Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'en ai besoin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: J'en ai besoin    Ven 11 Juin - 16:40

Voilà comme indiqué dans mon autre fic, je poste ma deuxième fic sur ce forum. J'espère qu'elle vous plaira aussi

CHAP 1

C’était une après midi tranquille, cela faisait maintenant 6 mois qu’ils étaient heureux, ensemble. La vie suivait son cours et les deux amoureux s’aimaient chaque jour un peu plus. Il s’était arrangé pour avoir les mêmes horaires qu’elle. Le quotidien n’avait pas toujours été facile, ils se disputaient souvent à la maison, mais se disaient que c’était le cas dans tous les couples. De plus, ils aimaient se réconcilier. C’était toujours lui qui revenait vers elle, elle avait bien trop de fierté pour s’excuser.

Ce jour là était comme tous les autres. Lui passait la journée au commissariat à s’occuper d’une nouvelle enquête qu’on lui avait confié. Il était lieutenant au commissariat du Mistral à Marseille. Quand il finit son service, il la vit qui l’attendait sur le parking. Il eu chaud au cœur en la voyant. Ils rentrèrent chez eux main dans la main, heureux !
Boher lui avait demandé de vivre avec lui il y a un mois, ce qu’elle avait tout de suite accepté. Ils avaient vite déménagés dans un appartement plus grand, non loin du commissariat, question pratique et afin d’avoir plus de place.

Le lendemain matin, Boher était en retard, elle ne travaillait pas, elle avait pris sa journée car elle avait un rendez vous important. C’est ce qu’elle lui avait dit quand il lui avait demandé la raison de ce RTT. Lui n’avait pas entendu son réveil, il se leva doucement pour ne pas la réveiller, lui déposa un baiser sur le front et parti sans même prendre le temps de se raser ou de prendre une douche. La journée lui sembla interminable. Il avait envie d’être avec elle et se demandait bien ce que pouvait être ce rendez vous important. Il avait pris l’habitude de lui laisser une intimité et de ne pas lui poser de question si elle ne lui fournissait pas les réponses d’elle-même. Mais cette fois ci, cela l’intriguait vraiment beaucoup.

Il rentra chez lui après son service. Elle n’était pas là. Il aperçut un petit mot posé sur le bar.

« Mon amour, Ne m’attends pas je rentrerai tard, Ta puce »

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAP 2

Il ne comprenait pas pourquoi elle ne lui avait pas parlé de ce rendez vous. Qu’est ce que cela pouvait il bien cacher. Ca ne pouvait pas être professionnel ! Mais qu’est ce que c’était !

Toutes sortes de pensées lui passèrent par la tête.

Elle me trompe ! Ou elle est malade et elle ose pas me le dire ! Peut être qu’elle veut juste me faire une surprise !

Il bouillait de l’intérieur mais pris son mal en patience, se disant que de toute façon cela ne servait à rien de se torturer l’esprit. Il regarda sa montre. Puis se dit qu’il allait faire un peu de rangement en l’attendant. C’était un grand maniaque et il ne supportait pas que des choses trainent. Il se dirigea alors dans la chambre d’ami ou tout un tas de carton encore non rangé depuis leur déménagement trainait. Il en ouvrit un et commença à en trier le contenu. Il sourit en tombant sur de vieilles photos. C’était des photos d’une soirée organisée au commissariat plusieurs années auparavant. Il y avait Léo, Madigan, et lui qui dansait avec Samia en arrière plan. Elle était magnifique sur cette photo. Elle portait une robe noire, près du corps qui mettait en valeur toutes ces formes et sa beauté. Il sentit son cœur se serrer.

Il entendit tout d’un coup la porte s’ouvrir. Il reposa la photo et partit rapidement en direction du salon.

-Ah te voilà, c’est pas trop tôt ! T’étais où ?
-J’avais un rendez vous, je te l’ai dit et puis tu n’as pas vu mon mot ?
-Si mais je me suis inquiété quand même, tu pourrais me prévenir de où tu vas quand même.
-Jean-Paul on s’était mis d’accord sur ce point. Chacun garde son jardin secret. Je n’ai pas à tout de dire de chacun de mes faits et gestes.
-…

Il ne sut quoi répondre

-Ok, pardonne moi, finit il par s’exprimer
-C’est bon n’en parlons plus.

La soirée se déroula normalement. Le lendemain, ils déjeunaient tous les deux au bar du Mistral quand le téléphone de la jeune femme sonna. Elle avait l’air toute chamboulée, elle se leva et sortit du bar pour prendre cet appel. Elle revint gênée quelques minutes plus tard.

-C’était qui ?
-Personne.
-Pfff tu me saoules à pas vouloir me parler
-Jean-Paul on va pas revenir la dessus, on en a déjà parlé hier soir

Ils finirent leur repas dans le silence, puis se quittèrent énervés. Le soir, il rentra chez lui, avec l’intention de s’excuser une fois de plus. Elle n’était pas là. Il attendit une heure, puis deux. Elle n’arrivait pas. Il décida de se venger…

Ah tu veux qu’on sorte chacun de notre côté. Très bien.

Il prit sa veste et sortie de l’appartement. Il se retrouva sans trop savoir comment dans un bar. Accoudé au bar, il but une ou deux bières ne sachant pas vraiment pourquoi il était là mais se disant que ça ferait sûrement réagir sa compagne.

Il était maintenant 23h quand son téléphone sonna. Il regarda le destinataire de l’appel

« Sophie ». Il resta un moment à regarder son téléphone. Il hésita puis décrocha.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAP 3

-Allo !
-Allo mon cœur c’est moi, où es tu ?
-Qu’est ce que ça peut te faire ?
-Pourquoi tu dis ça ? Je suis inquiète.
-Mouai ça te dérange pas que moi je m’inquiète quand tu pars toute la journée sans me dire où tu vas.
-…
-Ben alors tu réponds pas.
-Laisse tomber ! Tu rentres bientôt ?
-Je sais pas, j’ai besoin d’être seul.
-Aller rentre s’il te plait, j’ai préparé à manger.
-Mouai, j’arrive.

Il rentra chez lui mais resta froid avec elle toute la soirée. Pendant les semaines qui suivirent le climat entre les 2 amants était glacial. Il lui en voulait de ne rien lui dire. Il sortait de plus en plus sans elle. Ils s’éloignaient petit à petit et même si cela lui faisait mal, il acceptait la situation.

Un matin, alors qu’il arrivait au commissariat, Castelli le convoqua dans son bureau.

-Boher, j’ai à vous parler.
-Oui, Capitaine, qu’est ce qui se passe ?
-C’est au sujet de Nassri.

En entendant ce nom, Boher eu un pincement au cœur.

-Samia ? Qu’est ce qui se passe Capitaine ?
-Il se trouve qu’elle a demandé sa mutation pour revenir ici.

Il faillit s’étrangler à l’entente de la nouvelle.

-Je voulais savoir si ça vous dérangeait pas que je la mette dans votre équipe, je sais que vous avez eu du mal après son départ donc voilà , je voulais avoir votre avis avant.

-…

Boher ne répondait pas il était dans ses pensées.

-Boher ! Je vous parle, vous êtes avec moi là ?
-Euh oui Capitaine, désolé. Non non ça me dérange pas. Elle arrive quand ?
-Lundi
-D’accord, merci de m’avoir prévenu Capitaine
-De rien Boher, j’espère que ça se passera bien, on s’y était fait au calme ici, j’espère que ça va continuer.
-Oui Capitaine, vous inquiétez pas, les choses ont évolué vous savez.
-Je préfère ça. Aller au boulot Boher !

Ce jour là Boher ne fût pas très concentré à ce qu’il faisait. Il ne pensait qu’à Samia et à la façon dont ils s’étaient quittés.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAP 4

Parce qu'un petit retour en arrière est nécessaire, replongeons nous dans la passé pour comprendre le départ de Samia... Bonne suite !!!!!!
Le retour dans le présent au prochain épisode


C’était au mois de décembre, deux ans auparavant. Boher et Samia s’étaient rapprochés. Ils étaient amis, les meilleurs amis. Ils faisaient tout ensemble et adoraient passer du temps l’un avec l’autre. Ils étaient comme inséparables.

Mais un soir, alors qu’ils rentraient d’une soirée au commissariat un peu arrosée. Il lui avait avoué ses sentiments. Il lui avait fait la déclaration la plus épique qu’il n’avait jamais fait. Il lui avait raconté tout l’amour qu’il avait pour elle depuis tout ce temps. Il lui avait expliqué combien il avait souffert de la voir avec d’autres hommes, de la voir le repousser. Il lui avait même confié souffrir encore de passer tout ce temps à ces côtés sans pouvoir la toucher, l’embrasser… Il lui avait ensuite volé un baiser avant que la jeune femme ne se sauve en courant.

Le lendemain matin, il regrettait toutes ces paroles qu’il avait prononcé sous l’effet de l’alcool. Certes, il les pensait de tout son cœur mais il ne voulait pas tout gâcher avec Samia. Il ne voulait pas perdre cette complicité qui existait entre eux. Il ne voulait pas la perdre elle car sans elle sa vie n’avait aucun sens.

Malheureusement, elle avait pris peur, elle était partie pour les fêtes dans sa famille en Algérie et n’était plus jamais revenue. Léo lui avait appris qu’elle avait demandé sa mutation et lui avait tendu une lettre de la part de Samia.



Jean-Paul,

Je ne savais pas que tu éprouvais tous ces sentiments pour moi. Je ne supporterais pas de te faire souffrir d’avantage. Tu es un garçon tellement extraordinaire, tu ne le mérites pas. Je ne pourrais pas non plus continuer comme si de rien n’était. Je ne supporterai pas de te voir chaque jour et de me dire que je te fais du mal en étant juste ton amie. Ca va être très difficile pour moi de vivre sans toi. Tu me connais tellement bien. On partage tellement de choses. Mais il le faut. Il faut qu’on fasse notre vie chacun de notre côté, qu’on apprenne à vivre l’un sans l’autre. Ne me cherche pas, ne m’appelle pas s’il te plait. Peut être que dans quelques années quand tu auras trouvé quelqu’un je reviendrai et qu’on pourra de nouveau être amis.

Je t’embrasse, tu resteras toujours dans mon cœur…

Au revoir,

Ta Sam


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Audrey2211

avatar

Féminin
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Ven 11 Juin - 19:17

J'adore le debut de ta fic' qui est tres mysterieure ...
La suite .........
Revenir en haut Aller en bas
Samia Nassri

avatar

Féminin
Age : 28
Localisation : Quimper
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Ven 11 Juin - 19:22

La suiteeeeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://prerana88.skyrock.com/
clah'

avatar

Féminin
Age : 26
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Ven 11 Juin - 19:43

une petite suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 0:35

Retour dans le présent pour les retrouvailles entre Boher et Samia...

CHAP 5

Ce week end là, Jean-Paul n’essaya même pas de discuter avec Sophie. Il n’avait plus la force de chercher à la comprendre, ni de chercher à savoir ce qu’elle cachait. Il se laissait simplement s’éloigner d’elle sans lutter.

Le dimanche soir, il n’arrivait pas à dormir, il n’arrêtait pas de penser au lendemain et au fait qu’il allait revoir Samia, sa Sam, son ame sœur, sa meilleure amie.

Il se dit qu’il devait lui faire croire que c’était l’amour fou avec Sophie sinon elle repartirait. Il ne voulait pas la perdre encore une fois.
Il avait mis tellement de temps à s’en remettre. Il n’avait plus goût à rien quand elle est partie. Il ne mangeait plus, ne dormait plus, n’avait plus goût à travailler. Il avait maigri et ne s’était jamais vraiment remis de son départ. Pendant plus d’un an, il ne vivait plus vraiment. Il allait au travail sans vraiment le vouloir.

Puis il avait rencontré Sophie. Sophie lui avait petit à petit redonné le sourire. Elle lui avait même donné envie de devenir Lieutenant. Il avait passé le concours et l’avait obtenu. Il n’avait pas totalement oublié Samia mais il arrivait à vivre de nouveau. Alors quand il avait appris qu’elle revenait il s’était promis que plus jamais il ne la laisserait s’éloigner car il avait besoin de son amie pour être heureux.


Le lendemain matin, il se leva de bonne heure. Il ne dit même pas au revoir à Sophie et partit en petite foulée au commissariat. Il passa la porte et stoppa net.

Elle était là, devant lui, il ne voyait que son dos mais son cœur bondit dans sa poitrine. Elle était tellement belle !!! Elle était vraiment là, il ne rêvait pas, c’était bien elle, sa Sam comme il aimait l’appeler. Sentant sa présence, et voyant les yeux de ses collègues dirigés derrière elle d’un air inquiet, elle se retourna.
Elle fût un peu inquiète à l’idée qu’il lui en veuille, qu’il ne lui ait pas pardonné de l’avoir abandonné. Quand leur regard se croisa, il ne put s’empêcher d’arborer un énorme sourire. Elle comprit alors qu’il ne lui en voulait pas.

Il s’approcha d’elle, la regarda dans les yeux et lui lança.

-Bonjour toi
-Bonjour répondit elle timidement
-Tu sais que ça te réussi les départs, t’es magnifique
-Merci, comment tu vas ?
-Bien et toi ?
-Très bien merci
-Je suis content que tu sois revenu tu sais, tu m’as manqué
-Toi aussi murmura t’elle. Puis se ressaisissant, j’ai appris que tu étais devenu Lieutenant. Félicitations.
-Merci
-Et on m’a aussi dit que tu avais rencontré quelqu’un, je suis contente pour toi.

Il n’avait aucune envie de parler de Sophie à cet instant présent.

-Nassri, allez vous changer on a du boulot et vous Boher dans mon Bureau, s’écria Castelli
-On se voit plus tard, bon retour adressa Boher à Samia
-A tout à l’heure

La journée se déroula normalement. Samia était partie sur le terrain. Ils ne se croisèrent pas mais pensaient tous les deux à ce retour.

A la fin de son service, Boher attendit Samia devant le commissariat. Il fumait un cigarillo quand elle sortit du batiment.

-Tu m’attends ? lui demanda t’elle
-Ca te dérange ?
-Euh non mais je suis surprise c’est tout
-Tu croyais pas que j’allais te laisser seule pour ton premier jour à Marseille
-Tu sais je connais pas mal de gens ici, je suis pas seule
-Bon si tu veux pas me voir dis le tout de suite
-Non c’est pas ça, excuse moi mais je me dis que t’as surement ta femme qui t’attend chez toi et que faut pas te sentir obligé de passer la soirée avec moi
-Ne dis pas de bétises, et puis personne ne m’attends chez moi !
-Bon comme tu veux mais je ne veux pas être source de conflit
-Arrête Sam tu dis vraiment n’importe quoi

Il lui sourit. Elle répondit à son sourire.

-Alors où est ce que tu m’emmènes ?
-On peut aller boire un verre au Mistral comme au bon vieux temps si ça te dit
-D’accord, je te suis.

Il jeta le mégot de son cigarillo dans la poubelle puis la tira par la main.
Ce contact leur fit à tous les 2 une sensation étrange. Elle brisa le silence, dégageant sa main de la sienne…

-T’avais pas arrêté de fumer toi ?
-Si mais quand t’es parti… enfin tu sais
-Oui je sais j’ai eu beaucoup de mal moi aussi, c’était stressant toute cette nouvelle vie et puis il me manquait quelque chose
-Moi ? lui demanda t’il d’un air interrogateur
-Oui toi, on partageait tout tu sais j’avais pu l’habitude de sortir seule, d’aller faire les magasins seule, ça m’a fait bizarre pendant longtemps.
-Moi aussi tu sais ça m’a fait bizarre
-Aller n’en parlons plus on est ensemble aujourd’hui alors profitons c’est le principal non ?

Ils échangèrent un regard complice et arrivèrent sur la place du Mistral quand on les interpella...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAP 6

-Samia, mais qu’est ce que tu fais là ma belle ? s'écria Roland
-Bonjour Roland ! Je suis de retour sur Marseille.
-C'est super ça, jusque quand ?
-Je ne sais pas encore, disons que pour l’instant je n’ai pas l’intention de partir.

Ainsi, elle avait l’intention de repartir un jour. Cette pensée fit frémir Boher. De toute évidence, il n’avait pas envisagé qu’elle puisse revenir pour un temps et l’abandonner encore ensuite.

-Content que tu sois de retour. Qu’est ce que je vous serre ?

Elle ne réfléchit pas et déclara :

-Un jus d’abricot, un verre de lait et une part de tarte pour deux

Comme d’habitude rigola Roland. Samia et Boher se regardèrent et pouffèrent d’un rire commun

-Tu comptes repartir? lui souffla t’il
-Je sais pas, ça dépendra de comment ça se passe ici
-…
-Tu as quelqu’un dans ta vie ?
-C’est un interrogatoire brigadier ?
-Maintenant c’est lieutenant lui répondit il un sourire en coin
-Excusez moi chef

Ils explosèrent une nouvelle fois de rire. Il n’avait cependant pas loupé le fait qu’elle ne lui ait pas répondu.

-Tu habites où là ?
-Pour l’instant je suis à l’hôtel mais je vais appeler Mélanie, elle m’a dit qu’elle avait une chambre de libre et qu’elle serait heureuse de m’accueillir
-C’est bien

Roland amena les consommations et la part de tarte avec deux cuillères. Ils mangèrent en rigolant. Ils étaient tout simplement heureux de s’être retrouvé, heureux d’avoir toujours cette complicité, heureux d’être là, ensemble comme avant.

Quand soudain, le téléphone de Boher sonna.
C’était Sophie. Il ne décrocha pas.

-Tu décroches pas ?
-Euh non.

Le téléphone sonna de nouveau

-Décroche c’est peut être important

Il sortit du bar et prit l’appel.

Quand il rentra de nouveau dans le bar, il avait l’air énervé.

-Ca va pas ?
-Si ne t’inquiètes pas. Maintenant que tu es là, tout va bien!

Elle lui sourit.

-Sam?
-Oui?
-Explique-moi ce qui t’a fait changé d’avis. Pourquoi tu es revenue ? Pourquoi maintenant ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAP 7

-Disons que j’ai appris que je pouvais rentrer
-Quoi ? Je comprends pas ?
-Je sais que tu vas mieux et que tu es prêt à être de nouveau mon ami
-Hein ?? Je ne comprends pas Samia, qu’est ce que tu racontes ? J’ai toujours été prêt à être ton ami.
-Et bien pour tout te dire, on m’a informé que tu avais déménagé, et pas seul
-Quoi ? Mais qui ? Comment ?
-Ah ah j’ai mes sources.
-Ils m’ont tous dit qu’ils n’avaient plus de nouvelles de toi, qu’ils n’avaient aucune idée de où tu étais. C’est Castelli c’est ça ?
-Non ils ne t’ont pas menti, ce n’est pas eux.
-Mais qui alors ?
-Une personne que tu connais très bien.
-Bon j’en ai marre là, tu m’expliques je comprends rien.
-Si je te dis que j’ai été muté à Bordeaux ça te parle ?
-Ma soeur ?
-Oui ta soeur, on s’était échangé nos numéros quand elle était venu sur Marseille. Et quand j’ai su que j’avais obtenu ma mutation sur Bordeaux je me suis dit, que la seule façon pour moi de pas te perdre complètement c’est de prendre des nouvelles de toi auprès de ta petite sœur.
-Elle paye rien pour attendre celle là…
-Dis pas de bêtises, sans elle je serai surement pas là !
-Ouai mais bon si elle m’en avait parlé, je serai venu te chercher et on aurait pas perdu ces deux années.
-Non, il nous fallait du temps… C’est mieux comme ça. Et puis ça t’a permis de rencontrer ta femme. Raconte moi tout !
-Déjà arrête de dire ça, ce n’est pas ma femme. On est juste ensemble c’est tout.
-Ouai tu vis quand même avec, tu dois être bien accro pour avoir quitté ton studio
-J'étais seul et mal et elle était là. Elle m’a aidé à reprendre le dessus, à me reconstruire après que tu m’ais… Enfin tu sais…

Samia baissa les yeux, se sentant mal de l'avoir fait souffrir

-le principal c’est qu’aujourd’hui tu sois heureux, je suis ravie pour toi.
-Mouai, et toi dis moi tu ne m’as pas répondu tout à l’heure, tu as quelqu’un dans ta vie ?
-J’ai connu quelques hommes mais rien de très sérieux

Il savait qu’il ne devait pas réagir ainsi mais cette nouvelle le réjouit.

-Désolé pour toi, mais je suis sûr que tu trouveras quelqu’un de bien. Qui pourrait te résister ? Tu es magnifique, intelligente, drôle, sensible, cultivée… on ne peut que t’aimer.

Elle se sentit flattée.

-Merci c’est gentil
-Tu sais je le pense ! Bon tu as aussi des défauts… Tu es têtue, tu n’en fais qu’à ta tête, tu as le chic pour te fourrer dans les ennuies, tu sais mieux que personne me mettre hors de moi…
-Stop Monsieur le macho, borné, réac… Je préférais de loin les compliments lui dit elle, un sourire en coin sur les lèvres.

Ils explosèrent de rire.

-C’est si bon de te retrouver Sam, si tu savais comme je t’aime!


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 12:29

CHAP 8


Il avait dit cette phrase sans se rendre compte de la portée de ces mots.
Il vit que Samia baissa la tête en entendant ces propos. Il se reprit :

-Enfin en ami, je veux dire, je t’aime en ami

Elle leva la tête lui souria.

-Moi aussi JP. Tu sais ton amitié c’est vraiment très important pour moi. Je veux plus jamais te perdre.
-Moi non plus Sam et t’inquiète ça n’arrivera pas, promis.

Elle se leva, lui déposa un baiser sur la joue. Elle le remercia pour le verre et lui dit qu’elle était fatiguée et qu’elle rentrait. Elle le pria de passer le bonjour à son amie et lui souhaita une bonne soirée. Il déposa tendrement ses lèvres sur son front et lui souhaita de faire de beaux rêves.

Chacun rentra. Boher arriva dans un appartement vide. Sophie lui avait signifié quand elle l’avait appelé quelques heures plus tôt qu’une fois de plus elle allait rentrer tard. Il se retrouva une nouvelle fois seul chez lui, mais il s’en moquait, à présent il savait qu’il ne serait plus seul.

Samia quant à elle repensa à sa vie sans lui et au bien être qu’elle avait ressenti aujourd’hui. Elle était chez elle à Marseille et surtout elle l’avait retrouvé. Il n’avait pas changé, il était toujours aussi beau, aussi drôle. Elle était heureuse d’avoir retrouvé cette complicité avec lui. Elle le sentait, désormais sa présence ne le faisait plus souffrir au contraire, il avait l’air épanoui. Elle s’endormie, exténuée sur ces belles pensées et cette amitié retrouvée.

Dans son appartement Boher ne dormait pas, il repensait à ces deux années sans Samia, à la difficulté qu’il avait eu de se faire à son départ. A toutes ces soirées, où il buvait… A cette bagarre dans le bar qui lui avait valu 2 points de suture, et à Sophie qui l’avait accompagné aux urgences. Elle l’avait ensuite aidé, elle l’avait écouté, elle avait était présente tout simplement et c’est tout ce dont il avait besoin. Il l’aimait mais aimait aussi Samia, sa Sam. Il savait qu’il ne pourrait plus vivre sans elle et bizarrement à l'inverse, il arrivait facilement à passer ses journées sans Sophie depuis le retour de Samia, sans même penser à elle. Il se sentit injuste envers elle. Elle avait été la pour lui et aujourd’hui sous prétexte que Samia revenait, il la laissait tomber. Mais pourquoi le repoussait elle aussi ? Pourquoi avait-elle du jour au lendemain changé de comportement du tout au tout sans aucune explication ?

Soudain il entendit la porte s’ouvrir. Elle rentrait. Il se dit qu’il allait essayer de comprendre, de lui parler .

-Bonjour fit il doucement
-Bonjour
-Tu vas bien ? Tu as passé une bonne journée?
-Oui
-Tu as mangé ?
-Oui
-Tu veux que je te prépare un café ?
-Non
-Tu peux me répondre par des phrases s’il te plait, j’en ai marre de tes oui non…
-Ecoute Jean-Paul, j’ai mal au crane, je n’ai pas vraiment envie de parler et demain je travaille tôt.
-Très bien répondit il A demain

Il se retourna et partit se coucher.

Le lendemain, il était de l’après midi. Il avait prévu d’aller surprendre Samia en lui apportant un petit déjeuné comme il avait l’habitude de le faire avant mais voyant Sophie sortir de l’appartement, il se décida à la suivre se disant que peut être il trouverait des réponses...


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CHAP 9

Sophie marchait rapidement. Elle se retournait de temps en temps pour voir si on ne la suivait pas. Cela lui parut bizarre. L’aurait elle vu ?

Puis elle tourna dans une rue et entra dans une vieille maison. Ainsi, elle ne travaillait pas aujourd’hui, elle lui avait menti. Il s’approcha et chercha à voir si un nom figurait sur ce bâtiment. Rien !

Boher sentit l’énervement monter en lui. Elle lui cachait des choses, elle se moquait de lui… Il nota l’adresse et partit en direction de l’appartement de Mélanie dans le but de retrouver Samia.

Il sonna, Samia était là, elle était magnifique comme d’habitude.

-Je peux entrer ?
-Bien sûr. Qu’est ce que t’as, t’as pas l’air bien !
-Rien de grave ne t’inquiète pas. Juste une petite dispute avec Sophie, elle est bizarre ces derniers temps.
-Ah désolé mais en même temps c’est pas facile de te supporter, je suis bien placée pour te le dire. C’est pas à cause de mon retour j’espère?
-Mais non voyons où tu vas chercher ça. Elle ne sait même pas que tu es là.

En prononçant ces mots, il se rendit compte qu’il n’avait pas parlé à Sophie du retour de Samia. Il se demanda s'il ne l’avait pas fait parce qu’il n’en avait pas eu l’occasion ou tout simplement parce qu'il avait peur qu'elle l'empêche de voir Samia. Il était tellement heureux que Samia soit là, il avait envie de la garder pour lui, que personne ne puisse gâcher leurs retrouvailles. Ils avaient du temps à rattraper et il ne voulait pas que quelqu’un les empêcher de se voir aussi souvent que possible.

Samia le sortit de ses pensées .

-J’aimerai bien la rencontrer.
-Qui ça ?
-Ta copine idiot.
-Qui? Sophie ?
-Ben oui à moins que t’en ai une autre cachée dans le placard.

Il baissa les yeux.

-Je n’ai pas vraiment envie Samia.
-Ah ben sympa, quoi je suis pas assez bien pour que tu me présentes à elle ?
-Mais dis pas de bétises
-Ben pourquoi alors ?
-Elle est pas très disponible ces temps ci
-Tu te fous de moi là Jean-Paul ?
-Ben non pourquoi ?
-Je sais pas ce que t’as mais t’es bizarre. Je veux pas créer un problème entre vous je te l’ai déjà dit.
-Mais arrête de penser ça
-Dans ce cas, je veux connaitre la femme qui a su faire chavirer le cœur de mon imbécile d’ami

La seule qui a fait chaviré mon cœur et me la ensuite brisé, c’est toi, pensa t’il

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAP 10

-Bon je lui demanderai mais je te promets rien
-Ok cool. Tu ne travailles pas toi aujourd’hui ?
-Si cet après midi.
-Moi aussi !
-On mange un bout et on y va ensemble si tu veux.
-Et comment que je veux, mais tu payes
-Tu ne perds pas le nord toi

Elle lui fit un sourire en coin, fière d’elle.

-Ben non et puis un macho qui se respecte ne laisse pas une femme payer, lui rétorqua t’elle accompagné d’un petit coup de coude complice
-J’appelle plutôt ça être galant moi mais bon à toi de voir
-On va manger où ?
-La marinière ! s’écrièrent t’il en chœur

Ils rigolèrent sans retenue.

-Comment j’ai pu vivre deux ans sans toi, dit il, deux ans sans ça !!!!
-Moi aussi je me le demande

Il lui tendit la main à la manière d’un gentleman

-Si mademoiselle veut bien se donner la peine de me suivre

Elle posa sa main dans la sienne

-Mais bien sûr très cher, mais Mademoiselle prévient Monsieur que c’est elle qui conduit et que Monsieur a beau faire la tête c’est comme ça et pas autrement…

Il fit la moue,

-Tu m’énerves toi, tu le sais
-Je sais mais c’est pour ça que tu m’aimes

Il la regarda un énorme sourire aux lèvres.

Si tu savais à quel point ! pensa-t-il

-Aller viens on y va, j’ai faim, lui lança t’elle
-…
-Bon t’es avec moi là ? tu me suis ou tu rêves ?

Je te suivrai au bout du monde songea t’il

Il reprit ses esprits.

-Euh j’arrive.

La jeune femme tendit la main, il la regarda interrogatif.

-Les clés !

Il souffla et lui tendit les clés de sa voiture.

Aïe, aïe, aïe, pensa-t-il. Les femmes au volant ! Mais qu’est ce que je viens de faire comme connerie moi ??? Elle a vraiment dla chance que jl’aime…

Nos deux inséparables allèrent manger, et ramenèrent ensuite la voiture. C'est Boher qui avait conduit cette fois. Samia qui avait supporté tous ces "Attention", "Pas comme ça"... à l'aller, ne protesta pas. Puis toujours de bonne humeur, ils partirent travailler bras dessus dessous.
Boher n'avait plus repensé à Sophie. Il était avec sa Samia dans leur petite bulle et rien ni personne ne pourrait les en faire sortir.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


CHAP 11

Arrivé au commissariat, Boher s’assit à son bureau. Il mit la main dans sa poche de veste pour y ranger ses clés de voiture, quand il sentit un petit bout de papier. Il se souvint alors de la maison où Sophie était entrée ce matin là. Il ouvra son ordinateur et chercha à quoi correspondait cette adresse et surtout qui vivait là.

Jean-Marc Leraux. Ce nom ne lui disait rien, cet homme n’avait pas de casier judiciaire. Il se dit alors qu’elle devait le tromper ce qui expliquerait son éloignement et ses mensonges.

Il en avait marre de se faire mener en bateau et ce soir il lui demanderait de lui dire la vérité. Si elle refusait il lui lancerait un ultimatum, des explications ou il partait.

Le soir arrivait et Jean Paul était hésitant. Il entra dans l’appartement. A sa grande surprise, Sophie était là. Il se décida et lui demanda ce qu’il se passait.

-Il faut qu’on parle Soph
-Y’a rien à dire
-Tu sais même pas de quoi je veux te parler
- …
-Bon tu as décidé de ne rien dire, très bien, je vais parler. Depuis quinze jours, je te reconnais plus. Tu rentres tard, tu es froide avec moi, tu me repousses sans cesse, tu me mens. J’ai été patient mais la je supporte plus alors je veux savoir ce qu’il se passe maintenant.
- …
-Mais PARLE, j’en ai marre là. J’ai vraiment plus l’impression qu’on soit un couple, c’est à peine si tu m’adresses la parole.
- …
-Pffffffffff !!!!!
- …
-Bon ok, tu veux me quitter ?
- …
-Très bien je crois que je vais te faciliter grandement les choses, j’en ai marre, je prends mes affaires et je me casse.


La jeune femme ne répondit pas. Elle baissa les yeux. Boher partit dans sa chambre, claqua violemment la porte et commença à faire son sac.

Sophie était comme hypnotisée. Elle releva la tête le regard remplit de larmes.

Boher sortit de la pièce, et sans même un regard pour Sophie traversa le salon en direction de la porte d’entrée. Il l’ouvrit, se retourna.


-Je te laisse une dernière chance de m’ expliquer. Je te préviens si tu me parles pas là maintenant c’est plus la peine de chercher à me revoir…


Elle le regarda, les larmes aux yeux mais ne dit pas un mot.

Boher claqua la porte.

-Je suis désolé, souffla t’elle avant de s’effondrer sur le sol, mais tu ne me laisses pas le choix.

Boher était dans la rue, perdu… Il ne savait pas où aller. Alors il pensa a la seule personne qu’il avait envie de voir à cet instant précis, la seule qui pouvait lui redonner le sourire, la seule qui faisait battre son cœur, sa Samia.


Il arriva devant l’appartement, le cœur noué. Il était tard. Il frappa à la porte.

C’est Mélanie qui se trouva devant lui quelques minutes plus tard.

-Bonjour, excusez-moi pour l’heure tardive, je voulais voir Samia
-Entrez, elle doit être dans sa chambre.
-Merci, c’est laquelle ?
-Suivez-moi.

Elle lui indiqua une porte. Il frappa timidement de peur de déranger. Pas de réponse. Il ouvra doucement et l’aperçut
endormie. Il entra, ferma la porte.

Il s’approcha doucement d’elle, lui caressa les cheveux. Il la trouva si belle. Il s’allongea à côté d’elle, il la regardait, et commença à lui parler tout bas.

-J’ai rompu avec Sophie.

- …

-Tu sais ma Sam je n’ai jamais vraiment cessé de t’aimer. Si tu m’avais vu quand tu es parti. J’étais un vrai zombie, je n’avais plus envie de vivre. J’ai même pensé à… Quand j’ai lu ta lettre, j’ai bien cru que mon cœur allait s’arrêter de battre. Et puis après c’était la descente en enfer. Je n’avais plus aucun repère, je sombrais doucement. J’ai cru te voir parfois, j’ai espéré tellement fort.

- …

-Aujourd’hui j’ai perdu Sophie, ça me fait mal vis-à-vis de la façon dont ça s’est terminé, de l’incompréhension de cette rupture. Mais ça n’est rien comparé à ce que j’ai ressenti quand je t’ai perdu toi. La je sais que ça va aller. Ca me fait un peu drôle mais je vais survivre. Par contre si toi tu pars ma Sam, je ne pourrais jamais me relever…

Il avait les larmes aux yeux.

- …

-Rien que d’y penser j’ai déjà mal. Je ferai tout pour ne plus te perdre tu sais. Je sais que tu n’as pas les mêmes sentiments que moi mais je m’en fou. Si je dois juste être ton ami pour te garder à mes côtés alors je serai le meilleur ami que tu peux espérer avoir et tant pis pour le reste. Si je t’ai toi à mes côtés je n’ai pas besoin de femme, je n’ai besoin que de toi ma Sam.

La jeune femme bougea, elle se blottit contre lui. Il était bien, heureux, collé contre la femme qu’il aime. Il lui déposa un baiser sur la tempe, il caressa son bras, enroula le sien autour d’elle et s’endormi à son tour.

Le lendemain matin, lorsqu’elle se réveilla, Samia fût surprise de sentir une main sur sa main. Elle se retourna brusquement. Elle donna sans le faire exprès un coup à Boher, le réveillant en sursaut...


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Audrey2211

avatar

Féminin
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 13:18

J'adore toujours autant et puis alors que cache Samia ?? Me tarde d'avoir la reponse
La suite ...........
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 14:21

J'avais pas compris qu'ils ne travaillaient pas ensemble .......... pas réveillée la Chantal , et pourtant debout de très bonne heure lol!
ça promet les deux dans le même commissariat ! Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 15:00

Ahah!! Je suis contente, j'ai réussi mon effet... Et non la fille du début n'est pas Samia mais Sophie. Samia est partie il y a 2 ans. Pourquoi??? La réponse dans la prochaine suite qui devrait arriver en fin d'après midi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
clah'

avatar

Féminin
Age : 26
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 16:20

j'adooore
tu as bien reussi ton coup j'avoue vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 19:05

Merci Christelle, c'est très gentil de ta part et parce que j'apprécie tes commentaires,
petit cadeau, voilà la suite


CHAP 12


-Ah c’est toi, j’ai eu peur ! Qu’est ce que tu fais ici ?
-Je suis venu te voir hier soir, je voulais te parler, mais tu dormais. J’ai quitté Sophie et je n’avais nulle part où aller alors je me suis allongé sur ton lit pour réfléchir et je me suis endormi. Tu ne m’en veux pas ?
-Bien sûr que non. Raconte moi… qu’est ce qu’il s’est passé ?
-Je pense qu’elle me trompe. Je lui ai posé la question, elle n’a pas nié et quand je l’ai suivi l’autre jour, elle est entrée chez ce type.
-Je suis désolé, tu devrais essayer de lui parler
-Ca fait des semaines qu’on ne se dit plus rien.
-Pourquoi ne m’en as tu pas parlé avant ?
-Parce que j’avais peur que tu repartes si tu apprenais que mon couple n’allait pas bien
-Tu crois vraiment que je serai partie alors que tu avais besoin de moi?
-Je sais pas Sam mais tout ce que je sais c’est que je veux plus que tu partes
-J’ai aucune intention de partir de sitôt d’accord alors maintenant fini les cachoteries compris ?

Boher hésita car il savait qu’il devait lui mentir sur une chose, ses sentiments pour elle. Elle devait penser qu’il avait accepté le fait qu’ils ne soient qu’amis pour ne pas qu’elle se sente coupable et ne veuille de nouveau le laisser.

-D’accord.
-Alors maintenant tu vas me donner ton adresse et je vais aller voir cette Sophie pour comprendre ce qu’il se passe.
-Non Samia ce n’est pas une bonne idée.
-JP fais moi confiance, je ne veux pas que tu sois malheureux.
-Je suis pas malheureux Sam, ça va tu sais.
-Je m’en fou, discute pas et donne moi ce truc, je veux savoir et si cette fille t’as vraiment trompé alors compte sur moi pour lui botter le derrière.

Il sourit. Elle était contente de le voir sourire.

-Viens là lui dit elle

Elle le prit dans ses bras. Il la serra fort, lui déposa un baiser sur la joue.

-Merci d’être là ma Sam, t’es tellement importante pour moi.
-De rien lui dit elle un petit sourire complice au coin des lèvres

Elle se rendit soudain compte qu’elle était en nuisette et que cette tenue n’était probablement pas très appropriée. Elle se leva et se dirigea vers la salle de bain. Il la regarda s’éloigner.

Cette fille est vraiment magnifique se dit il.


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samia Nassri

avatar

Féminin
Age : 28
Localisation : Quimper
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Sam 12 Juin - 20:44

Que s'est-il passé ?

La suiteeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://prerana88.skyrock.com/
Audrey2211

avatar

Féminin
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 0:04

Ah j'adore toujours autant de suspense sur ce qui s'est passé avant
La suite ..........
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 1:52

Petite suite.

Que nous cache Sophie? Va t'elle le dire à Samia???
Mystère... Bonne lecture!


CHAP 13

Ils prirent le petit déjeuné ensemble, puis Samia le laissa seul et partit en direction de l’appartement de Boher pour éclaircir les choses avec Sophie. Elle n’était pas sûre de la trouver là mais bon elle se dit qu’il fallait essayer.
Elle sonna. Une jeune femme ouvrit.

Elle était grande, mince, une magnifique chevelure blonde, des yeux d'un bleu à couper le souffle...
Samia se dit qu'elle comprenait pourquoi il avait succombé, cette femme était très belle. Mais elle était aussi tout l'inverse d'elle. Elle sentit une pointe de jalousie l'envahir, puis se reprit.

-Bonjour, vous êtes Sophie ?
-Oui, répondit la jeune femme et vous êtes ?
-Samia, je suis Samia.

Le nom de la jeune femme fit sursauter Sophie. Elle l’avait tellement entendu. Il ne s’en rendait pas compte mais parlait toujours de Samia : Samia et moi quand on été… Samia elle faisait ça… Et Samia elle était comme ci… Ah si Samia elle était là, ça la ferait bien rire…
Elle avait tellement entendu parler d’elle qu’elle avait l’impression de la connaitre.

Samia repris la parole.

-Je viens vous voir pour vous parler de Jean-Paul, je suis une de ses amies.
-Je sais, il m’a beaucoup parlé de vous
-Je peux ? demanda Samia et indiquant l’intérieur de l’appartement.
-Vous savez il n’y a pas grand-chose à dire mais entrez

Samia s’aventura à l’intérieur de l’appartement. Elle sourit intérieurement en voyant une vitrine avec des petites voitures.

-Il sait que vous êtes là, interrogea Sophie

Samia ne sut pas vraiment si elle devait dire la vérité.

-Non il l’ignore.
-Ah, je préfère. Il va bien ?
-Oui, il est un peu chamboulé, il voudrait comprendre.
-…
-Il pense que vous le trompez.

La jeune femme se mit à pleurer. Samia la regarda ne sachant pas vraiment quoi faire.

-Votre réaction signifie t’elle qu’il a raison ?
-Non, bien sûr que non jamais je ne pourrais lui faire ça.
-Alors pourquoi lui avoir laissé penser quand il vous l’a demandé ?
-…
-Vous pouvez me le dire, je ne lui dirai pas si c’est que vous craignez.

Sophie prit une grande inspiration...


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
leptitrucroz

avatar

Féminin
Age : 29
Localisation : dans la poche arriere du jean a Boher
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 2:11

wouah! Quelle histoire geniale! Je suis tres intriguée. Vivement la suite!


« J’ai toujours su que je finirais par prendre ce chemin, mais hier je ne savais pas que ce serait aujourd’hui. »
Narilvia
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 2:37

Merci à toi leptitrucroz, et merci à tous pour les coms depuis le début de cette fic,
Ca fait plaisir!!! Very Happy
La suite est écrite. Je suis en train de relire et corriger un peu, je la poste demain...
Revenir en haut Aller en bas
Audrey2211

avatar

Féminin
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 12:19

J'adore toujours autant intriguante
La suite ..........
Revenir en haut Aller en bas
Pam

avatar

Féminin
Age : 33
Localisation : yport en seine - maritime
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 12:22

elle est toujours aussi bien ta fic

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 14:21

Voilà la suite. Je vais essayer pour une fois de vous donner des réponses plutôt que des interrogations... (sinon je vais encore me faire disputer LOL) Bonne lecture!


CHAP 14

-J’ai un fils !
-Mais pourquoi lui avoir caché ? Il adore les enfants, il ne vous aurait pas repoussé pour ça.
-Pourtant quand j’ai évoqué avec lui l’éventualité d’avoir un enfant, il m’a clairement dit qu’il n’était pas prêt, que ce n’était pas le bon moment pour lui, qu’il avait besoin de temps et que jamais il ne pourrait imaginer avoir un enfant sans vous à ses côtés.

Samia resta sans voix. Elle ne savait pas trop comment prendre ce que Sophie venait de dire.

-C’est pour ça que vous vous êtes éloignée de lui ? Parce que vous avez eu peur qu’il rejette votre fils ?
-Pas seulement.

Samia la regarda interrogative.

-Je n’ai pas la garde de mon fils. Quand mon ex et moi nous sommes séparés, j’ai repoussé mon fils. Il me rappelait trop son père. Le père de Thibaut est revenu sur Marseille il y a deux semaines. Il a changé et je ressens encore des sentiments pour lui. Je ne veux pas faire souffrir Jean-Paul, je l’aime de tout mon cœur.
-Vous alliez le quitter ?
-Non mais je ne peux plus le regarder en face. Et puis il y a mon fils, il ne me laisse pas le choix, je l’aime mais si je dois choisir entre lui et mon fils, ce sera mon fils.
-Je pense que vous l’avez mal jugé, il n’est pas si borné.

Elle s’était surprise elle-même en disant ça.

-Maintenant si vous envisagez de retourner avec votre ex mari, ne lui cachez pas, vous lui devez au moins la vérité. Je pense que vous devriez en parler avec lui. Vous savez il comprendra, c’est un homme exceptionnel.
-Vous parlez de lui comme il parle de vous. Vous savez il y a autre chose aussi.
-Quoi ?
-Vous ! Jean-Paul ne vous a jamais oublié. Il parle souvent de vous et je n’ai jamais vraiment trouvé ma place.
-JP et moi c’est de l’amitié rien de plus
-Pour vous peut-être mais ouvrez les yeux, lui a des sentiments très fort à votre égard.
-…

Samia baissa la tête.

-Ce n’est pas votre faute, ne vous inquiétez pas.
-Il faut que j’y aille, mais parlez à Jean-Paul, je suis sûr que ça peut s’arranger.
-Je ne sais pas ! Et puis il ne veut plus me voir de toute façon.
-Vous voulez que je lui parle ?
-Je veux bien oui dit la jeune femme soulagée. Dites-lui la vérité. Dites lui qu’il peut venir me voir quand il le voudra pour discuter.
-Je lui dirai. Bonne journée Sophie, ravie de vous avoir rencontré.
-Moi aussi, merci à vous, Jean-Paul a raison vous êtes vraiment quelqu’un de bien

Samia sourit tout en sortant de l’appartement. Puis voyant l’heure, elle partit en courant au commissariat pour ne pas arriver en retard.


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Audrey2211

avatar

Féminin
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 17:30

J'adore pourquoi Boher est revenu enervé de sa communication téléphonique avec Sophie ??
et puis Boher qui pose une bien interessant question a Samia pourquoi est-elle revenue ?? Intriguant !!
La suite ........
Revenir en haut Aller en bas
leptitrucroz

avatar

Féminin
Age : 29
Localisation : dans la poche arriere du jean a Boher
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Dim 13 Juin - 20:33

ohhh c'est super bien! J'ai toujours hate d'en lire plus!


« J’ai toujours su que je finirais par prendre ce chemin, mais hier je ne savais pas que ce serait aujourd’hui. »
Narilvia
Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Lun 14 Juin - 16:36

-


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
*L@UR@*

avatar

Féminin
Age : 24
Localisation : aude 11
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Lun 14 Juin - 17:13

Super suite il l'aime,comment va réagir samia ?
vite la suite !!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Lun 14 Juin - 17:39

j'adore ta façon d'écrire
vivement la suite bisou


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
cha



Féminin
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: J'en ai besoin    Lun 14 Juin - 19:38

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Désolé par avance pour la fin, je vais encore me faire disputer mais je n'ai pas pu m'empêcher hihihi
j'espère que cette suite vous plaira


CHAP 15

Elle arriva, essoufflée. Jean-Paul était dehors. Il fumait un cigarillo.

-Ben alors ma belle, j’ai bien cru que tu n’arriverais pas.
-Désolé j’étais avec Sophie, il faut que je te parle.
-Là ce n’est pas le moment Sam, tu vas te faire tuer par Castelli si tu ne te dépêches pas d’aller te changer. On déjeune ensemble ce midi si tu veux et tu me racontes tout ok ?
- Ok, je file.

Boher se surprit lui-même, il n’était pas vraiment impatient de découvrir la vérité. Il préférait passer la matinée à penser à Samia. Il se disait que c’était vraiment une femme hors du commun. Ce qu’elle avait fait pour lui ce matin lui donnait encore plus d’estime pour elle. Il ne la méritait pas, il comprenait qu’elle ne veuille pas de lui, aucun homme ne serait assez bien pour elle. Elle était si parfaite… C’était sa meilleure amie, mais il en était sûr c’était aussi la femme de sa vie.

Le midi arriva rapidement. Ils se rejoignirent au bar du mistral. Boher n’était pas sûr de vouloir connaitre la vérité sur Sophie. Il préférait imaginer qu’elle le trompait. Il se sentait moins coupable d’aimer Samia. Mais Samia avait promis à Sophie de lui parler et elle voulait recoller les morceaux entre son ami et elle.

-Bon alors déjà je voulais te dire que Sophie ne te trompe pas.
-A ouai et alors pourquoi elle a pas nié quand je lui ai demandé ?
- Et bien pour tout te dire, elle a un secret qu’elle a eu peur de te dévoiler et elle a préféré que tu crois ça plutôt que de t’avouer la vérité.
-Et qu’est ce qui peut être pire que ça ?
-La peur que tu rejettes son fils par exemple.
- Quoi ? quel fils ? Je le saurai, ça fait plus de 8 mois qu’on est ensemble.
- Elle n’en a pas la garde, elle ne le voyait plus mais depuis deux semaines il est revenu.
-Et pourquoi je le rejetterai ?
-Et ben…
-Quoi ?
-Selon elle, tu lui aurais dit que tu n’étais pas prêt et que tu ne voulais pas d’enfant dans ta vie si…
-Si quoi ?
-Si j’étais loin de toi.
-…
-Tu ne réponds pas ? Alors c’est vrai ?
-Oui je l’ai dit. Mais il faut que tu comprennes le sens de ses paroles. Quand tu es parti, j’ai perdu mes repères. J’ai fait pas mal de conneries comme boire, me battre… J’ai aussi pas mal déprimé. Je n’étais pas capable de m’occuper de moi alors d’un enfant…
- Mais ça c’était au début, après tu étais heureux avec Sophie, non ?
-Samia, je ne vais pas te mentir, j’ai jamais pu digérer ton départ tu sais. Même si je faisais bonne figure, tu as toujours manqué à ma vie. Je te l’ai déjà dit, ta présence j’en ai besoin…
-…
-C’est toi qui ne réponds plus je te signale.
-Aujourd’hui je suis là alors JP, si tu l’aimes, il faut que tu te battes pour elle.
-Pourquoi me battre, je comprends pas.
-Son mari est revenu avec le petit et elle est en plein doute. Elle pense que tu as des sentiments pour moi et elle hésite à repartir avec lui. Mais elle t’aime tu sais. Si tu lui montre qu’elle se trompe, et que tu es prêt à accepter son fils, je suis sûre qu’elle reviendra vers toi.

Boher était pensif. L’idée que Sophie pense à retourner avec son mari ne le rendait pas du tout jaloux. Elle ne se trompait pas. Samia il l’avait dans la peau. C’était son âme sœur et il ne voulait pas jouer la comédie plus longtemps. Il savait qu’il risquait de la perdre mais il devait lui avouer, il n’avait plus le droit de lui cacher ses sentiments.

Il se lança...


Dernière édition par chan le Dim 26 Fév - 3:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'en ai besoin    

Revenir en haut Aller en bas
 
J'en ai besoin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide sur photoshop Cs3
» Besoin d'aide (problème technique montage)
» J'ai besoin de toi, j'ai besoin de lui
» Besoin d'aide dans mes choix
» [personnalisation] Besoin de vous pour finaliser !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: chan-
Sauter vers: