Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mini-jupe et talons noirs (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Arya



Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 20 Avr - 17:00

échange très sympatique entre les deux potes!!!
suite
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 20 Avr - 18:28

Moi aussi j'aime cette entrevue Very Happy

Encore !!!


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 22 Avr - 0:18

- Non, je suis juste heureux…. Heureux pour vous deux, avoua Malik.
- J’en reviens pas, fit Boher. Ta sœur avait tout faux, alors.

Ch.33 une séparation à cause de lui

Le soir, quand Boher rejoignit Samia. Celle-ci était très inquiète.
- Ça va, fit Samia.
- Bien sûr que ça va, répondit Boher. Même si mon enquête n’avance pas aussi vite que je le voudrais, j’ai quelques pistes.
- Je te parlais plutôt de ton déjeuner avec mon frère, le reprit Samia.
- Comment l’as-tu appris, s’étonna Boher ? Il t’a déjà appelé.
- Non, j’avais quelque chose à demander à Céline et elle m’a expliqué que tu déjeunais avec lui à midi, dit Samia.
- Bon d’accord, c’est toi qui as gagné le pari, se renfrogna Boher.
- Une semaine de petit déjeuner au lit, trop cool, continua Samia.
- N’y prends pas trop goût tout de même, ajouta Boher. Moi, en tous cas, ce qui me plaît dans tout ça c’est qu’on va dormir ensemble toute la semaine.
- Mais pas du tout, tu viendras chaque matin m’apporter mon petit-déjeuner, on n’est pas obligé de dormir ensemble, le reprit Samia.
- Euh….balbutia Boher.
- Je plaisante, s’excusa Samia. J’aimerais bien me réveiller chaque matin avec toi. Ça serait bien que tu amènes quelques affaires, non, proposa Samia.
- Je ne suis pas sûr que ton frère apprécierait, affirma Boher.
- Quoi ? Qu’est-ce qu’il t’a dit ? S’inquiéta Samia.
- Il a été assez lourd comme tu l’avais prévu. Il m’a demandé lorsqu’on couchait ensemble, si on se protégeait ? Quand est-ce que j’allais lui demander ta main ? Quand on avait prévu le mariage ? énuméra Boher.

Samia ébahie s’assit sur le bord du canapé.
- Oh mon dieu, c’est pire que je pensais, même avec toi il a osé, dit Samia.
- Je ne le reconnaissais plus. C’est vrai qu’il est bizarre, j’arrive à comprendre qu’il ait pu faire fuir tes petits copains, car moi-même il m’a fait carrément fait flipper, se confia Boher.
- Je suis désolé, ne fais pas attention à lui. Ce qui compte c’est ce que nous soyons ensemble. Nous n’en avons rien à faire de lui, affirma Samia.
- Il m’a quand même dit que j’avais intérêt à bien me tenir avec toi, car il m’avait à l’œil, ajouta Boher.
- Je n’en reviens pas. Pourtant il te connait. C’est ton ami, continua Samia.
- Je ne suis plus sûr d’avoir envie d’être encore son ami, observa Boher.
- Non, tu ne peux pas faire ça, je vais lui parler. Je vais lui dire de nous lâcher un peu, répondit Samia. Je l’appelle tout de suite. Il m’énerve parfois.
- Samia…lâche ce téléphone…...je plaisante…répliqua Boher.
- Quoi, tu plaisantes ? demanda Samia.
- Ça s'est très bien passé avec Malik, répondit Boher. Je lui ai dit que c’était très sérieux entre nous et il m’a répondu que tout ce qu’il voulait c’est qu’on soit heureux tous les deux.
- Et là tu me faisais marcher, comprit d’un coup Samia.
- Tu étais tellement sûre que ça ne s’était pas bien passé que je n’ai pas pu résister à te faire marcher, expliqua Boher.
- Vous vous valez bien tous les deux, se renfrogna Samia. Tout de même, je n’en reviens pas qu’il le prenne aussi bien. Il n’avait jamais aimé mes copains avant toi.
- Parce que ce n’était jamais le bon, remarqua Boher.
- Je ne sais pas si tu es le bon, mais j’ai vraiment envie que ça marche entre nous, se confia Samia.
- Moi aussi, répondit Boher.
- Alors tu es d’accord pour amener tes affaires, demanda un peu anxieuse Samia.
- Vu déjà que je passe toutes mes nuits ou quasi ici oui. En plus ça sera plus pratique pour les petits déjeuners, cette semaine, remarqua Boher. Et si on arrêtait de parler de ton frère.
- Oui c’est une très bonne idée ça fit Samia.
Revenir en haut Aller en bas
bohersamia89

avatar

Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 29/12/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 22 Avr - 9:02

suite




en amour il faut vivre avec des remords qu'avec des regrets!!!

On n'apprend pas à aimer.
L'amour vient au détour du chemin sans que l'on s'y attende.
Il nous prend par la main et on le suit très loin..[
Revenir en haut Aller en bas
Audrey

avatar

Féminin
Age : 33
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 22 Avr - 11:38

Super !! J'adore, vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 22 Avr - 11:44

Et oui Boher est le bon !!! Very Happy
un passage plein d'humour ... j'adore !!! ça met la banane dès le matin.
Merci Babou


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Lun 25 Avr - 2:07

Je rame un peu en ce moment pour écrire la suite. J'espère que ça vous plaira tout de même.

- Vu déjà que je passe toutes mes nuits ou quasi ici oui. En plus ça sera plus pratique pour les petits déjeuners, cette semaine, remarqua Boher. Et si on arrêtait de parler de ton frère.
- Oui c’est une très bonne idée ça fit Samia.

Ch.34 qui ment ?

Boher était sur son petit nuage. Il était amoureux d’une superbe jeune femme et ça semblait réciproque. Il venait de s’installer quasiment chez elle. Et il avait réussi à garder son amitié intacte avec Malik, ce dont Samia n’en revenait toujours pas. Le seul hic dans tout ça, c’est qu’il n’arrivait toujours pas à mettre la main sur cet Arsène de malheur.
Ce matin-là, il avait rendez-vous avec Charles Frémont. Il allait falloir la jouer fine.

- Si tu es venue voir Malik, il est au tribunal, fit Céline.
- J’ai rendez-vous avec ton père, lareprit Boher.
- Qu’est-ce qu’il a encore fait ? se lamenta Céline.
- Rien. Je viens juste discuter avec lui du cambriolage, répondit Boher.
- Frappe et rentre, lui dit Céline. Ce qu’il fit.
Charles Frémont était à son bureau le nez dans les dossiers fumant un cigare.
- Je vous attendais, je vous offre un café, proposa Frémont.
- Non merci, fit Boher.
- Alors, vous avez du nouveau, demanda Charles.
- Pas tout à fait. Nous avons éliminé des pistes. Mais celle de Lansing tient encore la route, répondit Boher.
- Vous croyez vraiment que ce petit gringalet de Lansing a pu monter ce coup. Non ce n’est pas possible, réfuta Charles.
- Il a dû payer quelqu’un pour le faire. Il m’a expliqué comment s’était déroulée la vente aux enchères du degas. J’aimerais votre version des faits, fit Boher.
- Le prix du Degas augmentait considérablement. Il ne restait plus que nous deux en course. J’ai fait une dernière proposition beaucoup plus importante. Et il n’a pas pu suivre. Voilà, c’est tout, raconta Frémont.
- Ce n’est pas du tout ce qu’il m’a expliqué, le reprit Boher.
- Ah bon. Et qu’est-ce qu’il vous a dit ? l’interrogea Frémont.
- Il m’a laissé entendre que pour vous débarrasser de lui, vous l’avez menacé de raconter à sa femme qu’il avait une maîtresse, résuma Boher succinctement.
- N’importe quoi ! Je ne le connaissais même pas avant le jour de la vente. Comment aurais-pu savoir qu’il avait une maîtresse ? répliqua Frémont.
- L’un de vous deux ment, c’est évident, expliqua Boher.
- Oui, mais ce n’est pas moi, riposta Charles.
- Votre passé ne va pas dans votre sens, remarqua Boher. En plus, en quoi, ça l’avancerait de mentir. Au contraire, ça lui donne un mobile pour le vol du Degas. Ce n’est pas son intérêt du tout.
- En tous cas, si c’est lui qui a fait le coup, il va me le payer, se renfrogna Frémont.
- Il vaudrait mieux pour vous que vous vous absteniez car si ses dires sont révélés vrais, vous risquez gros aussi, le reprit Boher.
- Vos menaces ne me font pas peur, c’est ma parole contre la sienne, répliqua Charles.
- Je pense qu’on s’est tout dit., conclut Boher. Il va s’en dire que la prochaine fois, je ne prendrais pas la peine de de venir vous voir ici et que vous serez convoqué au commissariat pour une confrontation avec Lansing.
- Mais faites donc, dit Frémont en le raccompagnant.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Lun 25 Avr - 10:37

Tout à fait Frémont ! Very Happy
J'aime cet échange ....... qui ment alors ? Lansing ou Frémont " le magouilleur de service " ? ou peut-être n'est-ce aucun des deux ? .... Qui ? Suspect

Babou bisou


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 11:40

Ch.35 au choix

- Je te jure que certaines fois, je me demande si Céline est vraiment sa fille, s’énerva Boher.
- Calme-toi, ta journée de boulot est finie, observa Samia. Alors, on va passer une soirée tranquille tous les deux et rien que nous deux. Sans Frémont, sans Malik et Céline et surtout sans ce p***** d’Arsène.
- Et que proposes-tu ? fit Boher soudain calmé.
- Plusieurs propositions au choix : on peut sortir et s’offrir un restau ou alors, on reste là tranquille à mater un dvd à la télé et c’est toi qui choisis ou dernier choix pour te faire oublier ta journée pourrie je veux bien aller me changer et enfiler des bas et mes talons noirs, énuméra Samia.
- J’hésite, tout me paraît tentant, observa Boher.
- Tu plaisantes, je ne vais pas te le proposer une autre fois, s’énerva Samia.
- Je plaisante, dit Boher tout en la prenant dans ses bras. En fait, à l’instant présent, j’ai plutôt envie de te déshabiller moi-même.
- Alors qu’est-ce que tu attends, ajouta Samia taquine.
Quand elle se réveilla, le lendemain matin, Boher était déjà parti. Toujours pas de petit-déjeuner au lit. Il allait le lui payer. Il lui avait laissé un mot « Désolé pour le petit déjeuner. Mais j’ai dû partir au boulot. Je t’appelle. »

Mais pourquoi s’était-elle entichée d’un flic. Elle aurait plutôt dû se mettre avec un prof, un employé, un bureaucrate. Mais on ne choisissait pas toujours. Et puis Boher lui plaisait aussi parce qu’il était intègre et passionné par son boulot. S’il n’était pas flic, il ne serait pas le même.

Il était à peine une heure du matin quand il arriva au commissariat :
- Qu’est-ce qu’il se passe, demanda-t-il à Jeff.
- Excuse-moi de t’avoir dérangé mais on a eu un coup de fil de Lansing. J’ai déjà envoyé une voiture là-bas, expliqua Jeff.
- Qu’est-ce qu’il s’est passé ? demanda Boher.
- On est rentré chez lui par effraction. Quand je l’ai eu au téléphone, il n’avait pas encore regardé ce qui lui manquait.
- Je vais y faire un tour, fit Boher.

Lansing l’accueillit lui-même.
- Je suis désolé de vous revoir dans ses conditions. Je vous fais sans doute répéter mais à quelle heure avez-vous remarqué l’effraction, l’interrogea Boher.
- En fait, comme je l’expliquais à vos collègues, j’étais en week-end sur Paris avec ma femme et mes enfants. Nous sommes rentrés tard vers minuit et quart. Ma femme était en train de coucher les enfants pendant que je montais les bagages dans notre chambre, quand j’ai senti un courant d’air. En me retournant, j’ai vu que la baie vitrée de la chambre avait été fracturée et ne fermait plus. Elle était entrouverte, raconta Lansing.
- Vous avez été absent longtemps ? demanda Boher.
- Nous sommes partis vendredi soir après l’école, expliqua Lansing. Nous avons profité du pont.
- Est-ce que vous avez pu faire le tour de la maison pour voir ce qui manquait, demanda Boher.
- Pour l’instant, j’ai seulement remarqué que mon ordinateur portable et celui de ma femme avaient disparu. Le coffre a aussi été fracturé. On a pris de l’argent liquide et les travellers chèques qui s’y trouvaient.
- Est-ce qu’on vous a volé autre chose ? continua Boher.
- Ils n’ont pas pris les bijoux ni les tableaux. Enfin, à ce qu’on a pu remarquer, observa Lansing.
- Est-ce que je peux interroger votre femme ? demanda Boher.
- Elle a emmené les enfants chez leur nounou. Elle ne va pas tarder à revenir, raconta Lansing.

Une fois de retour, sa femme ne lui apprit rien de plus. C’était quand même bizarre, cette coïncidence. La nuit même après qu’il ait parlé de Lansing à Frémont, celui-ci se faisait cambriolé. Est-ce qu’il n’aurait pas voulu récupérer son tableau et cacher ça par le cambriolage ? Mais comment allait-il prouver ça ? Frémont n’était pas assez bête pour exposer son tableau à la vue de tout le monde. Ou alors ça n’avait rien à voir. Et il avait à faire à un vulgaire cambriolage. Mais le butin n’était pas important surtout avec les bijoux et les tableaux dans toute la maison. Soit le voleur n’y connaissait rien soit ce qui l’intéressait se trouvait dans les ordinateurs. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir d'intéressant dans ces ordinateurs ?
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 36
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 11:56

Merci Babou ! J'aime vraiment cette fic, nos chouchous sont amoureux et l'enquête policière piétine mais Boher ne lâche rien, qu'est-ce que tout cela nous réserve ? J'ai vraiment hâte de connaitre la suite !!!


Dernière édition par éléa01 le Mar 26 Avr - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brunette

avatar

Féminin
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 12:11

J'adore cette fic, elle est géniale vivement la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 13:06

merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
Audrey

avatar

Féminin
Age : 33
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 14:12

Moi aussi j'adore cette fic elle est super !!
Bravo franchement, hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Arya

avatar

Féminin
Age : 27
Localisation : la où je suis
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 14:54

punaise... toujours très intrigante cette enquête! tu sais très bien nous tenir en hallène!
suite lechouille
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 26 Avr - 18:25

Passionnante cette enquête !!! encore !!! Very Happy Very Happy Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 28 Avr - 14:24

Tous vos coms me remontent le moral, parce que je suis plutôt en panne d'inspiration en ce moment. J'avais vraiment l'impression que ces derniers chapitres n'étaient pas super. Mais ils ont l"air de vous plaire. Je suis à la recherche du nouveau coup d'arsène et je coince un peu.

Ch.36 emploi du temps inconciliable

Dans la matinée, Boher fit le point avec la scientifique de ce qu’ils avaient trouvé sur place.
- Aucune empreinte, c’est un pro qui a fait ça, lui dirent-ils.
- Est-ce qu’il serait possible que Lansing ait fait ça tout seul, demanda Boher.
- Je ne sais pas, je ne connais pas le type, répondit son collègue. Mais je ne vois pas bien le but. A part l’escroquerie aux assurances.
- Je vais quand même vérifier son alibi. Est-ce qu’il est bien resté tout le week end avec sa famille ? Il a bien pu s’éclipser ? supposa Boher.
- Et il aurait fait l’aller retour dans la nuit sans que ersonne ne s’aperçoive de son absence. C’est un peu tiré par les cheveux, tout ça, non, fit son collègue.
- Certes. Mais tu ne trouves pas bizarre de ne pas amener ton ordinateur portable quand tu es un homme d’affaires et que tu t’absentes quatre jours, remarqua Boher.
- Tu sais, moi, si je ramène du boulot à la maison, je me fais démonter la tête assez vite. Alors peut-être que c’est le cas aussi avec ce type et sa femme, expliqua-t-il.
- Bon, j’ai convoqué Lansing et Frémont tous les deux cet aprsè-midi, je verrais bien ce qu’il ressortira de tout ça, Il faut que j’arrive à trouver qui ment des deux, conclut Boher avant de retourner dans son bureau.
Là il prit cinq minutes pour téléphoner à Samia et s’excuser à nouveau.
- Je suis désolé pour cette nuit, commença-t-il.
- Parce que tu es parti à quelle heure, je n’ai rien entendu, dit Samia.
- Vers une heure, tu dormais profondément. Tu es si belle dans ton sommeil, observa Boher.
- Tu vas rentrer tôt alors ce soir, remarqua Samia.
- Non, j’enchaîne sur ma garde, je finis à 22h, fit Boher. Mais on peut déjeuner ensemble à midi chez Roland si tu veux.
- Ce n’est pas possible, j’ai calé un rendez-vous à 12h30. J’aurais juste le temps de manger une salade au boulot, dit Samia.
- Alors on se voit ce soir, regretta Boher.
- Je t’attendrais, répondit Samia.
- Ne te sens pas obligé, fit Boher.
- Mais je ne me sens jamais obligé de rien faire. Tu devrais le savoir maintenant, s’étonna Samia. Je te réserve même une surprise.
- J’ai hâte de voir ça, ajouta Boher avant de raccrocher.
Il n’avait plus qu’à proposer à Jeff de déjeuner avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 36
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 28 Avr - 15:38

Merci Babou pour ce chapitre, j'ai hâte de voir avancer cette enquête policière... Vite, la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 28 Avr - 19:23

Bizarre mais je ne vois ni Frémont ni Lansing dans la peau d'Arsène mais qui cela peut-il être ? scratch cette enquête est un vrai casse-tête .......... et j'aime les casse-tête Very Happy

Et la surprise de Samia c'est quoi ? ..... hâte de savoir !!!

Vivement la suite ! Je suis fan bisou


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Arya

avatar

Féminin
Age : 27
Localisation : la où je suis
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 28 Avr - 21:46

idem, jsuis fan!!!!
suite
Revenir en haut Aller en bas
Voëltjie

avatar

Féminin
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 29 Avr - 0:46

Quelle est cette surprise ?
Ne doute pas de toi ta fic est vraiment super ! Vivement la suite ! Very Happy


Jean-Paul&Samia
Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Sam 30 Avr - 13:15

- Mais je ne me sens jamais obligé de rien faire. Tu devrais le savoir maintenant, s’étonna Samia. Je te réserve même une surprise.
- J’ai hâte de voir ça, ajouta Boher avant de raccrocher.
Il n’avait plus qu’à proposer à Jeff de déjeuner avec lui.

Ch.37 une surprise qui tombe à l’eau

Lansing venait d’arriver. Il n’attendait plus que Frémont.
- Vous m’avez fait venir car vous avez trouvé quelque chose, demanda Lansing.
- Non, pas vraiment. En fait, c’est pour parler du Degas que je vous ai fait venir, le reprit Boher.
- Parce que vous croyez que c’est moi qui ai volé le tableau, s’étonna Lansing.
- C’est surtout que je voudrais mettre les choses au point entre Charles Frémont et vous, expliqua Boher.
A ce moment-là, la porte s’ouvrit sur Frémont.
- Qu’est-ce qu’il fait là ? s’écria Frémont.
- J’ai souhaité cette confrontation, car vous n’avez pas la même version de la vente aux enchères, raconta Boher.
- Je vous ai déjà expliqué. J’étais intéressé par le Degas jusqu’à ce que Frémont me menace. J’ai dû alors me retirer de la vente, lui répéta Lansing.
- Mais bien sûr, vous dites ça parce que vous ne voulez pas qu’on sache que vous ne pouviez plus enchérir sur moi, fit Frémont.
- Vous réfutez avoir menacé Mr Lansing de dévoiler son adultère à sa femme, demanda Boher à Frémont.
- Je ne connaissais pas cet homme avant la vente aux enchères, comment aurais-je pu savoir qu’il trompait sa femme ? s’étonna Frémont.
- Donc vous ne savez rien du cambriolage que Mr Lansing a subi ce week end, l’interrogea Boher.
- Parce qu’en plus, il m’accuse de cambriolage, maintenant, mais c’est n’importe quoi, s’énerva Frémont. Ce n’est pas tout ça, mais j’ai des rendez-vous alors si vous n’avez rien de plus à m’apprendre sur mon Degas. Je vous laisse.
Et il claqua la porte derrière lui.
- Vous croyez que c’est lui qui m’a cambriolé, demanda étonné Lansing. Mais quel intérêt aurait-il eu de me voler mon ordinateur ?
- Il se peut qu’il croyait son Degas chez vous, expliqua Boher. Il a pu payer quelqu’un pour vous cambrioler. Et comme ils n’ont pas trouvé le Degas, le voleur a pu prendre les portables pour trouver des indices.
- C’est pas un peu trop recherché pour Frémont. Il a plus une réputation de ruer dans les brancards. Vous l’avez bien vu tout à l’heure. Rien ne l’arrête quand il veut quelque chose. En tous cas, il peut toujours chercher, ce n’est pas moi qui lui ai volé son tableau, affirma Lansing.
Il était bien avancé maintenant. Il avait quand même une préférence pour la version de Lansing, mais sans preuve il ne pouvait la conforter. De toutes façons, ça ne résolvait ni le vol du Degas ni le cambriolage chez Lansing même si les deux affaires étaient certainement liées. Il en était là de ses réflexions quand Jeff vint le chercher pour un homicide sur les docks. Lui qui n’avait qu’une envie, c’est d’aller se coucher. Il était depuis 1 heure du matin. Il avait de plus en plus de mal à garder les yeux ouverts. En 48h, il avait dû dormir à peine deux heures.

Quand il rentra chez Samia, il se demandait encore comment il allait se faire pardonner d’arriver aussi tard. Il était plus de minuit. L’appartement était éteint. Mais la table était mise pour deux. Il vit de la lumière dans la chambre. Elle devait bosser sur son portable et n’avait pas dû l’entendre arriver. Mais là, il vit un spectacle beaucoup plus charmant. Samia était tombé dans les bras de Morphée. Mais ce qui lui plût encore plus, en lui laissant quand même beaucoup de regrets, c’est la surprise qu’elle lui avait faite. Elle avait mis un superbe ensemble noir sexy avec portes jarretelles et talons noirs. Elle avait tamisé la lumière. La chaîne était branchée. Et de fatigue, elle s’était endormie. Il la regarda un long moment en se disant qu’il se demandait si un jour il avait été plus heureux qu’en cet instant. Puis il lui quitta ses chaussures, la recouvrit délicatement et s’installa à ses côtés épanoui et heureux.
Ch.38
Il était plus de dix heures quand une bonne odeur de café le réveilla.
- Belle au bois dormant, il serait temps de te réveiller, murmura Samia d’une voix suave.
- J’ai encore sommeil, commença Boher mais il ouvrit les yeux se rappelant la soirée de la veille, ….à moins que tu ne sois pas encore habillée. Mais à son grand désarroi, même si elle était très belle dans son jean et son tee-shirt blanc, elle était déjà prête pour aller travailler.
- J’ai préféré te réveiller avant de partir au boulot. Il me semble que tu attaques cet après-midi, expliqua Samia.
- J’aurais préféré que tu me réveilles dans la tenue d’hier, continua Boher.
- Ce n’est que partie remise, lui dit Samia en l’embrassant.
- Je ne sais pas comment tu fais pour être aussi compréhensive, se demanda Boher.
- Peut-être parce que je tiens à toi, idiot et que je peux aussi comprendre les aléas de ton boulot, remarqua Samia.
- Et là, tu dois absolument partir, fit Boher en l’embrassant dans le cou, puis derrière les oreilles.
- Je …. Oui…. Oh puis merde, j’ai bien une heure et elle répondit à son baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Sam 30 Avr - 23:19

Dommage pour la surprise ! mais comme dit Samia ce n'est que partie remise Very Happy
Vivement que l'enquête avance ! Wink

Encore Babou ! Trop envie de savoir qui se cache derrière Arsène et de lire encore de doux moments entre nos amoureux bisou


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 36
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Dim 1 Mai - 0:32

Merci Babou, ta fic est une vraie petite merveille, j'adore ! Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voëltjie

avatar

Féminin
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Dim 1 Mai - 3:16

Contrairement à Boher je le sens pas moi ce Lansing.
La surprise tombe a l'eau, dommage pour lui, mais il a eu de la chance que Samia soit dans un bon jour car on l'a connue beaucoup plus rancunière pour des choses de bien moindre importance, vaudrait mieux pas qu'il rate le rdv la prochaine fois, la miss pourrait peut-être se lasser ^^


Jean-Paul&Samia
Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 4 Mai - 10:24

Et de fatigue, elle s’était endormie. Il la regarda un long moment en se disant qu’il se demandait si un jour il avait été plus heureux qu’en cet instant. Puis il lui quitta ses chaussures, la recouvrit délicatement et s’installa à ses côtés épanoui et heureux.

Ch.38 non, je ne suis pas jaloux.

Il était plus de dix heures quand une bonne odeur de café le réveilla.
- Belle au bois dormant, il serait temps de te réveiller, murmura Samia d’une voix suave.
- J’ai encore sommeil, commença Boher mais il ouvrit les yeux se rappelant la soirée de la veille, ….à moins que tu ne sois pas encore habillée. Mais à son grand désarroi, même si elle était très belle dans son jean et son tee-shirt blanc, elle était déjà prête pour aller travailler.
- J’ai préféré te réveiller avant de partir au boulot. Il me semble que tu attaques cet après-midi, expliqua Samia.
- J’aurais préféré que tu me réveilles dans la tenue d’hier, continua Boher.
- Ce n’est que partie remise, lui dit Samia en l’embrassant.
- Je ne sais pas comment tu fais pour être aussi compréhensive, se demanda Boher.
- Peut-être parce que je tiens à toi, idiot et que je peux aussi comprendre les aléas de ton boulot, remarqua Samia.
- Et là, tu dois absolument partir, fit Boher en l’embrassant dans le cou, puis derrière les oreilles.
- Je …. Oui…. Oh puis merde, j’ai bien une heure et elle répondit à son baiser.

Samia était partie à son bureau. Comme il était aujourd’hui en repos, il farnienta à l’appart. Puis comme il tournait en rond, il décida d’aller se balader avec sa voiture sur le vieux port. Arrêté à un feu rouge, il crut voir Samia à la terrasse d’un café. C’était bizarre, c’était assez loin des coins qu’elle fréquentait d’habitude. Il avait dû se tromper. Comme le feu repassa au vert, il ne put pas en être sûr. Cela le taraudait tellement qu’il se décida après deux carrefours à faire demi-tour. Mais quand il passa devant le café, les deux personnes attablées avaient disparu. D’habitude, il n’était pas d’un naturel jaloux, mais là, il était tellement accroc, qu’il voulut en avoir le cœur net et se dirigea vers son bureau qu’il trouva fermé.
Revenir en haut Aller en bas
BoherSamiaForever

avatar

Féminin
Age : 32
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 4 Mai - 13:25

Super ta fic j'adore ^^ , je me demande si il a bien vue Samia a la terrasse ou si il a rever ?? Shocked

En tt cas hate de lire la suite n_n .




Merciiii ma petite Aurélie , tu es tres douée ^^ !!!  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mini-jupe et talons noirs (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mini-jupe et talons noirs (terminée)
» Des cavalières en mini jupe ?
» Sous la mini-jupe
» Le ministre et la brune en mini-jupe
» [Planetdoll Mini Riz] L'Automate / (custo terminée) p4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: babou0506-
Sauter vers: