Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pair, impair, manque et passe....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
poucinet17



Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Sam 28 Aoû - 13:41

J'adore j'imagine bien les scénes
Vite la suite j'ai hâte
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Sam 28 Aoû - 20:43

Vraiment pas facile la situation actuelle mais ça va s'arranger ......... ça va s'arranger dis ? Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
myriam972

avatar

Féminin
Age : 42
Localisation : banlieue parisienne
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Dim 29 Aoû - 13:53

je viens de lire ta fic d'un trait et je suis impatiente de lire la suite.
samia va t-elle retrouver le laideron ou bien boher prendra sa place en tant que père de substitution.
la suite au prochain numéro. j'adore


Dis-moi qu'entre toi et moi 1 jour ça va coller
Boher tu sais de toi je n'peux plus me décoller
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Dim 29 Aoû - 23:50

Boher était mitigé sur la réaction de Samia. D’accord, lui aussi, ça l’énervait qu’on lui parle sans cesse des bébés comme si c’était lui le père. Il ne savait quoi répondre sans trahir Samia. Et plus il se défendrait du contraire, et plus les gens penseraient que c’était lui. C’était un cercle vicieux.

Ch.18 une perte douloureuse

Mélanie avait raison, les gens avaient arrêté de faire des spéculations. Même les collègues s’étaient calmés. Quand ils avaient vus que rien ne se passait entre Boher et Samia, ils avaient bien dû se mettre à l’évidence que ce ne pouvait pas être le père. C’étaient juste, deux collègues, deux colocataires, deux amis proches …

La grossesse se passait bien jusque là, mais à la deuxième échographie, Samia dût apprendre la triste nouvelle que son garçon avait arrêté d’évoluer et que son cœur tout simplement s’était arrêté. Ce fut difficile pour Samia de surmonter ça. Et même le réconfort de Mélanie et de Boher ne la consolait pas. Le médecin ne pouvait pas faire grand-chose, elle était obligé de le garder dans son ventre jusqu’à l’accouchement.

Elle avait l’impression d’être une tombe humaine à porter ce petit corps sans vie. Elle culpabilisait beaucoup et rejetait l’entière responsabilité sur ses épaules. Rien ne l’apaisait. Même si Boher et Mélanie essayaient de lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle se ressaisisse pour le bien de sa fille, rien n’y fit. Elle fut arrêter jusqu’à l’accouchement. Elle restait enfermée dans sa chambre toute la journée devant sa télé. Même Guillaume qui essayait de la secouer n’arriva à rien. Elle passait beaucoup de temps aussi à chercher la trace de zeko. Comme si en lui annonçant la nouvelle, sa peine diminuerait. Ils pourraient la partager. Car elle n’y arrivait avec personne.
Pendant ce temps, Mélanie et Boher s’occupaient de la chambre du bébé. Ils étaient allés chercher la peinture, la tapisserie, les frises. Ils avaient demandé à Samia de venir choisir avec eux mais elle n’avait pas voulu. Elle leur avait dit que ce qu’ils choisiraient lui conviendrait.
- Je colle la tapisserie et toi tu peindras le bas du mur, demanda Boher.
- Oui, mais je ne suis pas trop douée en bricolage, expliqua Mélanie.
- C’est quand même dommage, que ça ne la fasse pas réagir. Elle pourrait s’investir dans la déco. Ça lui changerait les idées dit Boher.
- Moi non plus je ne sais plus quoi faire, expliqua Mélanie. On a tout essayé pourtant.
- Oui, je sais, se lamenta Boher tout en continuant à poser la tapisserie.
Ils avaient passé une journée sympa à courir les magasins et à commencer de décorer la chambre. Et puis l’ambiance était tellement pesante à l’appart qu’ils cherchaient tous les prétextes pour en sortir. Quelque fois, ils se faisaient un ciné ou un restau.

Après deux jours de travaux, il prit Mélanie par les épaules en se reculant pour admirer leur travail accompli.
- Moi, je trouve qu’on s’est bien débrouillé. La chambre de la puce est superbe. Sans se vanter, dit Boher.
- Oui, on a fait du bon boulot. Dommage que Samia ne voit pas ça, renchérit Mélanie.
- Je lui ai proposé de venir voir le résultat, répondit Boher. Elle m’a dit qu’elle passerait voir la chambre quand elle en aurait envie. Pas un merci.
- Il ne faut pas lui en vouloir, dit Mélanie. Elle passe par une mauvaise période. Il faut juste qu’elle arrive à sortir la tête de l’eau.
- Elle a vraiment changé. Je ne la reconnais plus. Et qu’est ce qu’elle fera quand le bébé arrivera, s’inquiéta Boher. Elle ne s’en occupera pas non plus comme elle fait avec tout le reste en ce moment.
- Je ne sais pas mais au moins nous on sera là pour ce bébé si Samia n’arrive pas à s’en occuper déclara Mélanie.
- Tu t’es mis de la peinture sur le front en s’approchant de Mélanie et en lui frottant le visage avec un chiffon. Je…….et il l’embrassa. Ça faisait un moment, qu’il en avait envie.

Mélanie répondit à son baiser car elle aussi en avait très envie. Ils passèrent même la nuit ensemble dans la chambre de Mélanie qui était la plus loin de celle de Samia. Boher avait bien dû se rendre à l’évidence qu’il ne se passerait jamais rien avec Samia, que ses sentiments n’étaient pas réciproques. Alors il s’était rapproché peu à peu de Mélanie et ils avaient lié une tendre complicité….et même plus maintenant.
Le matin, ils étaient un peu gênés pas de ce qu’ils avaient fait parce que ça faisait quelques temps déjà, qu’ils se tournaient autour. Mais gênés d’être heureux alors que Samia était en pleine dépression dans la chambre d’à côté.

- Je préfère qu’on ne lui dise rien pour l’instant, dit Boher. Nous voir heureux risque plus de la couler que de lui faire remonter la pente.
- Tu as raison, répondit Mélanie en l’embrassant. Même si ça va être dur de ne pas pouvoir te toucher ou t’embrasser quand j’en aurais envie.
- Alors qu’est-ce que tu attends, renchérit Boher et ils refirent à nouveau l’amour.
Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Lun 30 Aoû - 0:54

bon ça c'est fait Evil or Very Mad
pas bien , pas bien du tout ce dernier chapitre !!!
meme si Mélanie est sympa ....

voyons la suite Very Happy


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Maki

avatar

Féminin
Age : 22
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Lun 30 Aoû - 1:28

c'est vrai que ca me plait pas que Boher se sois mit avec Melanie mais si sa peut permettre a Samia d'ouvrir les yeux sur ses sentiments bah on peu dire que c'est une "bonne" chose bref j'attend de voir la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tam



Féminin
Age : 43
Localisation : over the rainbow
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Lun 30 Aoû - 8:51

j'aime pas ça Sad
vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
myriam972

avatar

Féminin
Age : 42
Localisation : banlieue parisienne
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Lun 30 Aoû - 10:03

bon. on va pas tourner autour. ce chapitre m'a rendu dépressive.
je sais pas comment ca va se terminer cette histoire. pour le moment c'est mal parti.
j'espère que samia va reprendre du poil de la bête et que boher va arrêter ca TOUT DE SUITE avec mélanie, même si elle est sympa.


Dis-moi qu'entre toi et moi 1 jour ça va coller
Boher tu sais de toi je n'peux plus me décoller
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Lun 30 Aoû - 16:11

Oh purée entre Samia enceinte de Zecco et maintenant Mélanie et Boher ( c'est " Boher " quand il m'énerve tongue Smile ) tu ne nous épargnes pas ..... méchante lol!

Samia reprends-toi et toi mister m'inerve mais m'inerve ! Wink ..... stoooop !!!

La suite ispice di sadique Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Mar 31 Aoû - 18:03

Tous leurs amis du mistral s’extasièrent devant les photos de la petite fille.
- Elle est adorable s’exclama Mirta. Et comment va Samia ?
- Samia est très fatiguée et un peu perturbée. On va organiser une cérémonie pour son petit garçon.
- C’est bien triste ce qui lui arrive tout de même, dit Mirta.

Ch.19 au jour le jour

Mélanie et Boher discutèrent avec Samia le lendemain de leur crainte par rapport aux services sociaux. Elle leur dit qu’elle allait se reprendre et que personne n’arriverait à lui prendre le seul bébé qu’il lui restait. Et c’est ce qu’elle fit. Mais arrivée à la maison, elle changea de comportement et laissa Boher et Mélanie s’occuper du bébé pendant qu’elle, elle organisait la cérémonie pour son petit garçon. Elle lui avait même trouvé un prénom celui de son père Sofiane. Par contre sa fille n’avait toujours pas de prénom.

- Il faudrait donner un prénom à ta fille expliqua Boher. Ça devient urgent, on ne va pas l’appeler bébé pendant longtemps encore.
- Je n’arrive pas lui à trouver un prénom avoua Samia. Je me demande sans arrêt s’il plairait à son père. Qu’est-ce qu’il aimerait ou choisirait ? Tu n’as qu’à en trouver un toi.
- Mais ce n’est pas à moi de le faire, s’énerva Boher. Samia, il faut que tu te reprennes.
- Je sais mais je ne pense qu’à Sofiane. Tant que je ne l’aurais pas enterré, je n’ai pas d’endroit pour me recueillir. Là il est encore à l’hôpital, tout seul.
- Arrête de penser à ça, il faut penser à ta fille, rajouta Boher.
- Toi, tu n’as qu’à t’en occuper et à lui trouver un prénom lui dit-elle tout en fermant la porte de sa chambre au nez.

Il alla s’occuper du bébé qu’il avait entendu pleurer. Il lui changea la couche et la prit dans ses bras pour la consoler. Il sentait que le bébé n’était pas bien, la présence de sa mère lui manquait, elle devait ressentir des choses qui la perturbait. Il allait pallier à ça et s’occuper d’elle comme si c’était sa fille. Jusqu’à ce que Samia se reprenne et s’occupe d’elle. Ça prendrait le temps que ça prendrait de toute façon, il était accroc de cette petite :

- Tu sais, ce n’est pas ta faute, si ton frère est mort. Ta mère ne t’en veut pas, c’est juste qu’elle est trop triste. Mais sois sûre d’une chose : elle t’aime très fort. Bon, maintenant, il faut te trouver un prénom : Juliette... Lisa….Emma. Il te faut un prénom qui sorte de l’ordinaire, un prénom qui te donne de la force. J’ai trouvé : Bonnie comme dans Bonnie and Clyde. Ça plairait à ton père en plus. Bonnie Nassri, ça te va.
Le bébé gazouillait dans ses bras tout en le regardant :
- Oui ça à l’air, s’extasia Boher.

Il alla l’inscrire à la mairie à la place de Samia qui ne voulut pas se déplacer. L’enterrement de Sofiane eut lieu le lendemain. Samia s’écroula, Boher la soutint comme il put. Dorénavant, elle partageait ses journées entre sa chambre et le cimetière où elle se rendait deux fois par jour. Mais elle n’arrivait toujours pas à s’occuper de Bonnie.

- J’en ai marre que tu t’occupes comme ça de Bonnie. On n’est plus jamais ensemble, tu n’as qu’elle en tête, expliqua Mélanie.
- Tu connais la situation aussi bien que moi, dit Boher. Qu’est ce que je peux faire d’autre ?
- Je ne sais pas, mais je m’inquiète pour toi dit Mélanie. Si Samia se reprend et qu’elle s’occupe de sa fille. Qu’est ce que tu vas devenir ? Comment vas-tu réagir ?
- Je serais très content pour Bonnie et pour elle, répondit Boher.
- Je ne te crois pas, tu es complètement devenu gaga de ce bébé, raconta Mélanie.
- Ne sois pas jalouse d’un bébé, Mélanie. Je suis avec toi et je suis très heureux. D’ailleurs j’ai très envie de mettre un bébé en route avec toi.
- Oh stop je t’arrête. On est ensemble que depuis trois mois. C’est un peu tôt pour fonder une famille dit Mélanie.
- On s’entend bien, on vit ensemble. On a tous les deux une bonne situation. Alors où est le problème ? demanda Boher.
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 37
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Mar 31 Aoû - 20:02

Merci Babou pour cette suite mais je crois qu'il manque le chapitre dont tu nous donnes la fin avant de commencer le chapitre 19.
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Mer 1 Sep - 12:36

mille excuses encore. J'avais appelé mes deux chapitres 19 donc je me suis trompé !!
sorry



- Je préfère qu’on ne lui dise rien pour l’instant, dit Boher. Nous voir heureux risque plus de la couler que de lui faire remonter la pente.
- Tu as raison, répondit Mélanie en l’embrassant. Même si ça va être dur de ne pas pouvoir te toucher ou t’embrasser quand j’en aurais envie.
- Alors qu’est-ce que tu attends, renchérit Boher et ils refirent à nouveau l’amour.

Ch.19 un magnifique petit bout ce chou

Samia ne bougeait plus de son lit. Elle devait rester alitée jusqu’à l’accouchement ce qui n’arrangeait pas la situation. Samia vivait dans la crainte de perdre son autre bébé.
Ce sont Mélanie et Boher qui s’occupaient de la layette. Ils avaient acheté aussi les biberons, la poussette, le transat, le siège auto, Quand ils faisaient leur achat, tout le monde pensait qu’ils étaient en couple et que c’était pour leur bébé qu’ils faisaient tout ça. Samia ne s’intéressait toujours pas au bébé qui allait arriver dans moins d’un mois. Elle ne faisait que dormir tout la journée ou pianoter sur son ordinateur à la recherche de Zeko. Toutes ses recherches avaient été vaines jusqu’à présent.

Le soir du 15 août, ils avaient réussi à décider Samia à venir manger au mistral. Roland avait fermé le bar et faisait un repas avec tous leurs amis : Guillaume et Luna, Rudy et Ninon, Thomas et Florian, Blanche et Franck, Johanna…Depuis le matin, Samia ne se sentait pas bien mais ils l’avaient convaincus d’assister au repas. Elle se rendait bien compte qu’elle était un poids pour tout le monde ces derniers mois. Mais elle allait remonter la pente, il le fallait pour son bien à elle et pour celui de sa fille.

Boher s’inquiétait, Samia semblait fatiguée et ailleurs. Il allait lui proposer de la raccompagner à l’appart quand elle cria et qu’il se rendit compte qu’elle venait de perdre les eaux.
- Mélanie va chercher la valise à l’appart. J’installe Samia dans la voiture et tu nous rejoins.
On avait l’impression qu’il avait déjà fait ça. Il était calme, posé et avait pensé à tout. Il avait le numéro de l’hôpital et du médecin qu’il avertit qu’ils arrivaient. Quand Mélanie arriva, elle prit le volant comme il était installé derrière avec Samia.

- Tu ne crois pas qu’on devrait appeler les pompiers surtout dans son état.
- Ils mettront plus de temps pour arriver que nous pour aller à l’hôpital. Pour l’instant ses contractions sont espacées. Tout est sous contrôle.
- On dirait que tu as fait ça toute ta vie, dit Mélanie.
- J’ai juste lu deux ou trois bouquins qui disent que l’important surtout c’est de garder son calme pour ne pas stresser la maman.

Ils arrivèrent à l’hôpital, quelques dizaines de minutes plus tard où toute l’équipe médicale qui suivait Samia était déjà là et les attendait. Boher qui avait suivi les cours de préparation avec elle l’accompagna en salle d’accouchement. Tout se passa bien pour sa fille. L’accouchement de son fils fut plus pénible. Elle voulut voir le corps de son fils et elle éclata en sanglot. La douleur était trop dure. Elle refusa de tenir sa fille dans les bras. On lui donna un calmant et elle s’endormit.

Mélanie et Boher se tenait par les épaules devant les petits berceaux. Ils étaient émerveillés par la beauté du bébé qui avait déjà les cheveux aussi noirs que sa mère et un magnifique petit visage. Elle n’arrêtait pas de pleurer, la sage-femme ne savait plus quoi faire. Elle ne voulait pas prendre son biberon.

Boher demanda à l’infirmière si il pouvait essayer de lui donner à manger. Avec Mélanie, ils rentrèrent dans la nurserie. Boher s’installa dans un fauteuil. Il cala la tête de la petite fille au creux de son bras et lui donna son premier biberon. Elle ne le finit pas certes. Mais elle en avala plus de la moitié.

- Elle a dû reconnaitre votre voix. Ça l’a rassurée. Vous avez l’habitude on voit que vous avez déjà eu des enfants.
- Non, c’est la première fois que je donne un biberon, dit-il tout en regardant Mélanie qui avait les larmes aux yeux elle aussi.
- Il faut croire qu’il y a aussi des hommes qui ont l’instinct maternel alors, répondit la sage-femme avant de reprendre le bébé pour la coucher.
- Je peux encore la garder un moment, demanda Boher.
- Oui un petit peu et vous la recoucherez continua–t-elle. La maman ne veut pas d’elle dans sa chambre pour l’instant.

Ils allèrent voir Samia pour prendre de ses nouvelles et lui en donner de sa fille mais ils la trouvèrent endormie.
-Tu sais j’ai peur que si elle n’accepte pas de s’occuper de sa fille. La maternité prenne contact avec les services sociaux et qu’il lui enlève le bébé s’inquiéta Boher.
-On sera là pour empêcher ça, répondit Mélanie en l’embrassant. Ils firent plusieurs photos du bébé pour la montrer à tous leurs amis. Avant de partir, il alla voir le bébé une dernière fois.

Tous leurs amis du mistral s’extasièrent devant les photos de la petite fille.
- Elle est adorable s’exclama Mirta. Et comment va Samia ?
- Samia est très fatiguée et un peu perturbée. On va organiser une cérémonie pour son petit garçon.
- C’est bien triste ce qui lui arrive tout de même, dit Mirta.

Ch.20 au jour le jour

Mélanie et Boher discutèrent avec Samia le lendemain de leur crainte par rapport aux services sociaux. Elle leur dit qu’elle allait se reprendre et que personne n’arriverait à lui prendre le seul bébé qu’il lui restait. Et c’est ce qu’elle fit. Mais arrivée à la maison, elle changea de comportement et laissa Boher et Mélanie s’occuper du bébé pendant qu’elle, elle organisait la cérémonie pour son petit garçon. Elle lui avait même trouvé un prénom celui de son père Sofiane. Par contre sa fille n’avait toujours pas de prénom.

- Il faudrait donner un prénom à ta fille expliqua Boher. Ça devient urgent, on ne va pas l’appeler bébé pendant longtemps encore.
- Je n’arrive pas lui à trouver un prénom avoua Samia. Je me demande sans arrêt s’il plairait à son père. Qu’est-ce qu’il aimerait ou choisirait ? Tu n’as qu’à en trouver un toi.
- Mais ce n’est pas à moi de le faire, s’énerva Boher. Samia, il faut que tu te reprennes.
- Je sais mais je ne pense qu’à Sofiane. Tant que je ne l’aurais pas enterré, je n’ai pas d’endroit pour me recueillir. Là il est encore à l’hôpital, tout seul.
- Arrête de penser à ça, il faut penser à ta fille, rajouta Boher.
- Toi, tu n’as qu’à t’en occuper et à lui trouver un prénom lui dit-elle tout en fermant la porte de sa chambre au nez.

Il alla s’occuper du bébé qu’il avait entendu pleurer. Il lui changea la couche et la prit dans ses bras pour la consoler. Il sentait que le bébé n’était pas bien, la présence de sa mère lui manquait, elle devait ressentir des choses qui la perturbait. Il allait pallier à ça et s’occuper d’elle comme si c’était sa fille. Jusqu’à ce que Samia se reprenne et s’occupe d’elle. Ça prendrait le temps que ça prendrait de toute façon, il était accroc de cette petite :

- Tu sais, ce n’est pas ta faute, si ton frère est mort. Ta mère ne t’en veut pas, c’est juste qu’elle est trop triste. Mais sois sûre d’une chose : elle t’aime très fort. Bon, maintenant, il faut te trouver un prénom : Juliette... Lisa….Emma. Il te faut un prénom qui sorte de l’ordinaire, un prénom qui te donne de la force. J’ai trouvé : Bonnie comme dans Bonnie and Clyde. Ça plairait à ton père en plus. Bonnie Nassri, ça te va.
Le bébé gazouillait dans ses bras tout en le regardant :
- Oui ça à l’air, s’extasia Boher.

Il alla l’inscrire à la mairie à la place de Samia qui ne voulut pas se déplacer. L’enterrement de Sofiane eut lieu le lendemain. Samia s’écroula, Boher la soutint comme il put. Dorénavant, elle partageait ses journées entre sa chambre et le cimetière où elle se rendait deux fois par jour. Mais elle n’arrivait toujours pas à s’occuper de Bonnie.

- J’en ai marre que tu t’occupes comme ça de Bonnie. On n’est plus jamais ensemble, tu n’as qu’elle en tête, expliqua Mélanie.
- Tu connais la situation aussi bien que moi, dit Boher. Qu’est ce que je peux faire d’autre ?
- Je ne sais pas, mais je m’inquiète pour toi dit Mélanie. Si Samia se reprend et qu’elle s’occupe de sa fille. Qu’est ce que tu vas devenir ? Comment vas-tu réagir ?
- Je serais très content pour Bonnie et pour elle, répondit Boher.
- Je ne te crois pas, tu es complètement devenu gaga de ce bébé, raconta Mélanie.
- Ne sois pas jalouse d’un bébé, Mélanie. Je suis avec toi et je suis très heureux. D’ailleurs j’ai très envie de mettre un bébé en route avec toi.
- Oh stop je t’arrête. On est ensemble que depuis trois mois. C’est un peu tôt pour fonder une famille dit Mélanie.
- On s’entend bien, on vit ensemble. On a tous les deux une bonne situation. Alors où est le problème ? demanda Boher.
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 37
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Mer 1 Sep - 13:58

Merci babou pour la rectif' ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Mer 1 Sep - 14:09

Bonnie c'est joli ! I love you
Mélanie a raison , le jour où Samia va "reprendre " son rôle de mère il va quand même un peu souffrir, je pense , le papa de substitution .......... à moins que ..... Wink
La suite est attendue avec impatience bounce


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 5:25

- Ne sois pas jalouse d’un bébé, Mélanie. Je suis avec toi et je suis très heureux. D’ailleurs j’ai très envie de mettre un bébé en route avec toi.
- Oh stop je t’arrête. On est ensemble que depuis trois mois. C’est un peu tôt pour fonder une famille dit Mélanie.
- On s’entend bien, on vit ensemble. On a tous les deux une bonne situation. Alors où est le problème ? demanda Boher.

Ch.21 Des meilleurs amis, tu parles !

Petit à petit, Samia commença à s’intéresser à sa fille et à se rapprocher d’elle. Car pour l’instant c’était surtout Boher que la petite réclamait à corps et à cris. Boher travaillait d’ailleurs de nuit pour s’occuper de la petite la journée. Alors que Samia ne s’en occupait que la nuit et travaillait la journée. Elle avait d’abord repris à mi-temps mais depuis une semaine, elle travaillait à nouveau à temps plein.

- Ça serait bien pour Bonnie que vous aillez une activité ensemble, dit Boher.
- Je me rends bien compte que ma relation avec Bonnie est compliquée mais je veux me rattraper et être une bonne mère expliqua Samia. Quand je la regarde, je pense à son frère. Si je suis triste pour Sofiane, je culpabilise par rapport à Bonnie. Et quand j’essaye de m’occuper de Bonnie, je m’en veux de ne plus penser à Sofiane. C’est difficile pour moi.
- Je sais tout ça. Il faut que tu arrêtes de culpabiliser. Et puis parles-en à ta fille de ce que tu ressens. Car elle ne comprend pas quand elle te voit pleurer. Bon je me renseigne auprès des mamans au parc cet après-midi et je t’en parle ce soir quand tu rentres du boulot.
- Si tu veux bien, je peux vous accompagner, je ne travaille pas aujourd’hui, lui demanda Samia un peu timide.
- Ça ferait très plaisir à Bonnie, j’en suis sûre. Et à moi aussi, ajouta-t-il.

Il prépara les affaires de Bonnie et les voilà tous les trois partis au parc Borelly.
- Bonjour Jean-Paul, comment va Bonnie ? On ne t’a pas vu hier demanda une des mamans présente au parc.
- Elle avait le nez qui coulait un peu, expliqua Boher. Alors j’ai préféré ne pas la sortir.
- Vous êtes la maman de Bonnie sûrement, dit une autre maman en saluant Samia.
- Oui, je suis la mère de Bonnie comme si en le disant à haute voix, elle aussi allait y croire.
- En tout cas, vous avez une adorable petite fille et un mari formidable. Moi, le mien ne s’en occupe pas autant de ses enfants, je peux vous le dire.
- Je l’aime c’est tout, répondit Boher.

Quand ils furent rentrés chez eux. Samia prit Boher dans les bras et le remercia de tout ce qu’il faisait pour elle et sa fille.
- Merci de m’avoir amené là-bas, avoua Samia. Je crois que j’ai enfin réalisé que j’étais la mère de Bonnie. Qu’elle méritait que je l’aime autant que toi tu l’aimes et que tu t’en occupes et que j’aime son frère.

Ce soir là, quand Boher rejoignit Mélanie dans sa chambre, il était très heureux.
- Tu sembles ravi de voir Samia reprendre du poil de la bête dit Mélanie.
- Je suis surtout heureux pour Bonnie répondit Boher.
- Tu pourrais peut-être retravailler de jour. Samia n’a plus besoin de toi. Elle n’a qu’à trouver une nourrice ou l’inscrire à la crèche. On ne se voit plus du tout sauf comme ce soir quand tu ne travailles pas.
- C’est encore un peu tôt pour les laisser toutes les deux. Mais je te promets que dès que je sens que Samia va mieux. On lui dit tout pour nous, on se trouve un appart et on s’installe ensemble.
- Tu sais que je t’aime toi, lui avoua Mélanie.
- Autant que moi je t’aime, répondit Boher.

Et ils s’endormirent dans les bras l’un de l’autre.
Comme Samia n’arrivait pas à dormir. Elle se leva pour se faire une tisane. Bonnie n’allait pas tarder à se réveiller pour réclamer son biberon. Elle s’installa dans le canapé et attendit qu’elle se réveille. Elle s’était sûrement endormie quand elle entendit Bonnie pleurer vraiment très fort. Elle était en train de lui faire son biberon et de lui l’apporter quand elle vit Boher sortir de sa chambre. Sûrement pour aller voir ce qui n’allait pas. Il était tout gêné de la trouver là, c’était bien elle qui s’occupait des biberons de la nuit pourtant. Jusqu’à ce qu’elle comprenne pourquoi, il était tout penaud. Il ne sortait pas de sa chambre mais de celle de Mélanie. Alors là quelle surprise. C’était sous son nez et elle n’avait rien vu. De toute façon, elle ne sortait pas de sa chambre, qu’est ce qu’elle aurait bien pu voir ? Mais là, c’était gros, ces deux amis ensemble. Elle avait bien senti deux ou trois regards entre eux mais il n’y avait pas prêté plus d’attention que ça.

- Tu y vas où tu veux que je le lui donne. Tu attaques de bonne heure ce matin lui dit Boher.
- Euh, Oui, Non, je m’en occupe. Bonne nuit.

Et elle le laissa là au milieu du couloir. Quand il retourna dans la chambre de Mélanie, il la trouva réveillée.
- Je crois qu’on n’a plus à se demander comment annoncer à Samia pour nous deux. Elle vient de me voir sortir de ta chambre, annonça Boher.
- Et alors, c’est aussi bien comme ça tu ne crois pas lui demanda mélanie.
- Si bien sûr tout en l’embrassant et en se couchant de l’autre côté pour se rendormir.

Mais il mit longtemps à retrouver le sommeil. Pourquoi le fait que Samia sache pour Mélanie et lui l’embêtait autant ? Maintenant, au moins ils pourraient vivre leur amour au grand jour sans ne plus avoir à se cacher de tout le monde. Il n’arriva pas à se rendormir et se leva de bonne heure. Il trouva Samia dans la salle de bain en train de sortir de la douche.

- Oh excuse moi, je pensais que tu étais déjà partie, s’étonna Boher.
- Je commence plus tard, j’aurais dû fermer la porte, lui répondit Samia tout en se cachant derrière sa serviette.
- Non, c’est de ma faute. J’aurais dû voir la lumière. Je n’ai rien dormi de la nuit. Qu’est-ce que je fais encore là ? je te laisse. Tu as déjà déjeuné ?
- Le café doit être encore chaud. Sers m’en une autre tasse, je veux bien.
- Pas de problèmes, ajouta Boher.

Merde, qu’est-ce qu’elle était belle. Elle avait déjà perdu toutes ces rondeurs de la grossesse. Putain, il avait une copine. Qu’est-ce qui lui prenait ?
- Vous auriez dû me dire pour vous deux ou lieu de vous cacher ? ça dure depuis longtemps ? demanda Samia.
- Quelques mois, répondit évasivement Boher.
- Je suis très contente pour vous. Depuis le temps que je disais que vous alliez bien ensemble. Je vais embrasser Bonnie et je pars au boulot à ce soir.
- A ce soir, lui dit Boher.

Il n’avait plus qu’à prendre une douche froide. Qu’est ce qui lui arrivait là ? Il était heureux pourtant avec Mélanie. Il l’aimait… Bien sûr qu’il l’aimait. En tout cas, il avait eu raison de ne rien attendre d’une hypothétique relation avec Samia. Elle était complètement indifférente à sa liaison avec Mélanie. Ça ne lui avait fait ni chaud ni froid.
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 37
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 13:36

Merci pour cette suite Babou, comme d'hab, j'adore ! Mais bon, je préfèrerais quand même que Boher ait des projets d'installation en couple avec Samia. Je ne désespère pas, je suis sure que ça arrivera ! Et je suis sure aussi que la relation Boher/Mélanie ne laisse pas Samia indifférente, elle est surement moins contente qu'elle ne le prétend, mais elle n'en a pas encore conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 16:03

Elle était complètement indifférente à sa liaison avec Mélanie. Ça ne lui avait fait ni chaud ni froid. Pas si sûr je dirais ! ... enfin j'espère !
Quelle jolie famille au parc ! ...... si seulement ............
La suite ! La suite ! La suite !


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 17:57

j'adore ta fic
vivement la suite
bisou


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 19:07

Il n’avait plus qu’à prendre une douche froide. Qu’est ce qui lui arrivait là ? Il était heureux pourtant avec Mélanie. Il l’aimait… Bien sûr qu’il l’aimait. En tout cas, il avait eu raison de ne rien attendre d’une hypothétique relation avec Samia. Elle était complètement indifférente à sa liaison avec Mélanie. Ça ne lui avait fait ni chaud ni froid.

Ch.22 Tu es fâché ?

Et pourtant Samia était encore sous le choc de la nouvelle de la liaison entre Mélanie et Boher. Pourquoi donc, cela la touchait autant ? Peut-être parce qu’elle était seule avec sa fille ? Oui, c’est ça, elle allait aller voir Guillaume pour vacciner sa fille et partir avec elle au Brésil à la recherche de son père. Il ne lui restait plus que ça à faire. Et elle ne serait plus jamais seule.

Quand elle annonça la nouvelle à Boher et à Mélanie, ceux-ci furent très étonnés.
- Qu’est-ce que tu veux faire, s’énerva Boher. Tu plaisantes. Emmener au Brésil un bébé de 6 mois. Mais où as-tu la tête ? et moi dans tout ça.
- Qu’est ce que ça peut te faire, tu n’es pas son père que je sache. Si je pars là-bas, c’est pour lui donner un père et qu’on fonde une famille.
- Tu veux dire que si tu le retrouves, tu vas s’installer là-bas avec Bonnie, s’inquiéta Boher.
- Et pourquoi pas, répondit samia.

Boher partit de l’appart furieux en claquant la porte.
- Je trouve que tu as été un peu dur avec lui, déclara Mélanie.
- Ah tu peux parler, c’est ton mec. C’est normal que tu le défendes.il a pris la mouche, je ne sais même pas pourquoi.
- C’est aussi surtout ton ami. Et t’entendre dire qu’il n’a rien à faire dans la vie de ta fille alors qu’il s’en occupe depuis qu’elle est née et même avant, c’est rude à encaisser pour lui.
- J’ai exagéré. Je vais le retrouver et m’excuser, répondit Samia.
- Non, c’est moi sa copine. Laisse-moi faire, dit elle tout en s’en allant.

Oui, elle n’était plus rien dans la vie de Boher. Il n’avait d’yeux que pour Bonnie et Mélanie. Ça ne lui faisait rien à lui qu’elle parte retrouver Zeko, il avait Mélanie maintenant. Elle alla dans sa chambre, s’allongea sur son lit et réfléchit à tout ça. Qu’est ce qui ne tournait pas rond dans sa tête ? Tant que Boher était seul, elle ne le kiffait pas mais depuis la scène dans la salle de bains et qu’elle le savait avec Mélanie, elle n’arrêtait pas de penser à lui. A un moment, elle avait pensé qu’ils auraient pu avoir une aventure mais ça n’avait pas été le cas. Maintenant, il fallait qu’elle réorganise sa vie et qu’elle pense avant tout à sa fille. Elle, ça viendrait en second. Elle n’était pas sûre encore de ses sentiments pour Zeko. Ça faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vu. Mais dès qu’elle le reverrait et qu’il serait gaga de sa fille. Tout redeviendrait comme avant, en mieux même.

Elle n’entendit pas rentrer Mélanie ce soir-là et Boher devait être au boulot. Il finissait à 7h demain matin. Elle allait l’attendre à la fin de son service pour s’excuser et discuter avec lui. Ils avaient besoin de mettre les choses à plat sans que Mélanie soit dans leurs pattes.

Il la vit dès qu’il sortit du commissariat et fit la tête :
- Je suis venue pour m’excuser pour hier, avoua Samia. j’ai été un peu lourde. On va marcher un peu.
- Je n’ai pas envie, j’ai ma copine qui m’attend chez moi.

Il allait partir là mais elle eut le temps de l’attraper par le bras qu’elle ne lâcha pas tant qu’il ne s’était pas retourné.
- Je suis vraiment désolé de t’avoir blessé dans mes propos hier, s’excusa encore une fois Samia.

Il regarda sa main sur son bras. Elle l’enleva vite comme si elle s’était brûlée.
- Je sais que Bonnie compte beaucoup pour toi et elle est aussi très attachée à toi. Mais je veux qu’elle connaisse son père. Elle en a le droit et lui aussi a le droit de savoir qu’il a une fille ….et un garçon.
- Je comprends mais pourquoi maintenant demanda Boher. C’est dangereux pour elle un voyage dans un tel pays.
- Je suis allé voir Guillaume qui m’a rassuré. On part dans 15 jours.
- Alors tout est déjà organisé, s’énerva Boher.
- J’y pensais depuis longtemps, déclara Samia. Mais ça n’a rien avoir avec toi. Tu feras toujours partie de la vie de Bonnie.
- Si tu l’emmènes vivre au Brésil, je sais bien qu’elle ne se rappellera plus de moi. Elle est encore trop petite pour avoir des souvenirs.
- Je suis vraiment désolée. J’ai besoin de m’éloigner de tout ça. C’est entièrement ma faute. Tu t’es occupé d’elle comme un père l’aurait fait et je n’ai pas vu les conséquences. Tu as ta vie à faire avec Mélanie et moi avec Zeko et Bonnie.
- Oui tu as sans doute raison, admit-il tout en s’en allant.
Revenir en haut Aller en bas
Elo250 GTO

avatar

Féminin
Age : 32
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 21:47

ah j'adore ta fic !

J'espère que Chouchou va la retenir.

vivement la suite.


Merci à Ma puce pour la signature
Un Enorme MERCI à toute l'équipe de PBLV pour ces bons moments I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Jeu 2 Sep - 21:53

non , non, non ! elle n'a pas raison .
bounce la suiteee !


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
myriam972

avatar

Féminin
Age : 42
Localisation : banlieue parisienne
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Ven 3 Sep - 20:24

nooooon samia. reviens, ne pars pas.
il faut qu'il fasse quelque chose. je sais pas moi. peut-etre la menotter ?


Dis-moi qu'entre toi et moi 1 jour ça va coller
Boher tu sais de toi je n'peux plus me décoller
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Sam 4 Sep - 12:05

- Si tu l’emmènes vivre au Brésil, je sais bien qu’elle ne se rappellera plus de moi. Elle est encore trop petite pour avoir des souvenirs.
- Je suis vraiment désolée. J’ai besoin de m’éloigner de tout ça. C’est entièrement ma faute. Tu t’es occupé d’elle comme un père l’aurait fait et je n’ai pas vu les conséquences. Tu as ta vie à faire avec Mélanie et moi avec Zeko et Bonnie.
- Oui tu as sans doute raison, admit-il tout en s’en allant.

Ch.23 des adieux larmoyants

Le départ de Samia et de Bonnie approchait. Boher était très mélancolique. Mélanie n’arrivait pas à le sortir de sa bulle. Il avait pris 15 jours de congé pour profiter encore de Bonnie. Il n‘y avait qu’avec elle qu’il retrouvait le sourire.
- Tu te rends compte du mal que tu lui fais ? lui dit Mélanie.
- Ce ne sont pas tes histoires. Bonnie est MA fille pas la sienne. Je regrette juste de ne pas l’avoir vu plutôt. Ç’aurait été moins difficile pour lui.
- Surtout si tu t’étais occupé de ta fille comme n’importe qu’elle mère, Boher n’aurait pas eu à le faire à ta place. Et il ne crèverait pas à petit feu comme il le fait en ce moment.
- C’est vraiment méchant ce que tu me dis là, comme si je l’avais fait exprès. Je ne pouvais pas faire autrement. C’était plus fort que moi.
- Mais, là, c’est bien toi qui pars, non.
- Mais c’est ma vie et j’en fait ce que je veux déclara Samia.
- Oui, tu as raison. Tu fais toujours tout ce que tu veux lui répondit Mélanie. Et elle partit dans sa chambre.

C’était le grand jour pour Samia et Bonnie.
- Mélanie n’est pas là, j’aurais aimé lui dire au revoir.
- Ecoute, elle t’en veut encore beaucoup. J’ai espéré moi aussi qu’elle viendrait mais c’est plus fort qu’elle.
- Tu lui diras que je ne lui en veux pas et que je peux comprendre qu’elle ne supporte pas de voir tout le mal que je te fais. Elle t’aime vraiment beaucoup.
- Oui, je sais. En fait, si tu ne reviens pas j’aimerais récupérer l’appart et qu’on s’y installe seuls tous les deux. Sinon, on cherchera un autre appart.
- Alors c’est vraiment sérieux. Je suis très contente pour vous deux.
- Tu as eu raison de me dire toutes ces choses. Je vivais par procuration jusqu’à présent. Mais là j’ai envie d’aller de l’avant, que les choses changent.
- On dirait que tu vas la demander en mariage.
- Oui on ne peut rien te cacher. J’ai déjà acheté la bague.
- Alors je suis très heureuse pour vous deux en éclatant en larmes. Tu vas me manquer tout en l’embrassant affectueusement.
- Moi aussi, vous allez me manquer toutes les deux. Tiens-nous au courant. Et surtout si tu ne reviens pas, soyez heureuse. Vous le méritez bien.

Il l’aida à porter ses affaires dans le taxi. Il prit une dernière fois Bonnie dans ses bras et lui dit des mots à l’oreille rien qu’à elle. Samia en avait encore les larmes aux yeux quand son taxi démarra. Mais qu’est-ce qu’elle avait fait là ? Elle était tellement jalouse de Boher et de Mélanie qu’elle fuyait à l’autre bout du monde. Oui, elle venait de se rendre compte en voyant Boher et Bonnie qu’elle l’aimait vraiment et pas simplement comme un ami. Et merde !
Revenir en haut Aller en bas
Elo250 GTO

avatar

Féminin
Age : 32
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Sam 4 Sep - 12:15

ET m*** triste

Vivement la suite ! bounce


Merci à Ma puce pour la signature
Un Enorme MERCI à toute l'équipe de PBLV pour ces bons moments I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 64
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Sam 4 Sep - 12:46


oui on atttend avec impatience la suite ....!!!
elle est ou d'ailleurs mrcarotte

bon w end quand même Very Happy


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 37
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   Sam 4 Sep - 12:52

Ah lala, tu nous tortures Babou lol ! J'adore cette fic ! Ca y est, Samia se rend enfin compte de ses sentiments pour Boher, et il n'est pas trop tard hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pair, impair, manque et passe....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pair, impair, manque et passe....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» pair, impair, manque et passe..... (fin alternative) terminée
» Pair, impair, manque et passe....
» [L'Ivre-book] Proposition d'At The Tunnel's End, de Dans une autre vie peut-être, de Rouge pair et manque épisode 6, de Mes Nuits dans les ténèbres volume 1, de Lune de miel, de La Crypte des fantasmes, de Pour l'amour d'Yvi, de Cheveux de feu
» Nombre pair ou impair??
» PV impair pour les faibles à la Roche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: babou0506-
Sauter vers: