Boh'Girls'Team
Bienvenue sur le forum des Boh'girls ! Boh'ne visite !


Boh'Girl un jour ~ Boh'Girl toujours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 10 minutes pour te l'avouer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
lucky



Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 16 Avr - 1:48

C'est encore une très belle suite que tu nous as concoctès.
Elle est vraiment complexe.
Il y a plusieurs possiblitè, soit un retour en arrière,
soit un rêve prémonitoire. Mais puisqu'elle n'est pas morte,
mais que Boher sait exactement ce qu'il va se passer, cela veut
donc peut être dire, qu'il va devoir la sauver ? Oui mais
comment ? Va t'il tout faire pour ne pas quelle sorte de cette
maudite voiture. Si elle n'en sort pas, il ne lui arrivera rien.
Et si au contraire, elle sort de cette voiture et quelle se fait
tirè dessus, en faite jusque là tout ce passe comme au début de
l'histoire, mais le titre, c'est "10 minutes pour te l'avouer",
donc peut être, que Boher durant ces dix minutes va avouer à Samia
qu'il l'aime, et cet amour va la sauver ? Bon je sais, louche
comme spéculation, mais il est tard et mon cerveau marche
au ralentit. lol!

En tout cas, cette fic est passionnante et très prenante,
j'adore ton style, vivement la suite, j'adore.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 16 Avr - 11:01

Que va t'il faire pour la sauver
lui avoué son amour
impatiente de lire la suite
supplication


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 63
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 16 Avr - 12:13

c'est beau !!!!
tu ecris bien !!!!
et c'est une histoire que j'avais aimé ...mais j'ai oublié le titre du film ....le perso recommence la même journée et arrive à changer le court de la vie .
merci , et ecris vite la suite


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
debby



Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Ven 16 Avr - 18:04

amatxi a écrit:
c'est beau !!!!
tu ecris bien !!!!
et c'est une histoire que j'avais aimé ...mais j'ai oublié le titre du film ....le perso recommence la même journée et arrive à changer le court de la vie .
merci , et ecris vite la suite

L'effet papillon Wink

Très belle fic !!!!
Revenir en haut Aller en bas
tit bolide
Les gardiennes du forum
Les gardiennes du forum
avatar

Féminin
Age : 32
Localisation : au fin fond de ma campagne haute-marnaise
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Sam 17 Avr - 19:35

tu as plus cas la sauvé chouchou
la suiteuhh


a un peu oublier le "and" sur l'adresse du forum dans mon tampom lol
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 26
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Lun 19 Avr - 10:41

Coucou ! Merci pour vos coms, après un long et beau week end, petite suite... Je ne vous dis pas dans vos spéculs qui a tord, qui a raison, faudrait pas gacher le suspens lol!



Mardi 1er juin, Marseille, 10h

Derrière son bureau, faussement concentré il gardait les yeux fixé sur un dossier, méditant encore sur l’incroyable aventure de sa nuit. Son cauchemar lui paraissait si vrai, si réel…

Lorsqu’il se décida a lever la tête, il remarqua Samia, souriante et heureuse qui passait la porte du commissariat, son bonheur affiché, le soulagea intérieurement. Elle se dirigea vers lui, avec la désinvolture et la légèreté qui l’avait tant séduit.

- Tu vas bien ? Tu m’as fais peur ce matin au téléphone, ca n’avait pas l’air d’aller très bien, fit Samia, le visage blême.
Boher la rassura d’un sourire, alors que Léo vint interrompre la conversation, ordonnant à Samia d’aller enfiler son uniforme. Puis se retournant vers Boher…
- Vous allez bien brigadier, vous êtes livide ? s’inquiéta Léo en scrutant le visage tiré par les rides du jeune homme
- Oui…oui… c’est juste le manque de sommeil, bredouilla le brigadier pour chasser la conversation.
- Faut dormir la nuit, taquina la voix du Capitaine.

- Capitaine, Capitaine, s’écria la voix de Jean-François qui d’une allure décidée fonçait sur eux, il y a eu un hold-up dans le bar-tabac, prés de la corniche… Il y a des otages !


- Ok ! On y va, dit Léo, dites à Samia de venir….

Boher resta muet et immobile, dépassé par la situation qu’il connaissait déjà, il ne bougea pas sous le choc, se pourrait-il que le cauchemar soit un rêve prémonitoire ? Il avait toujours cru cela impossible mais force est de constater que tout se déroulait comme dans le spectre de sa nuit passée.
- Samia ca serait mieux que tu restes là… avertit Boher fébril, en triturant avec angoisse un pan de sa poche.
Il aurait du s’y attendre, Samia n’était pas de nature a aimer que quelqu’un lui dicte sa conduite, elle s’énerva, puis entra dans une autre voiture que la sienne. Boher dû faire équipe avec Alex. A cet instant, il ne pu s’empêcher de se sentir rassuré, cela ne se passait pas tout à fait comme dans son cauchemar… Il tourna la clé du contact et s’apprêtait à démarrer lorsqu’une image imprécise brouilla son esprit. Le choc d’une balle retentit dans toute sa tête. D’ un clignement des yeux, il chassa cette idée obscur espérant de toute ses forces, délirer.

Lorsqu’il arriva sur les lieux, il constata avec effroi que la rue était aussi vide que dans son cauchemar, les voitures de flics quadrillaient le secteur, et la même voix grésillente tentait de se faufiler par les craquelures du talkie-walkie. Il crispa le poing sur le volant lorsqu’il entendit la voix crépitante les prévenir des armes utilisés par les malfaiteurs. Des Glock 17. Comme dans son cauchemar. Pris d’une sourde nervosité, il resta muet face aux inquiétudes de son collègue qui l'vait vu palir. D’un geste fébrile, il tripotait la clé sur le contact comme pour espérer se réveiller de se sombre rêve. Il n’aurait pas la force de le vivre une seconde fois. Son cauchemar avait été si fort, si douloureux, qu’il en avait gardé les marques physiques. Tout à coup, une idée vint le frapper tel un électrochoc. Non ce n’était pas possible…

La voix quasi androïde le sorti de sa torpeur. Il se retourna vers Alex. Pourquoi Samia n’était pas a sa place ? Ils suivirent les ordres à la lettre, sortirent de la voiture pour former le guet apens. Dispersé par ses idées noires, Boher regarda la jeune femme progresser derrière son collègue. La voir couverte par un flic le rassura un peu, mais pas assez pour atténuer la forte douleur qui semblait tenter de retourner son estomac tout entier.
Il se posa prés d’Alex attendant les instructions, alors que sous ses yeux, il constata avec effroi que le petit garçon prit en otage dans son cauchemar était le même…Il se leva brusquement sans réfléchir, puis avança vers les malfaiteurs menaçant de tirer s’il faisait un pas de plus alors que ses supérieurs hiérarchique et ses collègues le réprimandaient pour ce geste un peu trop présomptueux. De dos, faisant face aux deux braqueur il n’avait pas vu Samia qui derrière, s’était elle aussi levé et c’était doucement approché de lui.
- Vous ne tuerez pas ce petit garçon… personne n’est assez cruel pour faire ca … pas vous … j’en suis sure… fit la voix charmeuse et rassurante de Samia. Boher se tourna vers elle et lui adressa un regard suppliant. C'était les quasi derniers mots qu'elle avait prononcé de son vivant dans le cauchemar de Boher.

- Tais-toi Samia, je t’en prie… fit Boher en lui saisissant le bras violement.
Samia, tétue comme une mule, ne fit pas attention aux ordres de son collègue et continua ses négociations.

- Vous n’êtes …

Le coup de feu retenti, il résonna dans l’esprit de Boher avec plus d’écho qu’il n’eut fallu, a coté de lui, le corps de Samia s’écroula au sol dans un bruit sourd. Pas encore… pas comme ça…Non ! Démuni, il se laissa tomber prés d’elle, l’a regarda culpabilisant d’avoir laissé agir une scène qu’il avait déjà vécu.
- Samia je t’en prie, me lâches pas, supplia-t-il en hurlant, paniqué.
Déjà la voix de Samia se faisait faible, elle entendit les bruits autour d’elle sans pouvoir les percevoir, elle remarqua le regard triste et désorienté de son collègue : elle n’avait même pas mal. Au contraire, elle se sentait prise d’un bien être intérieur qu’elle n’avait encore jamais vécue, un sentiment de sécurité et d’amour… Autour d’elle tout se brouilla, elle intensifia l’étreinte dans la main de Boher espérant lui donner un peu de sa force et tout son amour, puis elle lâcha prise. Tout devint noir.

Boher comprit subitement qu’il l’a perdait, les ambulanciers le bousculèrent pour atteindre la jeune femme. Pendant 10 longues minutes, les 10 plus longues minutes de sa vie, les secours essayèrent de réanimer la jeune femme… en vain…

Boher se leva désorienté, perdu, comme au milieu d’un océan. La sueur coulait sur son visage éprit d’une atroce fièvre. Que se passait-il ? Pourquoi n’avait-il pas pu l’a sauver alors qu’il savait ce qui allait se passer ?


Vendredi 4 juin - Marseille -

« Telle est la vie, tomber trois fois et se relever quatre »…Lorsque je prononçais ces mots, qui avait déclenché le mutisme total qui régnait dans la salle, je ne savais pas encore qu’ils allaient changé mon destin à jamais… Je me souviens encore, d’une petite fille que j’avais croisé quelques jours auparavant sur une plage de Marseille, je crois que c’était un rêve et, avec toute son insouciance m’avait demandé si je croyais aux anges… A ce moment là, je ne savais pas vraiment quoi répondre, et je ne savais rien du destin qui m’attendais… Croyez vous aux anges ? Je ne savais pas vraiment si des petits être avec une auréoles au dessus de la tête et munis de deux ailes blanches flottaient au dessus de mon toit, mais ce dont j’étais sur c’est qu’on avait parfois la chance de rencontrer quelqu’un qui allait changer notre vie et son sens à tout jamais. Et j’avais eu cette chance…


Revenir en haut Aller en bas
noleo

avatar

Féminin
Age : 44
Localisation : VENDEE
Date d'inscription : 09/04/2009

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Lun 19 Avr - 11:21

Bon sens, j'ai des frissons de partout.

c'est super bien écrit et le suspens est à son comble.

merci et j'ai bien entendu hâte de lire la suite bravo
Revenir en haut Aller en bas
tit bolide
Les gardiennes du forum
Les gardiennes du forum
avatar

Féminin
Age : 32
Localisation : au fin fond de ma campagne haute-marnaise
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Lun 19 Avr - 11:41

bon allez, il va avoir une autre chance
la suiteeeuhh


a un peu oublier le "and" sur l'adresse du forum dans mon tampom lol
Revenir en haut Aller en bas
pblv13

avatar

Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Lun 19 Avr - 11:44

c'est très joli!
mais très triste aussi...samia réveille toi sapristi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Lun 19 Avr - 12:40

elle est tomber 2 fois
vivement la suite
bisou


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 20
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Lun 19 Avr - 13:56

Nanou01 a écrit:
elle est tomber 2 fois
vivement la suite
bisou
mais voui, mais bien sur!!!
cela va se passer donc encore une fois et la prochaine fois, elle se relevera!!!
pauvre chouchou il va devenir fou
donc on va dire peur rpes mourir 3 fois et recuciter 4 fois (boui bon jme comprend dans mon cerveau de la tete)
la suiteeeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 1:01

minicalimero a écrit:
Nanou01 a écrit:
elle est tomber 2 fois
vivement la suite
bisou
mais voui, mais bien sur!!!
cela va se passer donc encore une fois et la prochaine fois, elle se relevera!!!
pauvre chouchou il va devenir fou
donc on va dire peur rpes mourir 3 fois et recuciter 4 fois (boui bon jme comprend dans mon cerveau de la tete)
la suiteeeeeeeeeeeeeee

Oui, voilà je pense comme vous.
Cette fic et palpitante et très bien écrite.
Elle est complexe, mais très prenante.
Quand on commence à lire un bout, on arrive plus à s'arrêter.


J'ai hâte de lire la suite, j'adore.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 26
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 12:49

Merci beaucoup les filles Wink Vos commentaires sont encourageant et motivant lol

Vendredi 4 juin, Marseille - 12h00

Le sentiment d’abandon était plus fort que tout, assis sur le sable fin de la plage déserte où il avait l’habitude d’aller lorsque cela n’allait pas, Boher regardait l’horizon. La douleur qu’il ressentait était encore plus forte que celle qu’il avait vécu dans son rêve, ce rêve qui l’avait prévenu d’un danger. La culpabilité qui l’habitait lui rappelait sans cesse qu’il l’avait laissé mourir. Si elle était morte aujourd’hui, c’était de sa faute. Pourquoi n’avait-il pas pu la retenir ? Pourquoi l’avait-il laissé passer de l’autre coté. Il ne le savait pas, et aujourd’hui, il en payait le prix. Le manque d’elle était si fort que rien, ni personne n’aurait pu atténuer sa douleur. Le temps peut être l’aiderait a panser ses blessures, mais la cicatrice qu’il en garderait serait trop présente pour faire sa vie avec une autre femme. Et de toute façon, il ne voulait de personne d’autre, qu’elle... Avec le temps, il apprendrait à vivre dans la solitude, il survivrait grâce aux souvenirs de celle qui est parti avant même de savoir a quel point il l’aimait. Il était arrivé à un point de non retour, ce point fatal, où l’on arrive tous un jour, a se dire « qu’on aurait dû … ». Les regrets, les remords, il allait devoir survivre avec.

Le soleil radieux illuminait la plage, a présent flamboyante, et la mer était d’un bleu intense et merveilleux. Le spectacle époustouflant qui s’offrait à Boher ne lui réchauffa pas le cœur, ne lui donna aucun frisson, ce spectacle était vide de sens…la beauté du monde qui l’entourait semblait bien terne maintenant.

Perdu dans ses pensées, il n’avait pas vu la petite fille qui derrière lui, immobile, l’admirait depuis un moment.

- Bonjour, fit la voix angélique de la petite tête blonde. Boher sursauta, c’était…comme dans son rêve.
Il se retourna et croisa le même regard insouciant et compatissant de la petite fille, le même regard qui l’avait troublé dans ce rêve. Il se souvenait de chaque détails…
- Bonjour, répondit-il d’une voix terne, en détournant les yeux vers l’horizon.
- Vous…vous souvenez de moi ? demanda la petite fille, dont la voix frêle transperçait le silence.

« Se souvenir d’elle ? » … ce n’était qu’un rêve. Et Boher n’avait jamais rencontré cette petite auparavant. Il se retourna vers elle, interloqué.
- Bah, oui, cette histoire d’ange, vous vous souvenez ?
- Je… je …. rêve… bredouilla Boher, fébrile. Un instant il se demande s’il ne devenait pas fou, parfois la solitude faisait perdre les pédales, le manque de sommeil et de nourriture lui faisait peut être avoir des hallucinations.
- Non, vous ne rêvez pas.
Une voix plus rauque, mais rassurante s’éleva de derrière Boher. Il se retourna, puis se leva, faisant face au visage débonnaire de la vielle dame. Son visage marqué par les rides de vieillesses gardait le souvenir de sa beauté. Ses yeux d’un bleu perçant semblait avoir été volé au ciel.
- Qui…qui… êtes vous ? demanda Boher.
- C’est ma grand-mère, vous savez, je vous en ai parlé la dernière fois… fit la petite fille en s’approchant de la vielle dame et en lui saisissant la main d’un geste doux et affectif. A présent Boher, sentait les deux paires d’yeux bleus le fixer avec une grande compassion.
- Je… je ne comprend pas… expliqua Boher perdu. Je…
- Vous n’avez pas rêvé, coupa la grand-mère avec clémence.
- Comment ça ? s’inquiéta Boher, en entremêlant machinalement ses dix doigts, nerveux. Je deviens fous…
- Non, vous n’êtes pas fou…
- Vous vous souvenez quand je vous ai parlé d’ange…et cette histoire de chance ?, perça la voix frêle et angélique de la jolie petite fille.
Il s’en souvenait, oui, il se souvenait de chaque mot prononcé par la petite fille… mais… ce n’était pas possible, pas réel…………
- Ce n’est pas possible…souffla Boher.
- Si ca l’est… vous êtes revenu en arrière après la mort de la femme que vous aimez, et on vous a laissez une seconde chance pour la sauver… Vous n'avez pas fait de rêve prémonitoire, parfois la frontière entre le réel et le rêve et tellement flou...
La voix de la vielle dame s’était faite plus sévère, comme réprobatrice, mais son regard gardait toute la compassion et la sympathie qu’elle avait pour lui.
- Mais alors pourquoi ? Pourquoi je n’ai pas réussi à la sauver ? Pourquoi c’est sur elle qu’il a tiré ? Le ton sur lequel il avait prononcé cette phrase ressemblait a de l’agressivité, mais c’était plus un mélange de culpabilité et de désespoir. Si c’était vrai, la vie lui avait laissé une seconde chance et il n’avait pas su l’a saisir, c’était pire encore…
- Parce que ce n’est pas comme ca que vous devez la sauver…Ce n’est pas en l’empêchant de faire son travail que vous sauverez celle que vous aimez...
- Alors c’est comment ? s’énerva Boher.
- C’est à vous de le découvrir…

Un long silence sillona le dialogue...Boher tentait de reprendre ses esprits, cette aventure ne pouvait pas être réel ! Jamais de son vivant il n'avait entendu quiconque dire qu'il était retourné dans le passé... Il leva la tête, envisageant, la possibilité, de toute façon, il n'avait pas le choix.

- Vous me laissez une troisième chance, c’est ca ? demanda Boher dont la voix s’était adoucie.
- Monsieur… dans la vie on peut tomber trois fois, et se relever quatre… fit la voix délicate et fragile de la petite.
Une larme dicrète coula sur le visage de Boher, si la vie lui laissait la chance de sauver la femme qu’il aimait, il ne savait pas comment faire. Et il ne supporterait pas de la voir mourir une troisième fois… Un sentiment d'impuissance envahit tout son être. Alors que les deux frêles silhouettes s’éloignaient, Boher eut une idée… Peut être que…


Revenir en haut Aller en bas
pblv13

avatar

Féminin
Age : 29
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 13:00

ah noooooooon
le "peut etre que" est atroce !!!!! tu veux nous tuer mary ???? loool
super cette suite....
Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 20
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 13:16

peut etre que quoit? il a une idée?
la par contre moi sur l'idée je seche mais total
hate de découvrir ta fic
c'est toujours avec un grand boh'neur que je lis ta fic,
merci de nous donnerde beau moment tel que cela!
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 13:21

ah booooooooooooooooooooon
reviens vite nous mettre une suite
on peu pas rester comme celà
reviens
supplication


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
Mme Chocolat



Féminin
Age : 36
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 14:19

Tomber 3 fois et se relever 4...
Donc il risque de se tromper encore une fois...
et la 4ème sera la bonne enfin pour être certaine de tout ça il me faut la suite lol
Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 63
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 14:40

moi je ne m'en fais pas ...sur le forum tout se termine toujours bien , alors ... sifflote

vite la suite Very Happy


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
noleo

avatar

Féminin
Age : 44
Localisation : VENDEE
Date d'inscription : 09/04/2009

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 15:06

oh nooonnnnnnnn, ne t'arrêtes pas là suite

c'est comme pr nos chouchous dans PBLV, j'ai tout de suite envie d'en savoir plus. En tout cas merci j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 26
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 17:53

Merci les filles Wink Allez la deuxieme suite de la journée, ca n'avance pas beaucoup dans celle ci, faut garder un peu le suspens ! lol! Il y a de bonnes spécules sinon les filles Razz

Boher poussa la porte de son appartement et se dirigea en hâte devant le lavabo de sa salle de bain. Il observa son reflet dans le miroir, analysant les rainures qui sillonnaient son visage. Sa fatigue, autant physique de morale était évidente, en quelques jours, il semblait avoir viellit de 10 ans. Il ouvrit le robinet, et s’aspergea d’eau froide, les ondées d’eaux qui venaient frapper sa peau lui donnèrent des frissons. Il fallait retrouver ses esprits. Samia était morte deux fois sous ses yeux, et malgré la chance que lui offrait la vie, il se demanda s’il serait capable d’affronter une énième fois la scène qui avait eut raison de tout ses espoirs en la vie ? La scène qui l’avait détruit du plus profond de lui-même. Dans le monde où il vivait actuellement, Samia n’existait plus… la voir a nouveau lui sourire et l’imaginer une troisième fois rendre son dernier souffle sous ses yeux, le rendait fou. Mais il savait qu’il avait une chance inouïe et certainement incroyable de pouvoir la sauver, et il ferait tout pour que Samia vieillisse dans le monde qu’il avait tant haï ses derniers jours, même au péril de sa propre vie. De toutes façons, les jours qu’ils avaient vécus sans elle, lui avait fait comprendre que son absence ne lui permettrait pas d’avancer. Sans elle, il n’irait nulle-part…

Il s’installa sur le canapé, réfléchissant a ce que lui avait dit la vielle dame, empêcher Samia de faire son travail ne la sauverait pas... Elle était trop têtue, trop tête de mule, trop indépendante pour se laisser dicter sa conduite, et Boher le savait, lui ordonner de ne pas faire quelque chose était le moyen le plus sur pour qu’elle le fasse. Il esquissa un sourire en songeant a tout ce que ce petit bout de femme de 23 ans lui avait apporté. Ils s’étaient beaucoup disputés, beaucoup insultes, beaucoup hait, mais au final beaucoup aimés… en silence, inconsciemment peut être, mais l’amour et la confiance mutuelle qu’ils s’étaient apporté l’un à l’autre était la plus belle chose qu’ils avaient construit dans leur vie. Elle l’avait rendue meilleur, affectueux mais surtout plus humain. Aujourd’hui, si Boher était comme ca, c’était grâce a elle. Elle avait su faire ressortir en lui tout ce qu’il avait de plus délicat, de plus indulgent.

Il posa son regard sur la petite carte postale qu’il avait déjà lu la veille : comment sauver Samia ? Le destin, lui, semblait avoir une idée précise…
Boher avait eut lui aussi une idée en voyant s’éloigner la petite fille et sa grand mère … mais …
Il se leva puis décida d’aller voir Abdel, il lui restait quelques heures avant de retourner dans le passé.

Assis sur les marches qui menaient au parc Borély, Abdel semblait perdu dans ses pensées. La perte de Samia, était dur a encaisser, et voir Boher sombrer dans le tourbillon de la dépression n’arrangeait rien.

Il senti une main délicate et compassionnelle se poser sur son épaule, en tournant la tête, il rencontra le regard triste et sombre de Boher. Le jeune flic s’installa sur la marche près d’Abdel, et ils restèrent un long moment dans un mutisme funeste. Le silence qui les entouraient étaient certainement mieux que toutes les phrases du monde, ils partageaient ensemble, pour la première fois depuis la mort de Samia, leur peine. Jusqu'à lors Boher s’était renfermé dans sa solitude et avait laissé Abdel gérer sa propre tristesse. A présent ils étaient deux, l’adolescent songea un moment qu’ensemble il serait plus facile d’affronter la fatalité…

- Elle va tellement me manquer… fit la voix gorgée de larme d’Abdel… pourquoi…
- Je ne sais pas… répondit laconiquement Boher… je sais pas Abdel…
- Elle était tellement heureuse de vivre, souriante…c’était quelqu’un …
- D’extraordinaire…. Souffla Boher dont la voix manquait d’énergie.
- Ca va être dur de vivre sans elle maintenant…
A ce moment Boher n’envisageait même pas la possibilité de vivre sans elle. Mais il ne voulait pas voir Abdel dans cet état la, et fit tout pour le rassurer.
- On y arrivera, prononça Boher d’un ton faussement convaincu.
- Je ne veux pas te voir sombrer dans la déprime…ca me fait trop de mal…
Boher ne répondit pas, et garda un regard amer fixé sur les passants souriant et heureux, qui ne connaissaient rien de leur malheurs…

Après un long moment passé avec Abdel, il rentra chez lui, le réveil affichait 21h30. Il s’endormirait et demain, il reviendrait en arrière, il allait tout faire pour sauver la femme qu’il aimait…et sortir de son cauchemar.


Revenir en haut Aller en bas
amatxi
brigade de surveillance
brigade de surveillance
avatar

Féminin
Age : 63
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 18:41

Mary , tu sais ce que l'on dit ....jamais deux sans trois Very Happy


quand on est aimé on ne doute de rien ,quand on aime on doute de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voëltjie

avatar

Féminin
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mar 20 Avr - 23:00

Toujours excellent vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
lucky

avatar

Féminin
Age : 28
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 2:38

C'est toujours aussi palpitant et bien écrit.
Quelque chose me dit que Boher n'a pas encore la bonne
solution, puisque ça ne fera que trois fois quelle sera morte.
Elle doit encore mourir une fois à mon avis et là elle sera
sauvé par l'amour de Boher. A mon avis ce qu'il doit faire, c'est
pendant ces dix dernières minutes, il doit dire à Samia qu'il
l'aime pour quelle ai quelque chose à quoi se raccrocher.

Vivement la suite, j'adore.

bravo respe
Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

Féminin
Age : 26
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 10:52

Merci les filles pour les commentaires, Allez petite suite pour vous Laughing







Mardi 1er juin 2010 - Marseille -
Boher envoya une main hasardeuse qui tâtonna quelques secondes la montée impérialiste de la sonnerie du réveil. Encore sous le choc de sa nouvelle situation, son premier réflexe fut de se saisir de la télécommande et d’allumer le téléviseur, là il reconnue la mine réjouit de la présentatrice et la météo clémente du 1er juin. Il était bien retourné dans le passé. A cet instant, Samia était toujours en vie. Une myriade de sentiments l’envahissaient : il ne savait pas trop comment il en était arrivé là, était-ce la réalité, ou sombrait-il dans la folie ?
La vie lui laissait la chance de sauver la femme qu’il aimait, mais il ne savait même pas comment, le destin, lui, semblait en avoir une idée très précise… pas lui… mais il fallait à tout prix la sauver, car il le savait, la voir s’écrouler une nouvelle fois a ses cotés, il ne le supporterais pas, entendre sa voix faible articuler quelques mots puis rendre son dernier souffle serait trop dur. Le souvenir même de sa mort lui était insupportable. S’il le pouvait il l’enlèverai, et l’emmènerait au bout du monde, loin des malfaiteurs qui avaient eut raison de sa vie, mais il n’avait pas le droit…Pour sauver Samia, en l’a laissant prendre des risques, il n’avait vu qu’une seule solution…Aussi fatale qu’elle puisse être…il était prêt a tout les sacrifices pour elle.

Il posa un pied au sol, puis se rendit dans sa salle de bain, là il constata son reflet fatigué dans le miroir. Il ouvrit le robinet, d’où coula en abondance l’eau froide dont il s’aspergea généreusement le visage. Le contact de sa peau avec l’eau froide lui firent du bien, il se senti plus énergique, prêt a affronter une nouvelle fois le destin.


Assis dans la voiture près de Samia, le talkie-walkie grésillant en bruit de fond, Boher constatait chaque parcelle du visage de Samia. Il était éblouie par les fines courbes de son visage, par ses lèvres fines et légères qu’il avait eu le plaisir de gouter… Le souvenir de ce baiser passionné qu’il avait échangé remonta à la surface, c’était le plus beau baiser qu’il avait échangé de toute sa vie. Le crépitement du talkie-walkie, le fit revenir à la surface. Bientôt, ils sortiraient de la voiture… bientôt, Samia s’avancerait vers les malfaiteurs… bientôt…

Nerveux, Boher triturait de ses doigts le trousseau de clé qui pendait au contact ce qui n’échappa pas à Samia.

- T’es nerveux, demanda-t-elle avec malice.
Il croisa son regard noisette profond et tendre, et lui répondit d’un sourire faussement rassuré.
- Si…si… ca va…
- Ca n’a pas l’air, tu es tout pâle, tu as une mine de mort vivant, on dirait que tu n’as pas dormi depuis quinze jours… lui dit-elle, en passant une main délicate sur la joue du brigadier. Le contact de sa main sur sa joue, déclencha chez lui une myriade de sentiments, heureux, nostalgique, triste, d’un bonheur qu’il ne partageront jamais tout les deux.
- Samia… je…voulais que tu saches que…
Boher fut coupé dans son élan par la voix crépitante qui sortait du talkie-walkie leur ordonnant de former le guet-apens. Boher allait passer à l’action… Il jeta un regard inquiet sur Samia.
Lorsque le braqueur sorti, avec le petit garçon, Boher savait ce qu’allait lui dire Samia.

- On doit faire quelque chose… souffla-t-elle. Il ne l’a lacha pas du regard inquiet, puis l’a vit s’avancer, il n’allait pas tarder à agir. L’avantage d’être retourné dans le passé a plusieur reprise c’est qu’il connaissait la scène presque par cœur, un peu à la manière d’un cassette vidéo qu’on rembobine pour en regarder les meilleurs moments. Ce moment là, il aurait préféré l’éffacer.


- Vous ne tuerez pas ce petit garçon… personne n’est assez cruel pour faire ca … pas vous … j’en suis sure… fit la voix charmeuse et rassurante de Samia. Ce n’était plus la flic qui parlait, mais la femme. Sa question prenait des allures de reproches et de leçons de morales qui ne semblaient pas vraiment plaire aux malfaiteurs.
Boher s’approche doucement de Samia qui gardait le regard fixé sur les braqueurs.
- Ta gueules ou je tire… hurla l’un des hommes.
C’était le moment…
- Vous n’êtes …, Samia n’eut pas le temps de prononcer sa phrase, Boher se jeta sur elle, la faisant tomber au sol, alors que dans un même temps le coup de feu retentit. La balle transperça le dos du jeune flic, qui s’écroula au sol.

- Boher… réponds-moi… hurla Samia paniquée, les mains pleines de sang. Réponds-moi !

Boher admira une dernière fois le visage désespéré et bouleversé de Samia. Il lui offrit un regard tendre et profond qui lui siginifiait tout l'amour qu'il lui portait. Peu a peu, les bruits autour de lui devinrent un vacarme ambiant dont il n’arrivait pas a percevoir le moindre bruit précis. Une lumière blanche, vint envahir ses alentours, satisfait de sa mission et d’avoir pu sauver la femme qu’il aimait, il se laissa tomber. Il n’avait plus mal, au contraire un sentiment profond d’amour et de tendresse envahissait son corps, il serra une dernière fois l’etreinte de la main de Samia, puis lacha prise.


La jeune femme resta a genoux près du corps inerte de Boher, sa main froide dans la sienne, les larmes coulaient à flots sur son visage. Il lui avait sauvé la vie… Les ambulanciers arrivèrent en hâte, Samia sous le choc garda sa main dans celle de Boher, esperant par elle ne savait quel miracle que la chaleur de sa paume réussirait à le reveiller... en vain.

« Telle est la vie, tomber trois fois et se relever quatre» …Je dois vous l’avouer sans pudeur, je ne comprenais pas vraiment le sens de cette phrase qui sortait de ma bouche lorsque je pensais à lui. J’étais obnubilé par les visages tristes et renfrognés de tout ces gens qui s’étaient réunis un jour pour partager la tristesse et le deuil. Mais je le savais, il ne me suffirait pas d’un jour pour me remettre de ce que la vie m’infligeait…



Revenir en haut Aller en bas
Nanou

avatar

Féminin
Age : 59
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 10:54

amatxi a écrit:
Mary , tu sais ce que l'on dit ....jamais deux sans trois Very Happy
d'accord avec taty lyne
lol!
bravo
cette suite est genial
supplication


chouchou para sempre

Revenir en haut Aller en bas
minicalimero

avatar

Féminin
Age : 20
Localisation : toulon
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   Mer 21 Avr - 14:52

mais je viend e penser, samia est tomber et cette fois c'est boher,alros est ce que samia va vivre ce qu'a vecu boher scratch
faut j'arrete de reflechir moi avec le soleil, mon cervaux chauffe encore plus
la siuteeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://fond-d-ecran.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 10 minutes pour te l'avouer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
10 minutes pour te l'avouer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blu-Ray] 58 Minutes pour Vivre (Import US)
» 10 minutes pour te l'avouer...
» Internet hyper lent 3 minutes pour ouvrir Google.
» Comment avez trouvé le site? Prends 5 minutes pour le dire
» 58 minutes pour vivre - Édition Collector

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boh'Girls'Team :: Boh'furcations :: A vos plumes !!! :: Et ils vécurent heureux :: mary-
Sauter vers: