Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mini-jupe et talons noirs (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
clah'



Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Lun 28 Mar - 13:28

j'aime beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Lun 28 Mar - 15:12

Very Happy Very Happy Un double " cheese " lol
Continuuue !!! c'est passionnant !!!


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Arya

avatar

Féminin
Age : 27
Localisation : la où je suis
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Lun 28 Mar - 19:27

j'adore!! continue sur cette lancée stp Wink
suite
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Lun 28 Mar - 19:59

je suis contente que cette suite vous ait plu. Je me suis éclatée ce week end en l'écrivant.
voici un nouveau chapitre :


- Par contre, moi, mon problème c’est que j’aimerais un petit déjeuner au lit sans petit déjeuner. Rien que le lit et nous deux.
- S’il n’y a que ça pour te faire plaisir, plaisanta boher tout en l’embrassant.

Ch.16 ne lui dit rien pour nous


Boher passa toute la journée et la nuit suivante encore chez Samia. Ils étaient d’ailleurs endormis tous les deux fatigués par leur weekend mouvementé quand ils entendirent l’interphone :
- Qui cela peut-il être si tôt ? Oh mince je l’avais oublié celui-là : c’est Malik. Reste caché, je ne veux pas qu’il te voie, fit Samia.
- Et pourquoi ? demanda Boher.
- C’est mieux comme ça, dit-elle en l’embrassant. Je te laisse un double des clés. Tu refermeras derrière toi. On s’appelle. Si tu le vois dans la journée, ne lui dit rien pour nous.

C’était la première fois qu’il se faisait jeter comme ça. Mais surtout ce qui l’inquiétait c’est qu’elle ne voulait pas que Malik sache pour eux. C’était plutôt lui qui aurait dû avoir des craintes ; coucher avec la sœur de son meilleur ami pouvait engranger des tensions dans les rapports d’amitié qu’il avait avec Malik. Mais elle, pourquoi redoutait-elle que Malik l’apprenne ?
- Tu as bien été longue. Pourtant on avait 7h, remarqua Malik.
- Je me suis couché tard et j’ai oublié de mettre mon réveil, expliqua Samia.
- Tu es sortie avec tes amis, fit Malik curieux, un dimanche soir.
- Non, euh… enfin oui, balbutia Samia.
- Oui ou non, je te trouve bien bizarre ce matin. Oh mon dieu. Tu étais avec un mec, découvrit Malik.
- Euh, c’est-à-dire…bégaya Samia.
- Et je le connais ? l’interrogea Malik.
- Non, répondit laconiquement Samia. Tu sais, je ne sais même pas si c’est sérieux.
- Si tu te poses la question, c’est peut-être que tu as envie que ce le soit, fit Malik.
- Ou pas, répondit Samia. Bon on va la chercher ma voiture.
- Et tu le laisses tout seul dans ton appart. C’est pas un peu risqué si tu ne le connais pas depuis longtemps.
- (elle n’allait quand même pas lui dire que c’était un flic) aucun risque. En fait, je le connaissais déjà, fit Samia.
- Oh c’est une vieille histoire alors, du réchauffé, plaisanta-il.
- Non, on se connaissait avant mais pas de cette façon. Ça c’est comme qui dirait précipité ce week end. Je n’en reviens pas, je suis en train de parler de sexe avec mon grand frère. Je perds la tête.

Pendant ce temps, Boher faisait le tour de l’appart de Samia pour la connaître un peu mieux. Elle devait être un peu maniaque comme lui car rien ne traînait chez elle. Tout était nickel. Elle n’avait pas moins de trois ordinateurs. C’était vraiment un bourreau de travail. Elle avait des photos de sa famille et de ses amis un peu partout. Ils en connaissaient quelques- uns pour les avoir vus au mistral. C’était quelqu’un de fidèle en amitié. Et il l’espérait en amour aussi. Bon, il rassembla ses affaires, prit une douche, se rhabilla et lui laissa un mot doux sur l’écran de l’ordinateur :

Sur le premier, il glissa ses mots « Merci encore pour ce weekend fabuleux… »
Sur le deuxième écran « je te dois un petit déjeuner au lit…. »
Et sur le dernier écran « sache que je tiens toujours mes promesses. »

Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 29 Mar - 15:01

Waowww j'adore cette histoire !!! j'aime ton Boher , ta Samia , l'enquête , les " mots doux ", la relation d'amitié entre Malik et chou , la relation Samia / Boher ... etc ......... tout quoi ! Very Happy

Seul " bémol ".... pourquoi veut-elle cacher cette relation naissante à son grand frère ?

La suite ! vite !


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 29 Mar - 21:29

Sur le premier, il glissa ses mots « Merci encore pour ce weekend fabuleux… »
Sur le deuxième écran « je te dois un petit déjeuner au lit…. »
Et sur le dernier écran « sache que je tiens toujours mes promesses. »

Ch.17 toujours pas

Elle n’arrêta pas une seconde entre les mises à jour pour les clients, les coups de téléphone, les trois rendez-vous avec des clients potentiels. Elle n’eut même pas le temps de s’arrêter pour manger et encore moins pour lui téléphoner ou lui envoyer un SMS. Elle n’en revenait pas de ne pas cesser de penser à lui : une vraie midinette. Et pourtant leurs débuts avaient été plus que houleux. Il allait falloir lui expliquer pourquoi elle ne voulait pas que Malik et Céline soient au courant pour eux. Elle avait bien senti son malaise ce matin quand elle l’avait quitté. Il se faisait tard. Soit elle restait dormir sur le canapé, soit elle rentrait chez elle. Comme elle n’avait pas dormi beaucoup d’heures sur les deux nuits précédentes trop occupée qu’elle était, elle décida de rentrer chez elle pour s’offrir une bonne nuit réparatrice.

Boher ne travaillait pas ce jour-là. Il décida de s’octroyer une journée de farniente à la plage sans rien faire pour une fois. Il avait beaucoup hésité à l’appeler. Mais sa réaction par rapport à Malik l’en avait dissuadé. Il attendrait qu’elle fasse le premier pas, comme ça, il verrait vraiment si elle tenait à lui ou s’il n’était qu’une passade pour la jeune femme qu’elle était.

Elle était déçue qu’il ne l’ait pas appelé jusqu’à ce qu’elle voit les mots sur ses ordinateurs. Cela lui mit le sourire aux lèvres. Il avait lui aussi envie de la revoir et de continuer leur prémice d’histoire. Elle lui envoya un SMS « C’est quand tu veux ! » Elle mangea ce qu’elle trouva dans son frigo, se fit couler une douche puis s’effondra dans son lit où elle tomba comme une masse.

Le lendemain matin, l’odeur du café chaud la réveilla. Il l’avait donc prise au mot. Il avait dû garder ses clés. Elle n’avait pas vérifié dans la boîte aux lettres. Elle se leva tout doucement sans faire de bruit pour le surprendre. Il était en train d’installer le petit déjeuner sur un plateau qu’il avait trouvé je ne sais où. Il lui tournait le dos. Elle l’entoura de ses bras et lui embrassa coquinement le cou.
- Si tu m’attaques comme ça, je ne suis pas sûr que tu profites d’un petit déjeuner au lit, fit Boher en se retournant.
- Et si je n’en avais pas envie de ce petit déjeuner fit elle en commençant de le déshabiller.
- Décidément tu as quoi contre les petits déjeuners au lit, observa Boher.
- J’adore ça mais il y a quelque chose dont j’ai encore plus envie. Là. Tout de suite affirma la jeune femme.
- Ah oui et quoi ?plaisanta Boher.
- Toi fit elle en l’embrassant à pleine bouche. Ils ne purent arriver dans la chambre tellement ils avaient envie l’un de l’autre. Après avoir fait l’amour, ils prirent une douche.
- Je ne savais pas comment tu réagirais en me trouvant chez toi. Mais ton SMS d’hier m’a semblé éloquent dit-il tout en lui savonnant le dos.
- Oui, c’était bien une invit, fit elle en soupirant. Je… tu devrais arrêter là. On va être en retard au boulot.
- C’est grave ça, fit-il en passant le gant de toilette sur son ventre et sa poitrine.
- Non, ça n’a aucune importance, souffla-t-elle dans son cou avant de l’embrasser. Et ils remirent ça encore une fois.

Ça y est, ils avaient enfin réussis à s’habiller, et ils quittaient enfin l’appart de Samia. Sur le trottoir, ils avaient vraiment du mal à se séparer. Mais Boher était vraiment en retard là. Il allait se faire remonter les bretelles par le commissaire Madigan. Tant pis ça en valait la peine. Il l’embrassa une dernière fois.
-on se voit tout à l’heure au commissariat demanda Boher.
- Si j’arrive à rattraper mon retard à cause de toi soit-dit en passant, je passerais en fin d’après-midi.
-c’est ta faute le plan dans la cuisine la reprit Boher. Tu m’as pratiqué sauter dessus.
- tu ne t’en plaignais pas. Par contre la douche c’était ta faute affirma Samia.
- Qu’est-ce que tu veux, je reconnais. Je ne peux pas te résister. A tout à l’heure en l’embrassant encore à pleine bouche. Il se retourna vers elle jusqu’à ce qu’elle monte dans sa voiture et qu’elle démarre. Il était vraiment accroc grave. C’était la première fois que ça lui arrivait d’une manière aussi forte et intense.
Elle était foutue, elle l’avait dans la peau comme rarement elle avait eu quelqu’un. Il fallait qu’elle reprenne ses esprits quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Arya

avatar

Féminin
Age : 27
Localisation : la où je suis
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mar 29 Mar - 23:21

lechouille
suite
Revenir en haut Aller en bas
Brunette

avatar

Féminin
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 30 Mar - 3:25

C'est un pur régal Smile J'adore il me tarde une chose c'est la suite ! Super
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 30 Mar - 16:01

love et coeur merci , merci , merci

Encore ! encore ! encore ! Very Happy


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Mer 30 Mar - 16:22

merci pour les coms les filles
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 0:11

J'espère que ça va vous plaire parce que j'ai eu du mal à écrire ce chapitre. Je l'ai recommencé plein de fois sans être vraiment satisfaite.

Il était vraiment accroc grave. C’était la première fois que ça lui arrivait d’une manière aussi forte et intense.
Elle était foutue, elle l’avait dans la peau comme rarement elle avait eu quelqu’un. Il fallait qu’elle reprenne ses esprits quoi.

Ch.18 blague pas marrante du tout

Comme de bien entendu, il se fit remonter les bretelles par Madigan à cause de son retard. Mais il eut par contre la bonne surprise d’apprendre que quelqu’un s’était présenté à la boîte postale. Il prit Jeff avec lui et ils filèrent au bureau de poste. Ça y est, il allait enfin voir à quoi ressemblait Arsène. C’était bizarre de sa part de se faire prendre aussi bêtement. Ça ne lui ressemblait pas, mais ce n’est pas lui qui allait s’en plaindre.
- Alors vous n’avez pas pu le retenir, fit Boher.
- Non il est juste venu ouvrir la boîte et il est reparti, expliqua la préposée.
- Bon ! Vous avez au moins la vidéo, demanda Boher.
- Oui, vous n’avez qu’à aller dans le bureau du chef, il vous attend, dit la femme. mais il y a comme qui dirait un problème.
Boher dût vite redescendre de son nuage.
- Mais c’est pas vrai, il nous a encore eu, s’énerva Boher après avoir vu sur la vidéo des dizaines de personnes venues vers la boîte aux lettres. Qu’est-ce que c’était que ce bintz encore. Il alla se faire ouvrir la dite boîte. A l’intérieur, il découvrit des dizaines de cartes de visite et une lettre à son nom.
« Vous n’avez quand même pas cru que vous alliez m’avoir aussi facilement. Dites à Frémont que j’aime beaucoup son Degas, lieutenant !
PS : bien mal acquis ne profite jamais
»

Alors il avait bien eu raison c’était Arsène qui avait fait le coup chez Frémont. Et il s’était bien foutu de sa gueule aujourd’hui.
A ce moment-là, quelqu’un arriva vers la boîte aux lettres. Boher le pria de le suivre jusqu’au bureau du chef d’agence :
- Est-ce que vous pouvez m’expliquer ce que vous faites là ? l’interrogea Boher.
- Ben avec des potes on va sur Facebook, expliqua le jeune homme .On aime bien les jeux de piste. Là il fallait aller récupérer une carte de visite à la gare saint charles puis venir la déposer dans cette boîte aux lettres et faire un coucou à la caméra. On gagnait 50 euros. Même si c’est pas grand-chose ça valait le coup. En plus c’était marrant à faire.

La bonne nouvelle c’est qu’Arsène avait perdu des centaines d’euros pour monter cette comédie. La mauvaise nouvelle c’est qu’il n’avait toujours pas de piste pour le coincer. Il allait faire analyser la lettre qu’il lui avait envoyée pour les empreintes mais sans conviction. Arrivé au commissariat, il se plongea dans les dossiers et c’est ainsi que Samia le découvrit. Elle referma la porte derrière elle.

- Comment ça va depuis ce matin lui fit-elle en faisant le tour de son bureau pour venir l’embrasser.
- Beaucoup mieux depuis que tu es arrivé, répondit-il en la prenant sur ses genoux.
- Tu m’as manqué, avoua Samia.
- Toi aussi, même si j’ai été occupé et passablement énervé, renchérit Boher.
- Raconte-moi tout. Qu’est-ce qui s’est passé ? lui demanda la jeune femme.
- C’est Arsène qui s’est encore foutu de moi, fit Boher.
- Comment ça ? continua Samia.
Et il lui raconta le coup de la boîte postale.
- Tu ne devrais pas le prendre aussi à cœur, affirma Samia.
- Attends ! Il s’est foutu de moi là, s’indigna Boher. Je ne comprends toujours pas d’ailleurs comment il a pu deviner qu’on avait découvert qu’il avait une boîte postale.
- Peut-être qu’il a des complices au bureau de poste, tenta Samia.
- Je n’y avais pas pensé. Ça mérite réflexion. Tu ferais un bon flic, observa Boher.
- Oh non, répliqua Samia. Moi je préfère être mon propre patron. Je n’ai jamais supporté d’obéir aux ordres. Alors la police très peu pour moi. Et même si j’ai du boulot par-dessus la tête, que je ne compte plus les heures que je fais, au moins, je fais comme je veux, où je veux et quand je veux.
- J’avais cru remarquer, fit Boher.
- Tu ne parles pas du boulot là, comprit Samia.
- Non pas tout à fait, avoua Boher en l’embrassant à nouveau. Et si je t’invitais ce soir au restau ?
- Pourquoi pas ? Tu connais un restau sympa ? fit Samia.
Revenir en haut Aller en bas
Brunette

avatar

Féminin
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 3:57

J'aime toujours autant Smile Vivement ce repas & l'après repas ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 19:20

- Non pas tout à fait, avoua Boher en l’embrassant à nouveau. Et si je t’invitais ce soir au restau ?
- Pourquoi pas ? Tu connais un restau sympa ? fit Samia.

Ch.19 ça lui ferait trop plaisir

Ils passèrent une très bonne soirée sans parler de boulot. Ils avaient pas mal de points communs finalement. Puis le téléphone de Boher sonna :
- Salut malik.
Boher vit que Samia paniquait. Il lut sur ses lèvres de ne pas lui dire qu’elle était avec lui. Il allait falloir mettre les choses au clair sur ça.
- Pourquoi tu appelles si tard. Tout va bien ? Céline aussi.
- …
- Tu ne peux pas passer. Je ne suis pas chez moi.
- ….
- Non, ni au commissariat. Je suis au restau.
- ….
- Pas seul….aïe. Samia venait de lui donner un coup de pied dans les tibias.
- ….
- Non rien je viens de me mordre la lèvre en mangeant. Je suis avec des potes.
- …
- Tu ne les connais pas. Des collègues de tuning.
- ..
- Oui ça m’arrive de sortir en semaine. Et pourquoi pas. J’ai eu une journée pourrie au boulot. J’avais besoin de décompresser. Si tu veux on peut se voir demain au déjeuner chez Roland.
- ..
- D’accord à demain.

Après avoir raccroché, Samia le questionna :
- Qu’est ce qu’il te voulait ? demanda-t-elle.
- Et toi qu’est ce qui t’a pris de me donner un coup de pied, s’énerva Boher.
- Je ne voulais pas que tu lui dises que j’étais là, se défendit Samia.
- Mais c’est quoi cette psychose. Tu as un problème avec moi ou quoi, fit Boher.
- Mais non, le problème c’est Malik, affirma Samia.
- Quoi malik, l’interrogea Boher.
- Je ne veux pas qu’il sache pour nous, répondit Samia.
- Et pourquoi ? continua Boher.
- Ça fait longtemps qu’il veut qu’on se rencontre. Je ne veux pas qu’il sache qu’il avait raison et qu’on sort vraiment ensemble, expliqua Samia.
- J’ai du mal à suivre ton raisonnement. Tu ne veux pas qu’il sache qu’on est ensemble parce que ça lui ferait trop plaisir, tenta de comprendre Boher.
- Exactement, répondit Samia. Il a toujours dénigré les garçons avec qui je sortais. Personne n’était assez bien pour moi. Et là je sors avec un garçon qu’il a choisi ! il va me pourrir la vie.
- C’est toi qui vois. Mais si ça devient vraiment sérieux entre nous. Il faudra bien qu’il l’apprenne, non, demanda Boher.
- Profitons-en avant. Je t’assure, dit Samia. Même si c’est ton pote. Tu vas voir, il peut être très lourd quand il s’y met.
- C’est vrai qu’il m’a souvent parlé de tes copains. Il m’a même demandé parfois de chercher s’ils avaient des casiers mais …
- Ce n’est pas vrai. Il n’a pas fait ça. Il ne manque pas d’air. Et toi bien sûr tu as accepté, fit Samia.
- C’est mon pote. Si ma sœur sortait avec des mecs louches, j’aurais fait pareil, remarqua Boher.
- Et bien je la plains ta sœur, ajouta Samia.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 21:04

ptdr
Une suite parfaite ! Que j'aime leur relation !
Je comprend mieux le fait qu'elle n'ait pas envie que Malik sache ....... mais il le saura bien un jour et là ..... Laughing

Merci Babou


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 36
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 21:12

J'adore toujours autant ! Vite ! La suite
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 23:39

merci beaucoup. ça me rassure que ça vous plaise parce que j'ai un peu de mal en ce moment à trouver et écrire la suite de l'intrigue. Je trouvais que ce n'était pas très plausible. Mais si vous aimez c'est que finalement je suis sur le bon chemin. study
Revenir en haut Aller en bas
Voëltjie

avatar

Féminin
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Jeu 31 Mar - 23:56

J'adore cette fic, le ton est léger mais mêle quand même intrigue policière, familiale, comique ... Vivement la suite


Jean-Paul&Samia
Il faut se quitter souvent pour s'aimer toujours
Revenir en haut Aller en bas
Arya

avatar

Féminin
Age : 27
Localisation : la où je suis
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 1 Avr - 0:51

Voëltjie a écrit:
J'adore cette fic, le ton est léger mais mêle quand même intrigue policière, familiale, comique ... Vivement la suite
je suis totalement du même avis!!!
suite
Revenir en haut Aller en bas
Brunette

avatar

Féminin
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 1 Avr - 2:22

Encore une suite super bien : )
Revenir en haut Aller en bas
éléa01



Féminin
Age : 36
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 1 Avr - 13:13

babou0506 a écrit:
merci beaucoup. ça me rassure que ça vous plaise parce que j'ai un peu de mal en ce moment à trouver et écrire la suite de l'intrigue. Je trouvais que ce n'était pas très plausible. Mais si vous aimez c'est que finalement je suis sur le bon chemin. study

Surtout ne t'arrête pas Babou !!!! On l'aime ta fic, on l'adore même !!!!
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 1 Avr - 19:05

- C’est toi qui vois. Mais si ça devient vraiment sérieux entre nous. Il faudra bien qu’il l’apprenne, non, demanda Boher.
- Profitons-en avant. Je t’assure, dit Samia. Même si c’est ton pote. Tu vas voir, il peut être très lourd quand il s’y met.
- C’est vrai qu’il m’a souvent parlé de tes copains. Il m’a même demandé parfois de chercher s’ils avaient des casiers mais …
- Ce n’est pas vrai. Il n’a pas fait ça. Il ne manque pas d’air. Et toi bien sûr tu as accepté, fit Samia.
- C’est mon pote. Si ma sœur sortait avec des mecs louches, j’aurais fait pareil, remarqua Boher.
- Et bien je la plains ta sœur, ajouta Samia.

Ch.20 un menteur né

Le lendemain, Boher retrouva, comme convenu, Malik, chez Roland :
- Comme tu n’arrivais pas, j’ai déjà commandé deux plats du jour, fit Malik.
- Tu as bien fait, j’ai été retenu au dernier moment par Madigan, répondit Boher.
- Par rapport à l’affaire Arsène, demanda Malik.
- Comme d’hab. on n’avance pas assez vite d’après elle, se renfrogna Boher. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Elle a ton beau-père sur le dos. Alors ça la met dans des états pas possibles. Je ne sais pas comment tu fais pour le supporter toi ?
- Oh c’est très simple. Je le vois le moins possible, avoua Malik.
- C’est une bonne solution, le conforta Boher. Dis- moi, qu’est-ce que tu voulais me demander ?
- Ben voilà. Samia bosse toujours avec toi, demanda Malik en hésitant.
- Oui, elle est passée une ou deux fois dans la semaine,déjà, fit Boher un peu inquiet de la tournure de la conversation.
- Bien. Est-ce que tu l’as vu avec quelqu’un ? un mec ? l’interrogea Malik.
- Euh (oups) Non, tu sais elle ne reste pas longtemps, dit Boher. Son boulot semble beaucoup l’accaparer. Elle reste une heure, voire deux c’est tout. On ne parle que de l’affaire.
- Bon. Et tu ne pourrais pas la cuisiner. C’est ton boulot après tout, continua Malik.
- Mais qu’est ce qui se passe ? De quoi as-tu peur ? fit Boher.
- Voilà. Il y a quelques temps elle sortait avec un mec, Zach qui n’était pas toujours très clean. Elle l’a quitté mais je crois qu’il était chez elle l’autre matin quand je suis passé la chercher, raconta Malik.
- Quand ça ? demanda Boher.
- Lundi matin, quand je l’ai accompagné chez le garagiste pour récupérer sa voiture, répondit Malik.
- Ah oui, fit Boher.
- Et toi samedi quand tu l’as raccompagné, tu n’as rien remarqué, continua Malik.
- Non, je l’ai juste déposé. J’ai attendu qu’elle ouvre la porte. Quand j’ai vu la de la lumière à sa fenêtre, j’ai démarré, mentit-il avec beaucoup d’aplomb.
- Et elle ne t’a pas parlé d’un mec, insista Malik.
- Moi, je bosse dans mon bureau.et elle sur l’ordinateur. Avant de partir, elle me fait juste le point sur ce qu’elle a trouvé. D’ailleurs c’est grâce à elle qu’on a pu avancer la semaine dernière. Elle est vraiment fortiche en informatique. Tu peux être fière d’elle, fit-il discrètement pour changer de conversation.
- Ça je sais, affirma Malik. Je voudrais juste qu’elle tombe sur un mec bien qui ne profite pas d’elle.
- Tu ne crois pas qu’elle est assez grande pour s’occuper de ça toute seule, remarqua Boher.
- Non, elle a toujours fait les mauvais choix, fit Malik. Je dois la surveiller pour la protéger.
Samia avait raison. Malik était vraiment lourdingue en ce qui concernait ses relations amoureuses. Mais cela le rassurerait peut-être de savoir que c’était lui dans l’appart l’autre matin.
- J’aurais tellement aimé que vous vous entendiez, regretta Malik. Tu es exactement le mec qu’il lui faudrait. Un gars bien, honnête, sincère, fiable, sympa.

Pour le côté sincère, il pourrait repasser parce que ça faisait une demi-heure qu’il lui cachait que le mec de l’autre jour c’était lui.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Ven 1 Avr - 19:24

MDR !!!!
Combien de temps va-t-il tenir ? et combien de temps avant qu'ils ne soient découverts ?

La suite ! La suite ! La suite !


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Sam 2 Avr - 23:46

- J’aurais tellement aimé que vous vous entendiez, regretta Malik. Tu es exactement le mec qu’il lui faudrait. Un gars bien, honnête, sincère, fiable, sympa.
Pour le côté sincère, il pourrait repasser parce que ça faisait une demi-heure qu’il lui cachait que le mec de l’autre jour c’était lui.

Ch.21 des pistes intéressantes…ou non !

Après le déjeuner, il rejoignit Samia dans ses bureaux.
- Tu ne vas jamais en revenir, fit Boher.
- De quoi ? répondit Samia.
- Tu sais pourquoi ton frère tenait tant à me voir ? insista Boher.
- Non mais tu vas me le dire, fit Samia.
- Pour que je te tire les vers du nez sur ton nouveau petit copain, ricana Boher.
- Tu plaisantes là, répondit Samia.
- Pas du tout. Je ne sais pas comment j’ai pu rester stoïque face à lui, s’étonna encore Boher.
- Mais tu ne lui as rien dit pour nous, demanda Samia.
- Non, même pas quand il m’a dit qu’il te faudrait un gars comme moi, ajouta Boher.
- Tu vois, je te l’avais dit qu’il voulait me caser avec toi. J’en étais sûre, affirma Samia.
- D’accord, tu avais raison. Mais je ne vois pas pourquoi on ne le lui dirait pas, continua Boher.
- Parce qu’il va me saouler avec ça. Et je n’en ai pas envie, expliqua Samia.
- C’est toi qui vois. Mais je trouve ça dommage, dit Boher.
- Bon assez parler de mon frère. Tu passes à l’appart, ce soir, l’interrogea Samia.
- Je finis tard. Je prends des pizzas sur le chemin et j’arrive quand je peux, proposa Boher.
- Ok on fait comme ça. Et elle l’embrassa. Et là, tu es obligé de repartir tout de suite, demanda Samia.
- Non j’ai cinq minutes, fit Boher.
- Cinq minutes que ça, plaisanta Samia. On peut trouver plein de choses à faire, non.

De retour au commissariat, Boher avait le sourire aux lèvres. Il regrettait quand même de n’avoir pas réussi à faire changer d’avis Samia sur Malik, mais bon. Il allait se consacrer sur ses dossiers car Il allait avoir Madigan sur le dos sinon. Samia n’avait pas plus avancé. Il ne servait à rien qu’elle insiste, Arsène s’y connaissait trop bien aussi en informatique pour qu’elle réussisse à remonter jusqu’à lui. Le commissaire rentrait à l’instant dans son bureau :
- Vous en êtes où du cambriolage chez Frémont, lui demanda-t-elle.
- Comme je m’en doutais, c’est bien Arsène qui lui a volé le tableau, répondit Boher.
- Et alors, on est bien avancé, fit Madigan.
- Je suis sur deux pistes. J’allais sortir d’ailleurs. Je vais faire le tour des receleurs connus et des indics, un degas ça ne passe pas inaperçu tout de même. Arsène va avoir du mal à le refourguer sans se faire pincer.
- Je ne suis pas sûr que ça serve à quelque chose, il n’est pas si con, notre ami, ça se serait depuis le temps, affirma Madigan.
- Je préfère ne laisser aucune piste de côté. Peut-être qu’il aura juste demandé un avis, un conseil, on ne sait jamais, expliqua Boher.
- Et la deuxième piste ? questionna la commissaire.
- J’ai entendu l’autre jour Frémont raconter à sa fille qu’il avait acheté ce tableau pour elle et qu’il avait dû batailler grave pour l’avoir. Connaissant Frémont, il a pu faire une magouille. J’ai retrouvé le nom de l’ancien propriétaire du tableau. J’ai rendez-vous avec lui cet après-midi, observa Boher.
- C’est bizarre, Frémont n’a jamais évoqué ça avec moi, s’étonna Céline.
- Il n’allait pas se vanter d’avoir fait un truc pas clair pour avoir ce tableau, fit Boher.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Dim 3 Avr - 10:14

Bonne piste ou pas bonne piste ?

Continue ! continue ! je suis fan !!!


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
babou0506

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : saint etienne 42
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Dim 3 Avr - 11:51

Ch.22 retour en arrière

Comme prévu, Boher récupéra deux pizzas avant de se diriger chez Samia. Il était claqué. Il n’avait pas arrêté de toute la journée.
- Tu sais, tu peux utiliser ta clé quand il sonna à la porte, fit Samia tout en l’embrassant chaleureusement.
- J’avais comme qui dirait les mains occupées, fit Boher.
La jeune femme lui récupéra les deux boîtes :
- Mais là j’ai les mains libres, en attrapant Samia par le cou et en l’embrassant :
- Je mets ça dans le four et j’arrive. Je nous ai servi deux verres. A ta voix, j’ai senti que tu avais eu une journée rude, avait deviné la jeune femme.
- Tu peux le dire. Je n’ai pas arrêté de vadrouiller toute la journée. Ça m’a rappelé quand j’étais gardien de la paix et que je patrouillais à pied au quartier des forges, se souvint Boher.
- Tu as bossé aux forges, toi, s’étonna Samia.
- Oui, pour ma première affectation. Ça aurait pu me dégoûter de ce boulot. C’est seulement depuis que je suis lieutenant que j’ai été muté au mistral, raconta Boher.
- Tu ne m’as jamais raconté comment tu as rencontré mon frère et que vous êtes devenus amis ? l’interrogea Samia
- En fait, c’est Céline que j’ai connu en premier, rèpondit Boher. Je suis allé à son bureau pour me trouver un appart quand j’ai atterri au mistral. On a vite sympathisé. Amicalement je veux dire. Puis par le boulot, j’ai connu ton frère, il avait été commis d’office sur une affaire sur laquelle j’avais bossé. On a mangé ensemble une fois l’affaire bouclée. On s’est trouvé pas mal d’affinités. En discutant, j’ai appris qu’il était marié avec Céline. Je suis fière de notre amitié, parce que c’est rare de partager cette amitié avec un coucle. Soit on s’entend bien avec le mec et on supporte sa femme. ou inversement. Mais là, je m’entends bien avec les deux.
- Je vais chercher les pizzas, fit Samia.

Une fois les pizzas dégustées. Boher avait fini la sienne plus celle de Samia. Mais il avait sauté le repas de midi, tellement, il avait eu du boulot.
- Pendant que je débarrasse, tu n’as qu’à aller prendre une douche, lui proposa Samia.
- Tu es sûr. Tu ne veux pas que je t’aide, dit Boher.
- Non, garde tes forces pour plus tard, lui sussura-t-elle à l’oreille en l’embrassant dans le cou.

Samia fut un peu plus longue que prévue car son frère l’appela :
- C’était juste pour voir comment tu allais ? demanda Malik.
- Et par la même occasion, tu vérifiais si j’étais bien chez moi un soir de semaine et si je n’étais pas sorti, ironisa Samia.
- Mais pas du tout, se défendit Malik.
- Tu mens mal même au téléphone ça s’entend, fit Samia.
- Je me fais engueuler parce que je prends de tes nouvelles, observa Malik.
- Tu ne prends pas de mes nouvelles, rectifia Samia. Tu m’espionnes et tu me fliques.
- Mais je fais ça parce que je t’aime et que je me préoccupe de toi, avoua Malik.
- Et bien là tu vois, il y a un beau brun dans mon lit qui m’attends alors tchao. Et elle lui raccrocha au nez. Non mais ça suffisait, s’énerva Samia.

Hélas, Boher après sa journée de fou, s’était endormi. Elle le mit sous les draps en faisant attention à ne pas le réveiller. Puis elle prit à son tour sa douche, vint se lover contre lui et mit sa tête sur son torse. Elle était vraiment accroc. Cela allait trop vite pour elle. Elle n’était pas certaine que Boher avait les mêmes sentiments pour elle. Mais elle était tellement bien que toutes ses pensées s’envolèrent et qu’elle s’endormit le sourire aux lèvres aussi comblée que qu’ils avaient fait l’amour, enfin presque.
Revenir en haut Aller en bas
Bulevard21

avatar

Féminin
Age : 45
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   Dim 3 Avr - 12:46

Very Happy

Elle n’était pas certaine que Boher avait les mêmes sentiments pour elle. si si il a les mêmes ..... n'est-ce pas ? Wink

PS : Jolie signature . bisou


BULEVARD21 mon dailymotion
mon youtube
____________________________________________
La vie est une fleur , l'amour en est le miel Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini-jupe et talons noirs (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mini-jupe et talons noirs (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mini-jupe et talons noirs (terminée)
» Des cavalières en mini jupe ?
» Sous la mini-jupe
» Le ministre et la brune en mini-jupe
» [Planetdoll Mini Riz] L'Automate / (custo terminée) p4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: babou0506-
Sauter vers: