça crève les yeux.

J'ai hâte de lire la suite, j'adore.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Dim 16 Mai - 7:57

Méfie-toi Armelle ! tu n'as pas encore gagné, et quand chouchou saura tout ( vivement que ça arrive ) tu vas passer un sale quart d'heure ( vivement !! Wink ).


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Dim 16 Mai - 22:39

Puis elle quitta l’appart avec ses deux valises en laissant ses clefs sur la table. La seule chose qu’elle emmena pour se souvenir d’eux, c’était une photo de d’Abdel, de Boher, d’elle et de Jeanne au parc que Mélanie avait prise. Et la chemise bleue de Boher qu’elle aimait tant pour garder son odeur avec elle.

Ch.10 : Déménagement en série

Cela faisait déjà un mois que Samia était partie. Boher avait été anéanti par son départ. Il ne comprenait toujours pas ce qui lui était arrivé. Mais heureusement qu’il y avait sa fille et Armelle qui étaient présentes elles. Même s’il ruminait sa tristesse, peu à peu, il rêvait moins d’elle, ses souvenirs devenaient moins douloureux et précis. Et au contraire de la rancœur et de la colère contre Samia apparaissait.

Armelle lui avait demandé la veille de s’installer avec elle et sa fille. Et contrairement à ce qu’il aurait pensé, cette idée ne lui déplaisait pas entièrement. Passer encore plus de temps avec sa fille, la voir, la border, lui donner son bain, l’embrasser tous les jours lui rendait même son sourire qui l’avait quitté depuis longtemps.

Lorsqu’Abdel se réveilla, il lui en parla pour voir ce qu’il en pensait :
-Après Samia, c’est toi qui m’abandonnes, lui reprocha Abdel.
-Mais non, tu peux venir vivre avec nous aussi ? J’y ai pensé, il me suffit de le demander à armelle, lui dit Boher.
-Tu sais ce que je pense d’Armelle, je ne suis jamais arrivé à m’entendre avec elle. j’ai toujours su que c’était à cause d’elle que Samia nous a quittés même si j’ai jamais pu le prouver. Et elle aussi elle ne m’aime pas. Par contre, si tu gardes l’appart, et si Léo est d’accord, je veux bien m’installer ici avec Barbara. Je passe mon bac à la fin de l’année, j’ai des bonnes notes et on s’aime.

Boher le prit dans ses bras à la limite de verser une larme.
-Abdel, tu sais, je t’aime vraiment très fort même si tu n’es pas mon fils. Et je te jure que même si j’emménage avec Armelle, je ne sortirais pas pour autant de ta vie. On continuera à se voir aussi souvent que possible. Et puis les portables ou les mails ce n’est pas fait pour les chiens. Si Léo est d’accord, je vous laisse l’appart. Je crois que Barbara a bien grandi et que vous êtes prêt à vivre ensemble même si vous êtes trop jeunes à mon goût.

Abdel et Boher se séparèrent. Boher alla rejoindre Armelle chez elle pour lui annoncer qu’il s’installait avec elle et sa fille mais en tout bien tout honneur. Il dormirait dans la chambre d’amis.

Le week-end suivant, Barbara déménagea chez Abdel et Boher chez Armelle. Une nouvelle vie commençait pour tous ; elle allait amener son lot de bonheur et de désillusions.

Mélanie avait régulièrement des nouvelles de Samia par internet. Elle avait hésité et elle hésitait encore à avouer toute la vérité à Boher. Mais cela aurait été trahir sa meilleure amie et ça elle ne pouvait pas l’imaginer. Elle tenait Samia au courant de ce qui se passait dans la vie de Boher et de Jeanne. Mais ce jour là, lorsqu’elle apprit que Boher s’installait avec Armelle et que cette vipère avait gagné. Elle ne savait pas si elle devait en parler à Samia et lui l’annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Pam

avatar

Féminin
Age : 33
Localisation : yport en seine - maritime
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Dim 16 Mai - 22:46

ca doit pas etre facile pour melanie, elle ne va pas pouvoir dire a samia que chouchou c'est installer avec armelle

j'adore

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Dim 16 Mai - 22:49

AAAAhhh !!! Mélanie steuplait n'utilise pas tes neurones et ton coeur , vends la mèche à chouchou et parle à Samia ; ne réfléchis pas midi à quatorze heures ! fonceee !!! Saleté d'Armelle !!!
Babou grrrrr !!! Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Samia Nassri

avatar

Féminin
Age : 28
Localisation : Quimper
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Dim 16 Mai - 23:05

La suiteeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://prerana88.skyrock.com/
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Lun 17 Mai - 1:23

Ah mais c'est pas vrai Mélanie, pour une fois qu'on te demande d'ouvrir ta bouche, il faut que tu l'ouvres.
Ne réfléchit pas trop ( bon en même temps, avec un neurone difficile de réfléchir, donc on a pas
trop de soucis à se faire de ce côté là) et dit tout à Boher pour qu'il ai toutes les cartes en mains
pour faire un choix qui si il sait la vérité sera sans appel. Quand Boher va apprendre la vérité,
il va vraiment être en colère contre Armelle.

Ah, vivement la suite, j'adore.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Lun 17 Mai - 18:56

Mélanie avait régulièrement des nouvelles de Samia par mails. Elle avait hésité et elle hésitait encore à avouer toute la vérité à Boher. Mais cela aurait été trahir sa meilleure amie et ça elle ne pouvait pas l’imaginer. Elle tenait Samia au courant de ce qui se passait dans la vie de Boher et de Jeanne. Mais ce jour là, lorsqu’elle apprit que Boher s’installait avec Armelle et que cette vipère avait gagné. Elle ne savait pas si elle devait en parler à Samia et lui l’annoncer.

Ch. 11 pauvre Samia

Samia était partie au Brésil chez Luna. Son mari et elle l’avait accueillie les bras ouverts. Elle pleurait souvent ou se mettait en rogne en râlant contre Armelle. Luna s’occupait d’elle comme une mère. Elle avait hésité avant de donner de ses nouvelles à Mélanie de peur qu’elle prévienne Boher. Mais elle s’inquiétait aussi pour lui et sa fille, alors elle voulait savoir comment ils allaient.

Samia.nassri@********.fr Jeudi 11 novembre à 14h11 :
Je vais aussi bien que possible même si Boher et Jeanne me manquent beaucoup. Je n’aurai jamais cru avant de la quitter que je tenias tellement à ce bout de chou. Donne-moi de leurs nouvelles et de toi aussi. Tu me manques aussi.

Mélanie.Rinato@******.fr Jeudi 11 novembre à 15h08
Tu me manques, je suis très contente d’avoir de tes nouvelles. Boher est très abattu. Il s’est mis en caisse et ne sort pas de chez vous. Je vais le voir aussi souvent que possible. Abdel est là aussi pour le soutenir. Même léo vient le voir. Armelle est toujours là à l’affût avec sa fille. Remarque il n’y a que Jeanne qui lui remonte le moral. Il a essayé de me tirer les vers du nez. J’ai joué à la nunuche qui ne savait rien. Je sais bien faire la nunuche parce qu’il a eu l’air de me croire.

Samia.nassri@********.fr Mercredi 17 novembre à 12h53
C’est difficile à supporter. Je ne sais pas si j’ai eu raison de partir. Je commence à regretter. Je ne vais pas bien du tout. Je suis tout le temps malade. Je ne fais que dormir tout la journée et la nuit je n’arrive pas à dormir alors je broge et j’imagine plein de choses. Aide-moi et dis-moi ce que je dois faire.

Mélanie.Rinato@******.fr mercredi 17 novembre à 16h55
Même si je n’ai pas le droit de juger. Comme tu me demandes mon avis, je te le donne. Je pense que tu as fait une grosse erreur en cédant au chantage d’Armelle. Tu aurais dû avoir confiance en Boher. Vous auriez fini par retrouver Armelle et le bébé même si elle se cachait. La justice est là aussi pour protéger les pères à notre époque. Boher ne va toujours pas mieux. Et toi ?

Samia.nassri@********.fr Vendredi 26 novembre à 22h48
Toujours au plus bas, moralement et physiquement, comme si mon corps s’alliait à mon cœur pour se mettre à l’unisson. Ton message m’a fait réfléchir, je me demande si je ne vais pas revenir quand même et essayer de faire face à ce monstre d’Armelle.
Qu’est-ce que tu en penses ?

Mélanie.Rinato@******.fr Samedi 27 novembre à 08h07
Je ne sais pas quoi te dire. Boher a réattaqué le boulot. Il va un peu mieux. On les voit beaucoup tous les trois ensemble avec Armelle et Jeanne. Et toi comment vas-tu ? J’espère que tu vois du monde, que tu ne restes pas repliée sur toi-même ?
Qu’as-tu décidé ?

Samia.nassri@********.fr Mercredi 1er décembre à 2h23
Je n’ai toujours rien décidé. Quand je pense revenir je pense au bonheur de Boher et de Jeanne et je me dis que je n’ai pas le droit de leur faire ça et de leur voler ce bonheur. Ça va bientôt faire un mois que je suis parti. Et je suis toujours déprimée. Je n’arrive pas à remonter la pente c’est trop dur.

Mélanie.Rinato@******.fr Mercredi 1er décembre à 10h07
J’ai hésité à t’envoyer ce message. J’ai une mauvaise nouvelle. Armelle a parfaitement réussi son coup. Boher déménage chez elle samedi. Je suis vraiment désolée pour toi. Je ne sais pas quoi te dire.

Le destin avait décidé pour elle. Elle ne reviendrait plus à Marseille. Elle n’y avait plus sa place. Samia pleura toutes les larmes de son cœur, ce jour-là. Luna n’arrivait pas à savoir ce qui s’était passé. Samia était de plus en plus malade et déprimée. Luna réussit à la convaincre d’aller voir un médecin. Il lui donnerait au moins des cachets pour dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Pam

avatar

Féminin
Age : 33
Localisation : yport en seine - maritime
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Lun 17 Mai - 19:13

j'adore

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Mar 18 Mai - 2:12

C'est une très belle suite, j'adore l'idée de la discussion par mail,
c'est très original. Durant toute cette conversaiton qui s'étalle sur deux mois,
on sent l'évolution. Au début Samia prend juste des nouvelles, ensuite
elle commence à se demander si elle ne doit pas revenir et son état
de santé est de pire en pire. Plus les jours passent, plus elle ressent
le manque de Boher et de Jeanne. Puis le dernier message que Mélanie
envoie à Samia est dramatique, Samia décide de ne pas revenir à Marseille,
elle pense que le destin a choisit pour elle, mais il faut quelle force le
destin et quelle récupère l'homme quelle aime et la petite fille qui fait
le bonheur de Boher.

Ah, j'adore, j'ai hâte de trouver une suite à cette fic.

bravo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Mar 18 Mai - 21:46

Le destin avait décidé pour elle. Elle ne reviendrait plus à Marseille. Elle n’y avait plus sa place. Samia pleura toutes les larmes de son cœur, ce jour-là. Luna n’arrivait pas à savoir ce qui s’était passé. Elle était de plus en plus malade et déprimé. Elle réussit à convaincre Samia d’aller voir un médecin. Il lui donnerait au moins des cachets pour dormir.

Ch.12 : Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Samia.nassri@********.fr Jeudi 2 décembre à 15h05
Je crois que la situation est devenue encore plus compliquée qu’elle ne l’était avant si cela est possible. Je sors de chez le médecin. Il m’a dit que j’étais enceinte. En y réfléchissant, de plus près, j’ai du retard, des nausées. Je suis fatigué, à bout de nerfs. J’ai tout le temps envie de pleurer ou je m’énerve pour un rien. Je mettais tout ça sur le compte de ma rupture. Quand le destin s’en mêle il ne fait rien à moitié. Je vais faire une prise de sang demain pour être sûre et savoir de combien de semaines, je suis enceinte. A demain.

Mélanie.Rinato@******.fr Jeudi 2 décembre à 15h37
Je n’arrive pas à y croire. Comment le prends ? Es-tu heureuse ?

Samia.nassri@********.fr Vendredi 3 décembre à 19h53Là je ne peux plus le nier. Je suis vraiment enceinte de 6 semaines. Maintenant que j’en suis sûre, j’ai beaucoup de mal à y voir clair. Mais à chaque fois que je pense au bébé, je pense aussi à Boher. Si tu savais comme je rêve à ma vie auprès de Jean-Paul et de notre bébé, même si je sais que ça n’arrivera jamais.

Mélanie.Rinato@******.fr vendredi 3 décembre à 23h41Rentre, avoue lui tout. Tu feras une super mère. Et vous vous retrouverez avec Boher comme si vous ne vous étiez jamais quittés.

Samia.nassri@********.fr vendredi 3 décembre à 23h59
Je viens d’acheter mon billet sur internet, j’arriverais lundi soir à Marseille à 18h15 en provenance du brésil à l’aéroport. Est-ce que tu peux venir me chercher ? J’ai réservé une chambre d’hôtel au vieux port. A lundi.

Le lundi arriva très vite, bien entendu Mélanie était là pour l’accueillir et elles éclatèrent en larmes dans les bras l’une de l’autre. Après s’être remise, Mélanie accompagna Samia pour récupérer ses bagages. Et elles allèrent manger un bout.

-Tu as passé un bon vol. Tu n’es pas trop fatigué, lui demanda Mélanie.
-J’ai dormi la plupart du temps, lui répondit Samia. Le vol était très long mais ça va. Tu sais j’ai retrouvé le sourire, même si la situation me semble insurmontable. Le fait d’être enceinte, d’imaginer ce bébé dans mon ventre me remonte le moral. Ton amitié aussi me fait du bien. C’est sûr, je vais le garder ce bébé. C’est une partie de Jean-Paul que j’aime de tout mon cœur. Ensemble on ne peut faire qu’une petite merveille.
-Dis donc, tu es méconnaissable, lui dit Mélanie. Dans tes messages, tu étais au plus bas. Et là je te retrouve certes, fatiguée, mais radieuse et rayonnante.
-Je l’aime tant, déclara Samia. Je n’aurai jamais dû partir. On va se retrouver et fonder notre famille. Jeanne y aura bien sûr toute sa place.

-Je t’amène à ton hôtel ou tu veux aller au mistral, questionna Mélanie.
-Non, je suis fatiguée avec le décalage horaire. Je vais me reposer à l’hôtel et demain j’irai voir Boher pour lui annoncer la bonne nouvelle et tout lui avouer. Mêmes les manigances d’Armelle.
-J’ai toujours la copie du mail, lui demanda Mélanie. Passe le récupérer demain matin. Je te laisserai l’enveloppe. Tu es sûre que tu ne veux pas venir à l’appart ou chez abdel.
-Non, j’ai besoin de faire le point, seule, avant de revoir Boher. Je vais aller à l’hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   Mar 18 Mai - 22:08

J'en me doutais qu'elle attendait un ou une mini Boher , tout devrait s'arranger entre eux ....... normalement ! Wink
Comment va-t-il réagir ? il devrait être le plus heureux des hommes ...
La suite .... demain ? Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: maître ou maîtresse (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
maître ou maîtresse (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» maître ou maîtresse (terminée)
» Tresse au saumon
» Les fusées de détresse
» tresse fromage jambon béchamel photo
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: babou0506-
Sauter vers: